Amélioration du climat d’affaires - libéralisation économique

Depuis l’accession au pouvoir du nouveau Président Shavkat MIRZIYOYEV en 2017, le gouvernement met en place une série de réformes permettant à l’Ouzbékistan de libéraliser son économie, notamment dans le but d’accéder à l’OMC. 

Depuis le 5 septembre 2017, l'Ouzbékistan permet à ses citoyens et aux entreprises d'acheter et de vendre des devises étrangères sans restriction au taux du marché. La réforme supprime la plupart des restrictions sur les opérations en devises étrangères par des particuliers et des entreprises. 

Le gouvernement est en phase de privatiser totalement ou en partie plus de 200 entreprises publiques. Le programme de privatisation révisé devrait être mis en place début 2020. 

Afin d’attirer les investissements étrangers l’Ouzbékistan a créé une vingtaine de zones économiques spéciales (ZES) avec des avantages fiscaux et douaniers.

Le gouvernement ouzbèke met également en place des mesures facilitant l’entrée sur son territoire : entrée sans visas pour des périodes limitées accordées aux citoyens de certains pays.
Depuis le 1er février 2019, les citoyens belges n’ont plus besoin d’un visa pour voyager en Ouzbékistan, pour autant que le séjour n’excède pas 30 jours

Les prochaines élections législatives du 22/12/2019, sous la surveillance de l’OSCE, ne devraient pas conduire à des changements majeurs et l’Ouzbékistan devrait poursuivre sa trajectoire de libéralisation et d’amélioration du climat des affaires.

 

Partenaires commerciaux de l'Ouzbékistan en 2018

  • Exportations – coton, or, minerais, métaux (non-)ferreux, textiles, …

Chine (19,3 % des export.) ;

Russie (15,5 %) ;

Kazakhstan (12,1 %). 

  • Importations – machinerie, équipements, chimie, agroalimentaire, …

Chine (20,4 % des import.) ;

Russie (19,5 %) ;

EU 28 (14,7 %).

L’Ouzbékistan et la Wallonie

En 2018, l’Ouzbékistan est remonté à la 99ème place des clients de la Wallonie. Ce n’est donc pas un marché très important mais les réformes en vue d’améliorer le climat des affaires en Ouzbékistan pourraient être favorables aux exportations wallonnes.

Depuis 2017, les exportations wallonnes sont en augmentation. En 2018, elles ont augmenté de 17,6 %.

Les importations, quasi nulles jusqu’en 2017 sont repassées dans le positif, l’Ouzbékistan se classant à la 113ème place de nos fournisseurs en 2018.

 

 

 

Présence internationale

Plusieurs acteurs financiers internationaux sont (à nouveau) présents en Ouzbékistan afin de soutenir le développement tel que la Banque mondiale, la BEI, l’ADB ou la BERD.

- BEI

En octobre 2017, la Banque européenne d’investissement et la République d’Ouzbékistan ont signé un accord-cadre afin de lancer les activités de la BEI en Ouzbékistan comprenant l’octroi de financements et d’assistances techniques. La BEI peut dès lors soutenir des projets publics et privés pour les infrastructures, l’énergie et de l’efficacité énergétique, et l’assistance aux PME. L’Ouzbékistan est le 4ème pays d’Asie centrale où la BEI s’établit.

- BERD

Le 16 mars 2017, le Président ouzbèk et le président de la BERD ont signé un MoU. Les priorités de la BERD se concentrent sur les conseils et le financement des petites et moyennes entreprises, un programme de financement pour soutenir le commerce et la coopération transfrontaliers ainsi que des mesures visant à améliorer le climat d'investissement et la compétitivité (attraction d’investissements étrangers directs, qui se traduiront par un transfert de technologie et de savoir-faire). Le bureau BERD à Tachkent a rouvert en novembre 2017.

La délégation de l’Union européenne à Tachkent est menée par Mr Eduards Stiprais.

L’UE a établi en 2019 une nouvelle stratégie pour l’Asie centrale qui met la priorité sur la connectivité entre l’UE et l’Asie centrale pour la libre circulation des biens et des personnes ainsi que sur le partenariat régional, entre pays d’Asie centrale et en particulier avec l’Afghanistan. Depuis 2018, l’Ouzbékistan a pris un rôle important dans les négociations du processus de paix en Afghanistan.

Retour en haut back to top