Pourquoi prospecter en Bosnie-Herzégovine ?

  • climat d’affaires en constante amélioration vers un alignement aux standards UE 
  • législation favorable aux investissements étrangers
  • taxes incitantes pour les investisseurs étrangers
  • main d’œuvre bon-marché 
  • zones free trade (Brcko)
  • facilitations grâce à la signature de l’accord SAA
  • taux de conversion de la monnaie locale fixe par rapport à l’euro
  • un des taux d’inflation parmi les plus bas
  • présence de nombreux endroits et sites attractifs
  • participation des banques étrangères (autrichiennes)

Quels moyens de paiement utiliser ?

  •  virement bancaire
  • lettre de crédit en moindre mesure (contracter une assurance)
  • le taux de change de la monnaie nationale (marc bosniaque) reste très stable.
  • Les prestations financières restent dans les mains des banques étrangères.

Quelques foires et salons internationaux

  • Zenica : ZEPS Intermetal - International Metal Fair
  • Sarajevo : AGROFOOD - International Fair for Agriculture, Food and Drinks, Consumer Goods, Packaging
  • Sarajevo : BUILDING AND RECONSTRUCTION (GRADNJA I OBNOVA) - International Building and Building Industry Fair
  • Sarajevo : INFO - International Information Technology and Telecommunications – Exhibition

Habitudes de consommation

  • préférence des repas copieux
  • attention à l’utilisation de l’alcool et la viande de porc dans les régions musulmanes
  • possibilité de marchander mais dans une moindre mesure qu’en orient

Quelques principes de base

Dans ses rapports avec la Bosnie-Herzégovine, l’exportateur devra s’efforcer d’avoir à l’esprit les particularités politiques et administratives du pays et de veiller à respecter en toutes circonstances ses différentes communautés ethniques.

Sur un plan pratique, il en découle que l’ensemble des contacts ne peuvent pas se faire dans la capitale du pays, Sarajevo, où, en particulier, les Serbes n’aiment guère se rendre. C’est pourquoi trois villes majeures doivent figurer sur l’itinéraire de l’homme d’affaires en déplacement : Sarajevo (à majorité musulmane), Mostar (à majorité croate) et Banja Luka (canton serbe).

Questions de langues

La BIH est un pays multiethnique, pluri-religieux et multiculturel. Il rassemble 3 groupes ethniques : les Bosniaques (Musulmans), les Croates (Catholiques) et les Serbes (Orthodoxes). Il est conseillé de connaître l’origine ainsi que la religion de son partenaire. De la même manière, compte tenu des tensions entre les communautés, le visiteur sera bien avisé d’éviter de prendre position dans d’éventuelles conversations d’ordre politique…

Alors que les langues parlées en BIH – Bosniaque, Croate et Serbe – sont très semblables et compréhensibles les unes par les autres, chaque groupe est très fier de parler sa propre langue. Dans une conversation, la « langue locale » sera donc préférée. Dans le monde des affaires, l’Anglais est très répandu.
Retour en haut back to top