Conjoncture économique

"Source Ubifrance"

L’économie insulaire se classe au 26e rang mondial par le PIB devant des pays tels que l’Argentine, l’Autriche, la Thaïlande ou encore l’Afrique du Sud. Les réserves en or et en devises étrangères de Taïwan, avec près de 404 milliards de dollars (+ 4,6 % par rapport à 2011), constituent les sixièmes au monde par leur importance. Cette dernière donnée met en exergue le modèle économique taïwanais, fortement tourné vers l’export (le solde de la balance commerciale est structurellement excédentaire et les exportations, en moyenne, contribuent au PIB à hauteur des deux tiers). Si cette prépondérance des échanges fait le succès de l’économie nationale en période d’embellie, il est aussi la source de ses maux lors des périodes de récession. Ainsi, 2012 a-t-elle été une année en demi-teinte avec une croissance du PIB de 1,26 % seulement. L’année 2013 a été une année de reprise qui se confirme en 2014 avec une prévision de croissance de 3,4 %.

Taïwan compte parmi les leaders mondiaux dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) qui représente 33 % des exportations de l’Île. La part de marché mondiale de Taïwan dans les cartes mères et les ordinateurs portables est par exemple proche de 95 % si l’on inclut les produits fabriqués en Chine continentale par des entreprises taïwanaises. Taïwan est également très présente dans les secteurs de la métallurgie, de la mécanique, de la plasturgie et de la pétrochimie. L’industrie manufacturière représente un quart du PIB, plus de 27 % de l’emploi et 90 % des exportations taïwanaises en 2013, tandis que les services comptent pour 65 % du PIB et presque 59 % de l’emploi local.

Au fil des ans, l’économie taïwanaise s’est progressivement tournée d’une industrie intense en main-d’oeuvre vers la production de biens à haute valeur ajoutée technologique. L’agriculture, quant à elle, est en décroissance continue, avec 1,7 % du PIB et 5 % de l’emploi local.

Le secteur de l'agriculture ne contribue que très modestement au PIB et emploie environ 5% de la population active. Les principales récoltes de Taïwan sont le riz, la canne à sucre, les fruits et les légumes. Les ressources naturelles de Taïwan sont limitées et les terres cultivées le sont très intensément.

Le secteur secondaire compte pour environ 30% du PIB. Bien que les industries traditionnelles comme le fer et l'acier, les produits chimiques et la mécanique comptent pour près de la moitié de la production industrielle, les nouvelles industries sont les plus dynamiques. Taïwan est l'un des fournisseurs les plus importants au monde de semi-conducteurs, d'ordinateurs et de téléphones portables. C'est aussi le plus grand fournisseur d'écrans pour ordinateurs.

Les services contribuent à près de 70% du PIB et emploient un peu moins de 60% de la population active.
Le pays, qui doit faire face à la relocalisation continue des industries demandant une main-d'oeuvre nombreuse vers des pays où celle-ci coûte moins cher (en particulier la Chine), devra compter sur de nouvelles transformations pour passer à une économie basée sur des technologies plus avancées et orientées vers les services.

"Source Ubifrance"

Retour en haut back to top