L’Awex et WBI ont organisé une mission conjointe à l’occasion du premier concert donné par l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège au Japon. 

Une véritable « mission à 360° » afin de booster l’image de la Wallonie sur place.

Il ne s’agissait pas seulement d’une mission économique : les aspects culturels et académiques faisaient également partie de son ADN. Elle s’est articulée suivant ces trois axes sur base de la conviction qu’il existe plusieurs portes d’entrée pour se faire connaître, se positionner et susciter l’intérêt.

Le programme était très intense et comprenait notamment : une rencontre avec le maire de Nagakute (jumelée avec Waterloo), une conférence sur la transformation digitale, une rencontre avec le gouverneur de la province de Aichi, des concerts de l’Orchestre Philarmonique Royal de Wallonie, plusieurs visites d’entreprises, une conférence sur l’impact de l’évolution numérique dans l’industrie manufacturière et l’audio-visuel, deux signatures de MoU entre l’ULB et des universités japonaises, le vernissage d’une exposition rendant hommage aux athlètes paralympiques initiée par le bureau Awex-WBI au Japon, …

Au niveau sectoriel, l’accent a été mis sur le secteur automobile mais aussi sur l’audio-visuel car les JO de Tokyo auront lieu en 2020 : l’occasion pour les entreprises wallonnes comme Depthen, EVS Broadcasting ou encore Intopix de faire connaître leur savoir-faire.

Pascale Delcomminette - Administratrice Générale, Awex-WBI

Nos équipes AWEX et WBI de Tokyo ont été merveilleusement performantes et ont relevé ce défi de "plusieurs missions en une" avec brio.

Notons au passage que la Belgique et le Japon ont fêté les 150 ans de leurs relations diplomatiques en 2016, notamment par une visite d’état durant laquelle l'accord de principe pour la construction des chambres anéchoïques d’AGC Glass Europe à Gosselies avait été signé. Le Japon est le 2e client asiatique de la Wallonie après la Chine : 250M€ d’exportations en moyenne sur les dernières années. Les entreprises wallonnes de l’agroalimentaire et des sciences du vivant sont probablement les plus nombreuses à être actives sur le marché nippon. Notre balance commerciale est même positive, contrairement à certains préjugés (215M€ d’importations). Dans l’autre sens, la Wallonie a attiré de nombreux investissements japonais ces dernières années, sous forme de prise de participations partielle ou entière principalement dans le domaine des sciences du vivant, et des nouveaux matériaux.

Le marché japonais

Découvrez les autres actualités, les futurs événements, la conjoncture économique, vos contacts spécialisés sur place et en Belgique, la documentation, les indicateur politiques, le cadre juridique et bien plus encore en consultant notre fiche-pays !

Vers la fiche
Retour en haut back to top