Belgian Volition SPRL développe des kits qui permettent  la détection de cancers à partir d'une goutte de sang. 

Ces derniers viennent d’installer leurs laboratoires au parc scientifique Créalys aux Isnes (Gembloux).  

Une incroyable évolution en sept ans pour cette société qui est passé de deux chercheurs à 14 employés, et qui, après une récente implantation au Texas, ambitionne déjà l’Asie.

La société travaille dans le secteur des Sciences de la Vie et s’est axé sur le développement, la production et la distribution de tests sanguins non-invasifs pour le diagnostic du cancer. Les tests s’appuient sur la technologie Nucleosomics™ développée par Volition et permet de déterminer une signature des sites de modifications épigénétiques spécifiques à chaque cancer.

Leur objectif est la détection précoce du cancer pour une prise en charge anticipée du patient. À l’heure actuelle ils se sont focalisés sur le cancer colorectal ainsi que du pancréas, de la prostate et des poumons. In fine, ils voudraient arriver à diagnostiquer, par leur test et sur base du même procédé, tous les cancers.

« Une de nos forces, c’est d’arriver à nous focaliser ce qui nous permet de cibler les différentes formes de cancer » Gaëtan Michel CEO de Volition

 Le problème restant l’accessibilité aux échantillonnages, ils vont grâce à une collaboration avec le Danemark pouvoir réceptionnés 90 000 échantillons cliniques dans leurs tous nouveaux locaux et congélateur. En 2018, les médecins  au Danemark vont même utiliser les kits pour détecter un éventuel cancer à partir du sang détecté dans les sels de patients âgés de 50 à 70 ans.

 

Gaëtan Michel - CEO de Volition

« Une de nos forces, c’est d’arriver à nous focaliser ce qui nous permet de cibler les différentes formes de cancer » 

Belgian Volition SPRL est née du rachat de Valibio, une filiale belge d’une société basée à Londres. Les brevets portant sur la plateforme Nucleosomics sont alors rachetés et mis au point dans un laboratoire de l’Université de Namur. Belgian Volition appartient néanmoins à la société Singapour Volition, elle-même dans le giron de Volition RX. La société belge est soutenue par des moyens financiers australiens et britanniques d’un groupe basé à Singapour. En 2014, Gaetan Michel, docteur en sciences chimiques de l’Université de Namur, rejoint Belgian Volition. Cette même année, 4 produits ont obtenu le marquage CE, permettant d’ouvrir les premières opportunités de commercialisation en Europe. En février 2015, Volition RX est cotée en bourse à Wall Street à New York pour leur permettre des avancées significatives. Enfin, depuis deux mois, Belgian Volition a démarré une filiale américaine implantée à Austin, Texas. Cette filiale servira de plaque tournante pour la validation des produits aux USA auprès de la FDA et d’ensuite y gérer la commercialisation.

« C’est grâce à l’Awex et Philippe Lachapelle, instigateur de OWIN, le réseau d’innovation mondial que nous avons pu avoir nos premier contact en 2014 avec Texas A&M et lever des fonds sur place grâce à leur consultance. Avec tout cet encadrement, c’est allé très vite » Gaëtan Michel CEO de Volition

Toujours sous appui de l’Awex, avec l’aide à la prospection individuelle, la société belge compte démarrer les premières investigations en Asie à Taipei fin de ce mois d’avril 2017.

Incubateur Texas A&M

Dans le contexte de l’accord entre l’AWEX et Texas A&M University System, s’ouvre la possibilité pour les entreprises wallonnes de pouvoir bénéficier d’un incubateur sur le site du campus principal du réseau universitaire, situé à proximité de Houston, à College Station.

En savoir plus
Retour en haut back to top