Conjoncture économique

Points forts

Appartenance à la Zone Euro depuis le 1er janvier 2014 et à l’OCDE depuis 2016.

Système financier dominé par des banques suédoises (85 % du crédit domestique).

Réforme de la loi sur l’insolvabilité et la justice.

Point de transit entre l’UE et la Russie (façade maritime avec ports).

Digitalisation élevée du pays.

Caractéristique géographique principale de la Lettonie résidant dans son importante activité portuaire (trois ports : Riga, Liepaja et Ventspils) le long de ses 500 Km de côtes.

 

L’économie lettone a maintenu une croissance constante en 2018.

En 2017, la croissance du PIB était de 4,3 %, l’inflation de 2,9 %.

Pour 2018, d’après les prévisions du Ministère des Finances en Lettonie, le PIB augmentera par 3,7 %, mais en 2018 la croissance du PIB sera de 4 %.

Toujours selon le Ministère des Finances, l'augmentation des prévisions est liée à une croissance plus forte de l'économie mondiale et européenne, ainsi qu'à un afflux plus rapide de fonds provenant de l'Union européenne.

Dans les années à venir, les exportations et les investissements joueront un rôle de plus en plus important dans la croissance économique.

Les exportations de biens et services lettons en 2018 devraient augmenter de 3,7 %, tandis que la croissance des investissements atteindra 8,4 %.

Le développement de l'économie lettone continuera d'être étroitement lié aux échanges commerciaux internationaux.

La Lettonie continue de collaborer avec ses partenaires commerciaux de l’UE et du Moyen Orient.

Les produits pétroliers, automobiles, équipements électrique et mécanique, produits chimiques, médicaments constituent les principaux produits d’importation.

Les fonds européens restent une source capitale de financements de projets.

Principaux pays d’exportation 2017 : Lituanie (16,57 %), Estonie (11,67 %), Russie (9,11 %), Allemagne (7,3 %).

Principaux pays fournisseurs 2017: Lituanie (18,53 %), Allemagne (11,29 %), Pologne (9,07 %), Estonie (8 %).

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2016) : agriculture : 3 %, industrie : 23 %, services : 74 %

Retour en haut back to top