IMPACT COVID-19

 

1. SITUATION SANITAIRE

SITE JOHNS HOPKINS

La prestigieuse Université américaine JOHNS HOPKINS, spécialisée en médecine et santé publique, met à jour quotidiennement son site Internet afin de diffuser une information précise et actualisée sur l’évolution de l’épidémie. Cette information est disponible pays par pays. Vous la trouverez ici.

Le 17 juin, Maurice recensait 337 personnes contaminées par le COVID-19, la majorité étant des cas importés, et 10 décès.

2. NIVEAU DE CONFINEMENT/ DECONFINEMENT

  • Le gouvernement a mis en place une stratégie de déconfinement depuis le 31 mai après plus de 2 mois de confinement;
  • La majorité des commerces sont autorisés ouverts tels que les coiffeurs, centres commerciaux boulangeries, quincailleries, agriculteurs, pêcheurs, activités bancaires et services publics. Les restaurants, hôtels et lieux d'hébergement peuvent rouvrir sous réserve du respect des normes sanitaires;
  • Les endroits ouverts au public (tels que les plages, courses hippiques, évènements culturels, cinémas) restent fermés;
  • Les rassemblements publics de plus de 10 personnes sont interdits;
  • La reprise des écoles est prévue pour le 1er août;
  • Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics;
  • Les frontières resteront fermées jusqu’au 31 août 2020.

Par ailleurs, le site Internet du Fonds Monétaire International (FMI) diffuse également des informations régulièrement mises à jour. Vous les trouverez ici: Policy covid-19

3. NIVEAU D’OUVERTURE DU PAYS

Accès au territoire des personnes

Les vols commerciaux ne devraient pas reprendre avant le 31 août, date d’ouverture des frontières du pays. Les vols vers Rodrigues (île voisine de Maurice) devraient toutefois reprendre le 31 juillet.

Toute information concernant les mouvements de personnes (de nationalité belge) est également disponible sur le site Internet du Service Public Fédéral Affaires étrangères: https://diplomatie.belgium.be/fr

Accès au territoire de marchandises

  • Maritime: Les lignes maritimes fonctionnent avec une productivité du port divisé par 2 et un engorgement des containers vides sur l'un des terminales;
  • Air: A été mis en place un pont aérien avec la Chine pour récupérer du matériel médical. Pour ce qui est du transport de marchandises avec l’Europe, celui-ci reprend petit à petit son cours.

4. DECISIONS DU GOUVERNEMENT EN TERMES D’IMPORTATIONS ET/OU D’EXPORTATIONS

  • Soutien à l’exportation: Constatant une diminution des exportations – qui s'explique principalement par la contraction des exportations pour les produits tels que les huiles, graisses et cires d'origine animale ou végétale (- 42.9%); produits chimiques et produits connexes (-15.2%); articles manufacturés divers (-12.4%); combustibles minéraux, lubrifiants et matières apparentées (-9.9%); articles manufacturés classés principalement d'après la première matière (-7.4%); et machines et équipements de transport (-3.8%) – le gouvernement a mis en place des plans de soutien à l’exportation ainsi qu’un numéro d’appel pour toutes questions liées à l’import/export;
  • Suppression TVA: le gouvernement a supprimé la TVA sur les masques protecteurs et les produits désinfectants.

Toutes les informations concernant les nouvelles mesures réglementaires consécutives à la crise sanitaire sont également disponibles ici: MacMap

5. MESURES DE SOUTIEN A L’ECONOMIE

Mesures gouvernementales

Un Fonds national de solidarité COVID-19 auquel l’Union européenne a contribué à hauteur de 11,3 millions de Roupies a été lancé. Les objectifs de ce fonds sont:

1) Le financement de projets, programmes et plans relatifs au virus COVID-19 et toute autre question de sante publique;

2) Le soutien financier aux personnes résidants à Maurice et aux organisations affectées par le COVID-19;

3) L’aide à tout autre projet lié au virus COVID-19 approuvé par les autorités gouvernementales.

De plus, a été instauré un programme d’assistance pour les travailleurs indépendants (SEAS) qui recevront un soutien financier de 5,100 Roupies pendant la durée du confinement.

Il faut enfin noter la mise en place d’un régime de soutien aux salaires (GWAS) pour le secteur privé garantissant le maintien du salaire pour le mois de mars 2020 selon le barème prescrit. Ce régime est applicable aux salariés mauriciens et étrangers. Les employés enregistrés à Maurice qui travaillent dans le secteur du Global Business sont également éligibles.

Mesures relatives au secteur financier

La Commission des Services Financiers à Maurice a adopté une approche flexible pendant la période de confinement, du 20 mars et au 30 juin 2020, quant au respect des obligations de conformité et de déclaration concernant les opérations dans le secteur du Global Business.

La Banque de Maurice a annoncé les mesures suivantes:

  • Soutien aux ménages: Les prêts accordés par les banques commerciales bénéficieront d’un moratoire spécial sur les remboursements du capital. En outre, la Banque de Maurice prend en charge les intérêts sur les prêts impayés des ménages dont le salaire mensuel de base est inférieur à 50 000 roupies;
  • Ligne de crédit spéciale en devises étrangères (USD) :300 millions de dollars ont été réservés pour soutenir les opérateurs, y compris les PME, dont les revenus en devises étrangères doivent être remboursés dans les deux ans;
  • Accord d’échange pour soutenir les entreprises axées sur l’importation: 100 millions de USD ont été mis à la disposition des entreprises du secteur de l’importation du 24 mars au 30 juin 2020;
  • Services ATM partagés: Suppression temporaire des frais pour les utilisateurs d’ATM qui n’appartiennent pas à leurs émetteurs.

Business Mauritius

Enfin, Business Mauritius - qui est une association indépendante représentant les intérêts de plus de 1200 entreprises locales - évalue les impacts sociaux et économiques du COVID-19 à travers la mise en place de différents comités (le comité de relance économique, le comité pour la logistique transfrontalière, le comité pour l’alimentation, l’approvisionnement et l’énergie, le comité pour la santé, le comité pour les ressources humaines et le comité de communication) et accompagne les mauriciens durant cette période de crise.

Source: Société DTOS (filiale de la société IBL Group, principal conglomérat international mauricien, et dont le Consul honoraire de Belgique, M. Arnaud Lagesse est CEO)

AUTRES INFORMATIONS PERTINENTES SUR L'ECONOMIE

  • Engorgement pour l’obtention de permis durant le confinement. De nombreuses entreprises ont dû attendre l’obtention d’un permis avant d’opérer, tout permis devant être soumis au Commissaire de Police et au Bureau du Premier Ministre entrainant alors un engorgement conséquent du nombre de demandes;
  • Le secteur touristique est fortement impacté. Un manque à gagner de 1 milliards d’euros est prévu avec une prévision de 400 000 touristes au lieu de 1,3 millions. La Mauritius Tourism Promotion Authority propose alors de nouvelles stratégies pour attirer les touristes dans le pays après l'ouverture des frontières. Ainsi les premiers touristes (venant de France et de Grande Bretagne) qui feront le choix de Maurice, bénéficieront de 25% de remise sur le prix des billets d'avion qui seront émis par Air Mauritius;
  • Secteur aérien: Air Mauritius, qui est la principale compagnie desservant l’île, a été mise sous administration volontaire mi-avril 2020. L’un des 2 administrateurs nommés, a déclaré qu'Air Mauritius engendrera 9.5 milliards de Roupies de pertes d'ici mars 2021.

6. SECTEURS ECONOMIQUES QUI POURRAIENT EMERGER APRES LA CRISE (SECTEURS PORTEURS)

  • Secteur du numérique: Le ministre du Développement industriel des PME et des coopératives (Sunil Bholah) prône l'adoption des technologies de l'industrie 4.0 (intelligence artificielle, internet des objets, la réalité virtuelle augmentée et l'informatique en nuage) afin d’améliorer la flexibilité des entreprises face à une crise comme celle du COVID-19. Le gouvernement s’engage dès lors à fournir aux entreprises un écosystème adéquat pour l'adoption des technologies avec la création prochaine du nouveau Data Technology Park à Côte D'Or;
  • Secteurs essentiels: Une telle crise sanitaire démontre l’importance des secteurs essentiels tels que l’agriculture (lait, charcuterie -hors volaille), l’agro-alimentaire (transformé) et la santé.

7. PERSPECTIVES ECONOMIQUES

En tant que plateforme de réexportation vers l’Afrique sub-saharienne et place financière internationale de premier plan, l’île Maurice sera très fortement impactée par l’effet domino résultant de la récession mondiale et de la baisse du commerce international.

Le Ministre de l’économie mauricien prévoit la contraction de 11% du PIB pour 2020 et 100 000 chômeurs. D’importants manques à gagner sont prévus dans les secteurs du tourisme (qui risque d’être au point mort au moins jusqu'à septembre) du textile (de nombreuses commandes ayant été annulées) et de la construction (les chantiers étant à l’arrêt). Le secteur de la finance risque d’être très durement touché également, même s’il est trop tôt pour avancer des chiffres à ce stade.

8. LIENS UTILES

9. CONTACTS UTILES

Nos équipes restent bien entendu à votre disposition pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à les contacter. Elles se feront un plaisir de répondre à vos demandes.

Ambassade compétente Dar-es-Salaam

Ambassadeur Peter VAN ACKER

Barack Obama Road, 5
Dar-es-Salaam, République Unie de Tanzanie

T: +255 22 211 26 88 // +255 22 211 25 03 // +255 22 211 40 25

F: +255 22 211 76 21

Numéro d’urgence: +255 75 478 21 56

E-mail: DarEsSalaam@diplobel.fed.be

Conseiller économique et commercial

Jean-Pierre MULLER

Embassy of Belgium

Wallonia Brussels Trade Commission

Fairway Office Park, Sable House

52 Grosvenor Road

Bryanston 2021 (Johannesbourg)

Republic of South Africa

T: +27 (0) 11 463 0378

E-mail: johannesburg@awex-wallonia.com

Credimundi

Vous souhaitez connaître les risques liés à ce marché tant au niveau économique que politique.

Visitez le site

Chiffres clés

  • 91 Rang d'exportation pour la Belgique 2018
  • 1.27 Population (en millions) 2019
  • 42.24 Taux de change (monnaie locale pour 1€)
  • 24 PIB par habitant (en 2019)
  • 109 Rang d'exportation en Wallonie 2018
Retour en haut back to top