IMPACT COVID-19

 

1. SITUATION SANITAIRE

SITE JOHNS HOPKINS

La prestigieuse Université américaine JOHNS HOPKINS, spécialisée en médecine et santé publique, met à jour quotidiennement son site Internet afin de diffuser une information précise et actualisée sur l’évolution de l’épidémie. Cette information est disponible pays par pays. Vous la trouverez ici.

L’état d’urgence décrété à la mi-mars est prolongé jusqu’au 30 juin.

On recense 450 cas de COVID-19 au 10 juin 2020, la majorité sur la base de TOTAL dans le nord du pays à Palma (Cabo Delgado) et seulement 2 décès. Mais on note une augmentation rapide des cas:  + 43% ces 6 dernier jours. Le rythme de doublement des cas est passé de 15 jours à 13 jours.

2. NIVEAU DE CONFINEMENT/DECONFINEMENT

  • Pas de confinement dur – il n’y en a jamais eu;
  • Toutes les écoles et universités sont fermés. Idem pour les bars, les restaurants, les centres de loisirs et de culte;
  • La majorité des commerces sont ouverts;
  • Précaution maximale recommandée en matière de distanciation. Le port du masque dans les transports publics est un MUST;
  • Les entreprises et collectivités doivent favoriser le télétravail;
  • Chaque entreprise est encouragée à réduire la présence de son personnel sur site en fonctionnant selon un principe de rotation (shifts).

Voyages à l’intérieur du pays

  • Les vols domestiques sont réduits;
  • Les liaisons maritimes ne sont pas affectées.

Par ailleurs, le site Internet du Fonds Monétaire International (FMI) diffuse également des informations régulièrement mises à jour. Vous les trouverez ici: Policy covid-19

3. NIVEAU D’OUVERTURE DU PAYS

Accès au territoire des personnes

  • Il n’y a pas de vols commerciaux internationaux, Sont autorisés les évacuations d'urgences et les avions affrétés avec l’accord du gouvernement. Aucun vol commercial n’est autorisé et aucune date de reprise n’est annoncée;
  • La délivrance des visas et des passeports a été suspendue. Aucun étranger n'est autorisé à entrer ou à sortir du pays.

Toute information concernant les mouvements de personnes (de nationalité belge) est également disponible sur le site Internet du Service Public Fédéral Affaires étrangères: https://diplomatie.belgium.be/fr

Accès au territoire de marchandises

  • Air: Les vols de fret (Walvis bay et Eros en Namibie et ORT à Johannesbourg) sont toujours en opération mais les compagnies aériennes ont réduit leurs fréquences à seulement une fois par semaine, ou moins. Le fret est donc sujet à rester bloqué en attente à l'aéroport
  • Mer: Ports opérationnel, tous les documents devant être soumis par voie électronique. Les heures d'ouverture du port sont passées à 7h-19h avec 50% de personnel.
  • Route: Les frontières sont fermées, sauf pour l’échange de marchandises dans le domaine agroalimentaire, aliments pour animaux, médicaments et produits sanitaires.

4. DECISIONS DU GOUVERNEMENT EN TERMES D’IMPORTATIONS ET/OU D’EXPORTATIONS

  • Pendant l'état d'urgence, le gouvernement a décidé de suspendre le paiement de la TVA sur les produits pétroliers et hygiéniques, le sucre, le savon et l’huile ainsi que sur l’électricité (consommation à usage domestique) et de prolonger l'exonération des charges résultant du retard dans le paiement des obligations fiscales ;
  • Mise en place d’une ligne de crédit en devises d’un montant de 467 MEUR accessible aux entreprises pendant une période de 9 mois ainsi que des aides accordées aux banques dans le cadre de la renégociation de contrats avec certains clients.

Des informations additionnelles concernant les nouvelles mesures réglementaires consécutives à la crise sanitaire sont également disponibles ici: MacMap

5. MESURES DE SOUTIEN À L’ECONOMIE

La Banque mondiale va mobiliser 150 MEUR sous forme de dons, tandis que le FMI mobilisera 135 MEUR sous forme de prêt (Rapidement Credit Facility). Le total équivaut à 2,1% du PIB du pays.

Dans le cadre de l’assouplissement des mesures imposées par l’Etat d’urgence, le Gouvernement a décidé d’autoriser les entreprises reconnues comme essentielles (produits essentiels), à mobiliser la totalité des travailleurs. Il a également été décidé de suspendre la TVA sur l’huile domestique et les produits d’hygiène, ainsi que la prolongation du délai de paiement des impôts pour les retardataires (jusqu’à fin 2020).

Mesures fiscales et monétaires

Facilités douanières et fiscales.

Mesures monétaires parmi lesquelles:

  • Diminution du taux des réserves obligatoires afin de mobiliser environ 100 MEUR au bénéfice des entreprises;
  • Mobilisation d’une ligne de crédit de 500 MUSD accessibles aux banques commerciales, notamment pour faciliter l’achat des produits de premières nécessités;
  • Reprogrammation des crédits des clients jusqu’à fin 2020;
  • Facilitation d’opérations financières pour les clients finaux (montants maximum et frais de transaction);
  • Le gouvernement (Ministère des Finances – MEF) a demandé 700 millions USD à la communauté internationale, auprès de plusieurs partenaires dont le FMI qui a déboursé 309 MUSD. Selon le Ministre, ces 700 MUSD seront ventilés au bénéfice du secteur de la Santé (100 MUSD), du MEF dans le cadre des subventions accordées et afin de compenser partiellement la baisse des recettes (200 MUSD), ou encore 240 MUSD à destination des familles les plus nécessiteuses (protection sociale probablement avec la Banque mondiale) et 160 MUSD à destination des PME. Malgré les mesures annoncées, plusieurs acteurs se plaignent du retard observé dans le remboursement de la TVA aux entreprises et le paiement des dettes de l’Etat à l’égard de fournisseurs de biens et de services.

Mesures sociales

Avec l’aide du FMI et de la Banque mondiale (BM):

  • Renforcer la protection sociale;
  • Sauvegarder le tissu économique;
  • Financer le déficit budgétaire pour assurer la provision de médicaments et d’autres biens et services essentiels.

AUTRES INFORMATIONS PERTINENTES SUR L'ECONOMIE

La limitation des transports va impacter l’économie qui tourne déjà au ralenti notamment car de nombreuses pièces détachées de machines arrivaient par avion.

Les exportations de charbon (suite à l’arrêt des usines de VALE) vont baisser en tonnage et en valeur d'où un manque de devises important pour le marché.

Du fait de la crise COVID-19, les salaires ne sont toujours pas revalorisés car les négociations n'ont toujours pas été menées à leurs termes (revalorisation des salaires applicable à partir du 1er mai de chaque année).

Les secteurs du tourisme et de la restauration sont en grande difficulté et la plupart des expatriés ont quitté le Mozambique. Selon le Secrétaire Général de l’Union nationale des hôtels, 21.000 des 64.000 membres du personnel évoluant dans le secteur hôtelier et du tourisme en général, ont soit été licenciés (+/- 7.000), soit ont vu leur contrat suspendu (+/- 7.000) soit ont été invités à prendre leur congés (+/- 6.000). La province de Maputo serait la plus affectée avec 10.000 personnes, suivie par la province d’Inhambane et en suite de Nampula. Selon l’association des entreprises, les pertes subies dans ce secteur représenteraient 20% de l’ensemble de l’économie.

Le point sur les trois grands projets gaziers offshore dans la province de Cabo Delgado

  • ENI ne reviendra pas avant janvier et a rapatrié son personnel. Les investissements sont en standby;
  • EXXON a décidé de reporter sa décision finale d’investissement de deux années au moins. Tout leur personnel a été rapatrié;
  • TOTAL est le seul à maintenir ses investissements, mais des retards sont prévus. Le site de Total est le principal foyer d’infection du pays. On n’enregistre toujours pas de reprise d'activités.

A ces soucis, liés à la crise du covid-19 et à la chute brutale des cours du pétrole et du gaz, viennent encore s’ajouter des problèmes majeurs de terrorisme islamique dans cette même région. Les insurgés liés au groupe état Islamique (ISIS) organisent des attaques brutales dans la province de Cabo Delgado, en particulier dans la région de Pemba depuis 2017, mais la violence s'est intensifiée ces derniers mois, suscitant de grandes inquiétudes dans la région.

6. PERSPECTIVES ECONOMIQUES

Le Président mozambicain a indiqué dans son discours à la Nation le 28 mai, que la croissance négative pourrait atteindre 3,3% cette année. Selon les analystes, ce chiffre semble sous-estimé.

La monnaie mozambicaine (Metical) continue de montrer des signes de faiblesse (-10% depuis le début de la crise), ce qui va inévitablement poser un problème réel au regard de la dette abyssale exprimées en devises (84%).

Le Mozambique est un des pays d’Afrique australe les plus vulnérables à la pandémie de COVID-19. Comme indiqué ci-dessus, le pays a demandé au FMI un financement à des conditions de faveur avec une conditionnalité limitée par le biais du cadre de coopération régionale (Rapid Credit Facility - RCF). Le Mozambique avait déjà reçu 118 millions d'USD au début 2019 pour faire face aux conséquences des cyclones Idai et Kenneth. Les relations du Mozambique avec le FMI sont très difficiles depuis que le précédent accord du Mozambique avec le FMI avait été résilié en 2016 à la suite du scandale des "dettes cachées" du pays. Le FMI imposera probablement des conditions draconiennes à l’octroi de ces nouvelles facilités, ce qui pèsera lourdement sur les finances publiques. La manne gazière tant attendue semble une nouvelle fois reportée d’un ou deux ans, au mieux.

7. LIENS UTILES

8. CONTACTS UTILES

Nos équipes restent bien entendu à votre disposition pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à les contacter. Elles se feront un plaisir de répondre à vos demandes.

Bureau diplomatique belge

M. Jean Jacques A. Quairiat
Chef du Bureau Diplomatique

Mme Claudine Aelvoet
Attaché de Coopération

Avenue Kenneth Kaunda, 762

Maputo, Mozambique

maputo@diplobel.fed.be  

T: +258 21 492029 // 21 492033 // 21 492009

Conseiller économique et commercial

Jean-Pierre MULLER

Embassy of Belgium

Wallonia Brussels Trade Commission

Fairway Office Park, Sable House

52 Grosvenor Road

Bryanston 2021 (Johannesbourg)

Republic of South Africa

T: +27 (0) 11 463 0378

E-mail: johannesburg@awex-wallonia.com

Credimundi

Vous souhaitez connaître les risques liés à ce marché tant au niveau économique que politique.

Visitez le site

Chiffres clés

  • 118 Rang d'exportation pour la Belgique 2018
  • 31.41 Population (en millions) 2019
  • 80.93 Taux de change (monnaie locale pour 1€)
  • 1 PIB par habitant (en 2019)
  • 124 Rang d'exportation en Wallonie 2018
Retour en haut back to top