Durant l’année 2016, pas moins de 21 nouveaux projets ou sociétés en démarrage ont été acceptés par le conseil d’administration de WSL

Pour un total de 97  dossiers accompagnés à la fin de l’exercice.

Partenaire de l’AWEx, Wallonia Space Logistics avait comme objectif d’aider à la création et à la croissance de spin-off et start-up implantées en Wallonie et en lien avec le domaine spatial. WSL a néanmoins élargi l’accès à ses services aux nouvelles entreprises touchant aux sciences de l’ingénieur, aux technologies vertes mais aussi au nano-électronique.

Ces nouveaux partenariats sont diversifiés. Parmi eux, on retrouve cinq spin-offs émanant de Gembloux, Liège, Mons et Charleroi, sept start-ups en démarrage et neuf à l’état de projets. A contrario, seize partenariats ont pris fin en 2016.

Les sociétés en démarrage occupent 301 emplois pour 18millions d’euros de chiffre d’affaires, et occupent 19.000m² en Wallonie. Vingt-six d’entre elles ont levé des fonds en 2016 pour un montant total de 6,6 millions d’euros. La courbe de démarrage des start-ups diminue et certaines d’entre-elles sont déjà en croissance endéans les cinq ans. Un accompagnement spécifique va leur être proposé, en association avec l’AEI.

Du côté des anciens, les WSLliens (alumnis) ont, sur l’année passée confirmé leur développement, avec 278 emplois et 49,5M€ de chiffre d’affaires, soit une croissance de 30%. Leurs installations occupent 25.000m² en Wallonie. Les nouveaux WSL se développe beaucoup par mentoring.

Trois critères économiques sont révélateurs : le taux de survie des entreprises suivies par WSL qui atteint  95% après cinq ans ; Celui de la création d’emplois annuels, 11% ; Et la croissance annuelle de la valeur ajoutée qui lui atteint les 4% chez WSL. Des chiffres supérieurs aux moyennes belge. 

A côté de ces chiffres, l’action de WSL se mesure également par sa capacité à innover, comme en témoignent les dossiers StarTech, WeLL ou Atom-it.

Jean-Claude Marcourt - Ministre de l’Economie, de l’Industrie, de l’Innovation et du Numérique

"L'un des rôles de WSL est de valoriser les idées innovantes de de la Wallonie"

Startech est un programme d’incubateur pour étudiants-ingénieurs cogéré par WSL et l’AEI avec le soutien de l’Awex. Il a pour double objectif de sensibiliser les étudiants à l’entrepreneuriat, et de leur offrir  l’opportunité de créer leur propre entreprise. Durant l’année académique, 8 écoles d’ingénieurs et plus de 300 élèves ingénieurs ont participé. 63 projets ont été présentés à des  jurys. Les projets  allaient du film alimentaire à la domotiques.

Actif depuis le 1er janvier 2015, le WeLL (Wallonia e-health Living Lab) est le premier Living Lab en Wallonie sur le thème de l'e-santé. La mission du WeLL est de favoriser l’émergence, d’accompagner et de porter des projets innovants, ainsi que de développer de nouvelles technologies, ou de nouveaux usages. Seize projets sont en cours ou ont été menés en vingt-sept mois d’existence.  

Enfin, Lors des célébrations des 15 ans de WSL, le Ministre Marcourt  avait demandé de qu’ils s’investissent dans la construction d’un écosystème numérique à haute valeur ajoutée en Wallonie. WSL a donc décidé d’initier un nouveau projet dénommé “Atom-IT”, dont l’objectif consiste précisément à favoriser l'émergence d'une dynamique forte de l’IoT en Wallonie, en proposant des mesures concrètes articulées autour de trois axes. L’un des axes d’Atom-IT porte sur l’expérimentation en IoT, c’est-à-dire la découverte de l’IoT  par des étudiants, à des entreprises et à des chercheurs. 

Qu'est-ce que WSL?

WSL accompagne les techno-entrepreneurs tout au long de leur projet, depuis le lancement de l'entreprise jusqu'à la phase de croissance

En savoir plus
Retour en haut back to top