Une formation pour initier son entreprise à l'exploitation des données spatiales

Issu d’une collaboration entre la Wallonie et le Grand-Duché du Luxembourg, « rSAT » est un projet destiné à mieux faire connaître les données de l’observation de la Terre, ou plus précisément faire du « remote Sensing App Training » afin d’informer les entreprises et les services publics sur leur utilité et de les initier à leur utilisation. Mais pourquoi donc s’y intéresser ? Réponses et pistes concrètes d'actions.

Lorsque l'on parle aérospatial, on pense généralement aérodynamisme, motorisation, matériaux... mais les principaux enjeux actuels proviennent d'un secteur encore peu développé dans nos régions : l’exploitation des données provenant du Spatial ! Pourtant, la révolution numérique de nos sociétés et la mise en réseau des 4 coins du globe permettent aujourd’hui de s’échanger et de consulter une quantité inestimable de données, incluant notamment les données issues des observations de la Terre.  

« rSAT »… ce n'est pas le nom du dernier vaisseau spatial imaginé pour le prochain épisode de la guerre des étoiles mais bien le nom d'une ambition conjointe de la Wallonie et du Grand-Duché du Luxembourg : mieux faire connaître les données de l’observation de la Terre, ou plus précisément faire du « remote Sensing App Training » afin d’informer les entreprises sur leur utilité et de les initier à leur utilisation. Pour y parvenir, une série de formations a été mise en place pour les entreprises.

Des données spatiales, mais pour quoi faire ?

 

En quoi ces données pourraient résoudre des difficultés de gestion vécues au quotidien par les entreprises ? En quoi pourraient-elles contribuer au développement de leurs activités ? Comment les intégrer dans de nouveaux produits et services ?

"Les données d’observation de la Terre sont disponibles et nous souhaitons les rendre un maximum accessibles, en comblant le fossé des connaissances. Ces futurs “ambassadeurs du Spatial” auront les compétences pour identifier un problème et le solutionner en faisant appels aux ressources, qu’elles soient internes ou externes aux structures des entreprises ou des services publics. Tout est désormais réuni pour que vous puissiez relever le défi du spatial 4.0 !" - UNIVERSITE DE LIEGE

L’Université de Liège a identifié toute une série d’applications pour lesquelles les entreprises utilisent déjà les données spatiales :

- Pour l’évaluation de l'état, des rendements ou encore le suivi (sécheresse, maladie,…) des parcelles boisées ou cultivées, en Europe ou ailleurs ;

- Pour le suivi du trafic, des livraisons (mouvements des containers dans les ports et aux données du géopositionnement), la qualité des routes et infrastructures (ponts…) dans certaines zones de la planète ;

- L’utilisation de drones pour le suivi des chantiers

Un mini-MOOC pour s’initier à la télédétection en entreprise

 

Désormais, accéder à des informations fait partie intégrante de notre vie quotidienne… Mais saviez-vous qu’en quelques clics vous pouviez également consulter des informations sur la santé des arbres de vos parcelles, sur l’évolution d’un chantier ou encore sur les zones impactées lors d’une crue ?

Ces données venant du spatial et de la télédétection sont nombreuses et disponibles, leur potentiel d’applications est important et elles restent malgré tout peu exploitées. C’est pourquoi, avec ce MOOC (Massive Open Online Course) d'introduction, les organisateurs souhaitent encourager les entreprises à se former, afin de relever le challenge des “données de l’aérospatial” et de les intégrer dans leur fonctionnement afin de développer ou renforcer leurs activités.

Après ce MOOC d’introduction, une formation de base à l’utilisation des informations de la Terre sera proposée (en avril 2021). Elle sera elle-même suivie de formations spécifiques sur des thèmes sélectionnés et de formations à la carte pour aider les entreprises et le secteur public à développer leurs propres applications seront programmées en fonction des demandes.

Suivre la formation rSAT

A l'issue de ce MOOC, organisé en quatre modules, les participants seront capables d'appréhender les notions de base sur la télédétection et les données venant du spatial, d'identifier les apports de la télédétection dans les success stories présentées et d'identifier certains besoins (techniques et connaissances) nécessaires à l'utilisation des données du spatial.

Détails et inscriptions

Une collaboration de longue date entre la Wallonie et le Grand-Duché de Luxembourg

 

La Wallonie et le Grand-Duché du Luxembourg sont reconnus internationalement pour leur expertise dans le domaine "Spatial". Malgré la crise de la covid-19, ce dernier est en pleine croissance, poussant pays et régions à revoir leur stratégie afin de répondre aux nouvelles évolutions du secteur. La Wallonie et le Luxembourg ne sont pas en reste avec, par exemple, la création du parc d’activité Galaxia à Transinne, dédié aux applications et innovations spatiales (unique en Belgique), implanté à proximité de l’ESEC (European Space Security and Education Center) basé à Redu, et le lancement de l’ESRIC (European Space Resources Innovation Centre), il y a quelques jours seulement, au Luxembourg.

Ce MOOC proposé s’inscrit en droite ligne des partenariats établis lors de la dernière Visite d’État de nos souverains au GD du Luxembourg en 2019.

Article réalisé en partenariat avec l'ULG et Job@Skills

Retour en haut back to top