L’Egypte, cœur commercial de l’Afrique du Nord et du monde arabe, ne manque pas de potentiel malgré les évènements passés. Une population de 100 millions d’habitants, un marché égyptien en croissance continue et son positionnement régional sur la scène africaine, forment des atouts importants.

Les nombreuses ressources naturelles du pays et les différents grands projets d’infrastructures constituent l’ère des « mégaprojets » égyptiens (Nouvelle capitale administrative, zone économique industrielle le long du Canal de Suez, etc...).

En effet, le gouvernement actuel du pays développe et investit dans plusieurs secteurs florissants dont la construction, l’énergie, les transports, la logistique, l’automobile, la santé, les TIC, le développement agricole et industriel,...  Le secteur des services reçoit également une belle attention de celui-ci. 

Nos industries et expertises restent fortement demandées sur le marché égyptien, dans des domaines variés, avec pour priorité de ce gouvernement dans les prochaines années :

La construction et l’immobilier

  • Un secteur qui bénéficie d’un épanouissement remarquable au cours des dernières années. Les efforts déployés du secteur privé aussi bien que du secteur public ont menés à l’attraction de certains investisseurs étrangers. La grande demande sur les villages urbains a rendu le secteur actif non seulement au Grand-Caire, Le Nouveau Caire et 6 Octobre mais aussi dans un nombre de villes au bord de la mer méditerranée et la mer rouge ;
  • Le secteur a attiré non seulement les exportateurs de matériaux de construction mais aussi les designers (plus précisément les designers européens) et les exportateurs de services.

Les transports, les infrastructures et la sécurité 

  • Le développement et la sécurité du réseau routier (y compris l’encadrement, la surveillance et le contrôle des routes) et ferroviaire, ainsi que la priorité d’avancement du réseau de métro plus précisément dans le Grand Caire restent primordiaux ;
  • Avec 15 ports commerciaux, 44 ports spécialisés et leurs développements continus, le grand projet de développement de la zone du Canal de Suez, ce pays maintient un intérêt croissant dans la gestion portuaire.

L'électricité et les énergies renouvelables

  • L'Egypte continue à investir massivement dans le domaine des énergies, de vastes projets sont prévus dans les secteurs suivants : le charbon, le nucléaire, le solaire et l'éolien ; le gaz (aménagement et exploitation des infrastructures) également.  En particulier pour les énergies renouvelables, l'objectif du gouvernement est d’atteindre les 20% en 2020 et les 30% en 2030 ;
  • En parallèle, la question de la transmission et de la distribution de l’électricité reste une réelle priorité, avec entre autre le plan de construction de 1600 kilomètres de réseau de 500 kV sur les prochaines années ;
  • Une volonté d’avancer sur le volet de l'efficacité énergétique, avec un intérêt croissant pour la valorisation énergétique des déchets.

Mais l’Egypte offre également de belles opportunités d’affaires dans les secteurs suivants : le pharmaceutique, l’agroalimentaire, la finance, la distribution de masse, le tourisme,…

Grâce à l’Accord d’Association entre l’Egypte et l’Union Européenne, les sociétés européennes bénéficient d’un traitement préférentiel en commerçant avec l’Egypte. Etant donné la localisation de l’Egypte et ses accords régionaux et bilatéraux, le pays forme un hub d’exportation vers la région du Moyen-Orient et de l’Afrique.

Retour en haut back to top