MESURES DU GOUVERNEMENT ITALIEN

Informations mises à jour par le bureau de l’AWEX à Milan – le 21 juin 2021. 

En Italie, la crise du Covid-19 a débuté de façon officielle, avec différentes prises de décision, le 8 mars 2020.

Rappelons que l’Italie a été le premier foyer infectieux européen. D’un point de vue humanitaire, la situation a été dramatique mais les Italiens sont courageux et ingénieux.
Le pays se relèvera mais, pour ce faire, certaines mesures sont indispensables.

D’un point de vue économique
Les pays de l’UE ont finalement signé l’accord sur le Recovery Fund pour un total de 750 milliards d’euros (390 milliards sous forme de subventions et 360 milliards sous forme de prêts). L'Italie, après le véto initial des pays frugaux, obtient 209 milliards d’euros; soit 28% du fonds global.  
L’instrument de la relance sera découpé en plusieurs programmes, dont le plus important: le programme de relance et de résilience. Ce dernier servira à réformer des infrastructures publiques qui se sont, par exemple, montrées défaillantes pendant la crise (ex: les systèmes de santé), mais aussi à lancer des chantiers de modernisation des économies, comme de transition numérique ou écologique.
Dans le cas spécifique de l’Italie, il s’agira de la mise en pratique du Plan rédigé par Vittorio Colao (ex-CEO de Vodafone).
Ce Recovery Plan prend désormais le nom de Plan National de Relance et de résilience (PNRR).
La phase embryonnaire du PNRR est représentée par les lignes directrices pour la définition du plan national de relance et de résilience, approuvées par le Comité interministériel des affaires européennes (CIAE), en coordination avec tous les ministères et les représentants des régions et des collectivités locales.
9 lignes directrices:
1. un pays entièrement numérique;
2. un pays doté d'infrastructures sûres et efficaces;
3. un pays plus vert et plus durable;
4. un tissu économique plus compétitif et résilient;
5. un plan intégré pour soutenir les chaînes de production;
6. une administration publique au service des citoyens et des entreprises;
7. plus d'investissements dans la recherche et la formation;
8. une Italie plus égalitaire et inclusive;
9. Un système juridique plus moderne et plus efficace
Par la suite, le PNRR se transformera en une série de défis que le pays entend relever:
• améliorer la résilience de l'Italie;
• réduire l'impact social et économique de la crise pandémique;
• accompagner la transition verte et numérique;
• augmenter le potentiel de croissance de l'économie et la création d'emplois.
Pour relever ces défis, le plan prévoit six macro-missions, elles-mêmes divisées en clusters ou groupes de projets homogènes visant à réaliser les missions et, par conséquent, à surmonter les défis eux-mêmes.
1.Numérisation et compétitivité du système productif
2.Transition écologique et Green Deal
3.Mobilité durable
4.Éducation, formation et recherche
5.Inclusion sociale et territoriale
6.Santé

Procédure d’enregistrement pour les entreprises qui désirent se proposer en tant que fournisseurs de matériel/services/dispositifs anti-Covid19 aux structures publiques italiennes,
La structure en charge des appels d’offres et des achats est INVITALIA, l’agence nationale pour le développement économique.
Tout matériel/dispositif doit être certifié UE. Pour les masques, tous sont des Dpi (dispositifs de protection individuelle), sauf les masques chirurgicaux qui sont des DM (dispositifs médicaux). Pour les Dpi, la certification est obligatoire ; pour les DM, seule une auto-certification est requise.

Déplacements

L’obligation de dépistage dépend du pays de provenance ou de résidence dans les 14 jours qui précèdent le voyage en Italie (et non de la nationalité du voyageur). Un questionnaire interactif très utile vous permettra de connaître les mesures applicables à votre propre situation (italien/anglais).

A partir du 16 mai, les conditions de voyage seront facilitées, d’une part, car l’obligation de quarantaine de cinq jours pour les voyageurs provenant de l’Union européenne, à leur entrée dans le pays, ne sera plus appliquée.

Les voyageurs (à partir de 2 ans) entrant en Italie en provenance de Belgique (liste dite "Elenco C" consultable en ligne) doivent:

• fournir la preuve d'un test COVID-19 moléculaire ou antigénique négatif effectué dans les 48 heures avant leur arrivée en Italie
• se signaler dès l’arrivée à l’autorité sanitaire régionale (consultez la liste des ASL).

Ouverture de nouveaux aéroports aux vols « Covid-free » en provenance de davantage de pays à partir du 16 mai.

Jusqu’à présent, ce système de vols Covid-free, prévoyant un test négatif au départ et un autre à l’arrivée, fonctionnait entre les États-Unis et les aéroports de Rome et Milan.

Il est désormais étendu aux aéroports de Venise et Naples, et concerne également le Canada, le Japon et les Emirats Arabes Unis.


Les aéroports des principales grandes villes d’Italie mettent à la disposition des voyageurs un service de dépistage rapide Covid-19.
Pour les personnes arrivant avec un autre moyen de transport que l’avion, il est possible d’effectuer un test Covid-19 auprès de différentes structures privées telles que:
www.cdi.it
www.centrosandonato.it
www.centrodimedicina.com
www.santagostino.it

En l’état actuel de la règlementation, la vaccination ou le fait d’être guéri du Covid ne dispense en aucun cas de l’obligation de test.

IMPORTANT: Depuis le 24 mai, les passagers qui entrent en Italie doivent compléter un nouveau formulaire, le PLF ou «Passenger Locator Form» en suivant les instructions qui se trouvent sur le site :https://app.euplf.eu/. Le formulaire papier (modèle téléchargeable en PDF) ne devra être utilisé qu’en cas de difficulté technique.

Voyageurs exemptés de test et de quarantaine : Exemptions - Covid-19, travellers (salute.gov.it) (I/E)

Pour l’arrivée d’autres pays, il est important de consulter le lien du Ministère des Affaires Etrangères italien

Restrictions

Parmi les nouveautés, on retrouve la mise en place d'une zone dite « blanche » pour les régions avec un scénario « type 1», c'est-à-dire qui disposent d'un niveau de risque d'infection « faible » pendant au moins trois semaines consécutives (inférieures à 50 cas pour 100 000 habitants).

Les nouvelles zones de restriction des régions à partir du 21 juin 2021

zone rouge pour un risque maximal: aucune région.
zone orange pour un risque élevé: aucune région.
zone jaune pour un risque modéré: Val d’Aoste.

zone blanche pour un risque réduit: Abruzzes, Basilicate, Calabre, Campanie, Emilie-Romagne, Frioul Vénétie Julienne, Latium, Ligurie, Lombardie, Marches, Molise, Ombrie, Piémont, Pouilles, Province autonome de Bolzano, Province autonome de Trente, Sardaigne, Sicile, Toscane et Vénétie.

 

Le placement d’une région dans l’une de ces quatre catégories est décidé par le Ministre de la Santé, en tenant compte de nombreux indicateurs. Chaque région peut renforcer les mesures restrictives (au niveau des provinces, voire des communes). La situation sanitaire est donc réévaluée régulièrement, ainsi que le classement des régions. Les voyageurs sont invités à vérifier leur statut avant tout déplacement en consultant la carte géographique et la FAQ du gouvernement ainsi que les sites des régions.

Au niveau national, des restrictions s´appliquent dans les 4 zones (rouge, orange, jaune et blanche). Il s’agit de l’obligation de porter un masque en permanence ; tant dans les lieux publics clos qu’à l’extérieur.

En complément, des mesures sont prévues selon la couleur des régions :

Zones blanches :

  • Les déplacements entre les différentes régions de zones blanches et zones jaunes sont toujours autorisés ;
  • Le couvre-feu est aboli ;
  • Les foires, les congrès, les centres de bien-être, les piscines couvertes, mais aussi les parcs d’attraction et centres culturels peuvent rouvrir ;
  • Dans les bars et restaurants, lorsque le service à table est assuré en intérieur, le nombre maximum de personnes par tablée est de six (contre quatre en zone jaune), sauf lorsqu’il s’agit de personnes habitant sous le même toit. En terrasse, aucune limite n’est imposée quant au nombre de personnes à table, à condition de respecter la distanciation d’un mètre ;
  • Pour les cérémonies civiles et religieuses, les réceptions sont autorisées, à condition que les invités présentent un pass vert (vaccination effectuée, guérison ou test négatif) ;
  • Les discothèques rouvrent, mais pas les pistes de danse ! Une décision du gouvernement est attendue pour éventuellement assouplir l’interdiction, sous conditions ;
  • Le port du masque à l’extérieur, comme à l’intérieur, reste obligatoire et les rassemblements demeurent interdits.

Zones jaunes :

  • Déplacements autorisés au sein de la région, ainsi qu’entre régions jaunes ;
  • Visites aux proches autorisées, dans la limite de 4 adultes hors bulle ;
  • Tous les commerces sont ouverts dans le respect des règles de distanciation ;
  • Couvre-feu

À partir du 19 mai : 23h00 – 05h00

À partir du 7 juin : 24h00 – 05h00

À partir du 21 juin : totalement éliminé.

  • Restauration

À partir du 1er juin, les bars et les restaurants pourront rouvrir, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur ; toute la journée jusqu’à l’heure du couvre-feu.

  • Centres commerciaux

À partir du 22 mai, les centres commerciaux rouvrent leurs portes le week-end également.

  • Sport

À partir du 22 mai, réouverture des remontées mécaniques des stations de ski.

À partir du 24 mai, réouverture anticipée des salles de sport (au lieu du 1er juin).

À partir du 1er juillet, réouverture des piscines couvertes (celles en plein air ont rouvert mi-mai), des établissements thermaux et des centres de bien-être.

  • Ėvénements

À partir du 1er juin en plein air, et à partir du 1er juillet en intérieur, il sera possible d’assister aux événements et aux compétitions, dans la double-limite de 25% de la capacité habituelle et de 1000 spectateurs en extérieur et 500 en intérieur ;

À partir du 15 juin, possibilité d’organiser des congrès et foires, ainsi que des fêtes de mariage à condition que les invités possèdent un « green pass » délivré en cas de certificat de vaccination ou de résultat négatif au test anti-Covid ;

À partir du 1er juillet, il sera à nouveau possible d’organiser des cours de formation publics et privés en présentiel.

  • Loisirs & divertissement

À partir du 15 juin, réouverture anticipée des parcs thématiques et d’attraction (au lieu du 1er juillet) ;

À partir du 1er juillet, les salles de jeux, salles de paris, salles de bingo et casinos pourront rouvrir au public ;

À partir du 1er juillet, toutes les activités des centres culturels, des centres sociaux et des centres de loisirs seront à nouveau possibles ;

Les discothèques et autres activités en salles de danse demeurent suspendues, autant en plein air qu’en lieu clos ;

Cinémas, salles de concert, théâtres et clubs ouverts au public dans le respect des règles de distanciation et sur réservation de places assises. Ces lieux ne pourront pas accueillir plus de 1 000 spectateurs en extérieur et 500 en intérieur et sont limités à 50% de leur capacité habituelle.

Zones oranges :

Déplacements interdits à partir de, vers et à l’intérieur de ces régions, et entre les communes, excepté si vous êtes muni d’un justificatif de motif impérieux ou d’un « certificat vert » (voir plus bas).

  • Un couvre-feu de 22h00 à 5h00 du matin (sauf pour des raisons professionnelles, de santé ou de nécessité) ; une attestation (disponible sur le site du ministère de l’Intérieur) devient nécessaire pour toute sortie pendant les horaires du couvre-feu ;
  • L’interdiction des festivités en intérieur ou en extérieur, à l’exception de celles liées à des cérémonies civiles ou religieuses ;
  • Visites aux proches autorisées, dans la limite de 2 adultes hors bulle ;
  • Les commerces pourront ouvrir dans le respect des règles de distanciation, mais les centres commerciaux seront fermés les week-ends et jours fériés.
  • Les services de restauration (bars, pubs, restaurants, glaciers, …) seront uniquement ouverts pour la vente à emporter.

Zones rouges :

  • Un couvre-feu de 22h00 à 5h00 du matin (sauf pour des raisons professionnelles, de santé ou de nécessité) ; une attestation (disponible sur le site du ministère de l’Intérieur) devient nécessaire pour toute sortie pendant les horaires du couvre-feu ;
  • L’interdiction des festivités en intérieur ou en extérieur, à l’exception de celles liées à des cérémonies civiles ou religieuses ;
  • Seuls les commerces alimentaires ou de première nécessité seront ouverts et les activités de service aux personnes en difficulté ;
  • Déplacements interdits à partir de, vers et à l’intérieur de ces régions, excepté si vous êtes muni d’un justificatif de motif impérieux ou d’un « certificat vert » (voir plus bas) ;
  • Les services de restauration (bars, pubs, restaurants, glaciers, …) seront uniquement ouverts pour la vente à emporter.

Le transit dans ces zones reste autorisé, à condition que le déplacement soit motivé par des raisons professionnelles, de santé ou de nécessité, ou le retour au domicile habituel, ou muni d’un “certificat vert”.

- La Commission européenne a lancé un site d'information baptisé reopen.europa.eu pour ceux qui planifient un voyage.

https://diplomatie.belgium.be/fr/Services/voyager_a_letranger/conseils_par_destination/italie

covidzone | Covid Zones Italy

Sources : Gouvernement italien – Présidence du Conseil des Ministres, Rai News, Il Sole 24 Ore et ANCI.

Retour en haut back to top