IMPACT COVID-19

 

1. SITUATION SANITAIRE

SITE JOHNS HOPKINS

La prestigieuse Université américaine JOHNS HOPKINS, spécialisée en médecine et santé publique, met à jour quotidiennement son site Internet afin de diffuser une information précise et actualisée sur l’évolution de l’épidémie. Cette information est disponible pays par pays. Vous la trouverez ici.

2. NIVEAU DE CONFINEMENT/DECONFINEMENT

Afin d'enrayer une propagation de la pandémie devenue incontrôlable après les fêtes de fin d'année, le Conseil supérieur de défense a annoncé le bouclage total du Liban du 14 janvier à 5h jusqu'au 25 janvier à la même heure. Durant cette dizaine de jours, un couvre-feu sera instauré 24h/24, et l’état d'urgence sanitaire décrété afin de faire face plus efficacement à la pandémie de coronavirus qui prend des proportions considérables dans un pays en crise, où les hôpitaux sont arrivés à saturation. Quelques exceptions sont prévues pour le personnel de santé, les journalistes, les militaires, les employés du secteur alimentaire et d'autres travailleurs jugés essentiels. Les mesures renforcées du confinement prévoient que les Libanais ne peuvent pas sortir de chez eux, même pas pour des courses alimentaires.

Seront donc fermés les administrations publiques, les municipalités et leurs fédérations, les offices autonomes, les universités et écoles privées et publiques, les crèches, les jardins publics, les corniches maritimes, les clubs de sport et les terrains sportifs publics et privés, en intérieur et en extérieur. De même pour le Casino du Liban, les institutions commerciales, les sociétés privées, les marchés populaires, les cinémas, les musées, les salles de théâtre, les salles de vidéo poker, de jeux électroniques et en ligne. Les fêtes publiques et privées, les soirées et les événements sociaux sont interdits, à l’instar de tout genre de rassemblements. Tous les événements religieux doivent être annulés. Le ministère de l’Intérieur ainsi que les autorités religieuses seront chargées d’appliquer cette décision.

Les supermarchés sont ouverts pour effectuer des livraisons uniquement. Le gouvernement a dans ce contexte annoncé la mise en place de formulaires à remplir en ligne ou par SMS afin d'obtenir une attestation de déplacement pour des motifs précis durant toute la période de durcissement du confinement.

L’ambassade ne conseille pas aux ressortissants belges de quitter le pays à ce stade. Nous recommandons de suivre les prescriptions des autorités locales et de l’Organisation mondiale de la Santé à la lettre.

Voyages à l’intérieur du pays 

Les déplacements sont interdits du jeudi 14 janvier jusqu'au 25 janvier.

Transport en commun pays/ ville  

Il n’existe pas de transport en commun au Liban à l’exception des bus et des taxis partagés qui sont autorisés avec un nombre restreint de passagers. Obligation de porter le masque sous peine d’une amende.

Par ailleurs, le site Internet du Fonds Monétaire International (FMI) diffuse également des informations régulièrement mises à jour. Vous les trouverez ici: Policy covid-19

3. NIVEAU D'OUVERTURE DU PAYS

Accès au territoire des personnes 

Frontières – Aéroport

Le flux de voyageurs à l’aéroport de Beyrouth sera réduit à partir du 11 janvier 2021 à 20% du nombre de passagers enregistré au cours de la même période en 2020. Une série de mesures renforcées a été annoncée pour les voyageurs arrivant à l'aéroport de Beyrouth. La compagnie Middle East Airlines (MEA) a ainsi annoncé les modalités de la procédure exceptionnellement mise en place pour tous les passagers arrivant au Liban à partir du jeudi 14 janvier et jusqu'au 25 janvier. Tous les passagers âgés de plus de douze ans doivent présenter lors de l'enregistrement un test PCR négatif émanant de l'un des laboratoires certifiés par les autorités du pays de départ, un test qu'ils auront dû effectuer 96h maximum avant leur arrivée au Liban, sans quoi ils ne seront pas autorisés à embarquer.

Les passagers de plus de douze ans doivent également remplir un formulaire médical délivré par le ministère de la Santé et repasser un test PCR à leur arrivée à l'aéroport international de Beyrouth Rafic Hariri.

En outre, les passagers en provenance d'Istanbul, du Caire et de Bagdad doivent justifier dès leur enregistrement d'une réservation d'hôtel prépayée à leurs propres frais pendant sept jours dans l'un des hôtels désignés par le ministère libanais du Tourisme avec des tarifs réduits. Les bus de l'hôtel achemineront les passagers de l'aéroport jusqu'à l'établissement choisi. Les passagers doivent rester en quarantaine dans ces hôtels pendant sept jours et effectuer un autre test PCR le sixième jour après leur arrivée à l'aéroport, à leurs propres frais. Les passagers dont le résultat PCR est négatif pourront alors se rendre à leur lieu de résidence. Les voyageurs dont le test serait positif devront quant à eux suivre les instructions du ministère de la Santé.

Les passagers arrivant au Liban en provenance d'autres pays que ceux mentionnés plus haut doivent eux aussi présenter une réservation d'hôtel prépayée pour une durée de 72 heures, à choisir parmi la même liste d'établissements bénéficiant de tarifs réduits proposée par le ministère libanais du Tourisme. Ils seront eux aussi transportés en bus vers ces hôtels, où ils devront rester en quarantaine pendant 72 heures, le temps d'obtenir les résultats de leurs tests effectués à leur arrivée à l'aéroport.  

Les passagers dont le résultat PCR est négatif devront poursuivre leur isolement depuis leur domicile pendant 5 jours supplémentaires puis effectuer un autre test PCR à leurs propres frais. Les passagers avec un résultat positif devront suivre les instructions du ministère de la Santé. Les passagers ne présentant pas de réservation d'hôtel ne seront pas autorisés à embarquer pour se rendre au Liban.

Fiche de santé médicale du ministère de la Santé à remplir et à transmettre avant arrivée à Beyrouth via le lien:  https://arcg.is/0GaDnG

Déplacement vers pays limitrophe-reste du monde: l’entrée au Liban par les voies maritime et terrestre sera interdite du jeudi 14 janvier et jusqu'au 25 janvier. Seuls seront autorisées à passer les personnes en transit, à condition d’être munies de leur billet de voyage.

Mesures de quarantaine

Les passagers arrivant dorénavant à Beyrouth doivent se soumettre à une quarantaine. Ils doivent loger dans un hôtel, à leurs frais, dans l’attente des résultats du test PCR effectué à l’aéroport. Si le résultat est négatif, ils pourront quitter l’hôtel.

Sont exemptés de l’obligation d’isolement les diplomates et leurs familles, les délégations officielles et les membres de la Finul, ainsi que toutes les personnes ayant reçu un vaccin contre le coronavirus, preuve médicale à l’appui. Elles devront toutefois subir un test PCR à leur arrivée à l’aéroport, « par précaution ».

Accès au territoire de marchandises 

Accès légèrement impacté et retardé, augmentation des prix en raison de la situation économique et financière du pays.

  • Routes: accessibles;
  • Maritime: accessible. Le terminal à conteneurs du port de Beyrouth n'est que partiellement touché par les explosions du 4 août et est opérationnel;
  • Air: accessible.

Site utile: http://www.customs.gov.lb/home.aspx

4. DECISION DU GOUVERNEMENT EN TERMES D'IMPORTATION ET/OU D'EXPORTATIONS

Interdiction d'exporter des équipements de protection individuelle, fournitures médicales (numéros de codes HS concernés : 401511, 401519, 630790, 39269090, 6401, 630790, 902000, 39269090, 650610, 6210, 401590, 420310, 611300, 6210, 6114, 621132, 621133, 621139, 621142, 621143, 621149)

Toutes les informations concernant les nouvelles mesures réglementaires consécutives à la crise sanitaire sont également disponibles ici: MacMap

5. MESURES DE SOUTIEN A L'ECONOMIE

FISCAL

Le gouvernement a créé un fonds national de solidarité qui accepte les dons en nature et monétaires. Le ministère des finances a annoncé la prolongation de tous les délais liés au paiement des taxes et redevances. Le ministère des Affaires sociales, en collaboration avec les ministères de l'Industrie, de l'Agriculture, de la Défense, de l'Intérieur, du Travail, des Finances, de l'Économie et de l'Information, a commencé la mise en œuvre d'un plan - à exécuter en coordination avec les municipalités, les maires, les centres des affaires sociales et l’armée - pour distribuer une aide en espèces aux familles touchées économiquement et financièrement à la suite du COVID-19.

MONÉTAIRE ET MACRO-FINANCIER

La Banque du Liban (BDL) a publié la circulaire 547 autorisant les banques et les institutions financières à accorder des prêts exceptionnels à taux zéro sur cinq ans en livres libanaises et en dollars à des clients qui disposent déjà de facilités de crédit mais qui ne sont pas en mesure de respecter leurs obligations, leurs dépenses d'exploitation, ou payer les salaires de leurs employés en mars, avril et mai 2020 en raison de l'interruption d'activité due au COVID-19. BDL fournira à son tour aux banques et aux institutions financières des lignes de crédit à taux d'intérêt nul sur cinq ans en dollars équivalant à la valeur des prêts exceptionnels accordés.

Le 27 août, la Banque du Liban a publié quatre nouvelles circulaires intervenant dans plusieurs domaines:

  • Des prêts à 0% accordés aux personnes ou aux entreprises dont les biens-fonds ont été endommagés par l’explosion du port;
  • Les modalités de remboursement des prêts contractés en devises;
  • La mise en place d’un dispositif devant inciter les banques locales à encourager certains gros déposants à rapatrier des fonds qu’ils ont sortis du pays entre 2017 et 2019.

TAUX DE CHANGE ET BALANCE DES PAIEMENTS

Suite à la dégradation de la situation financière et bancaire du pays, la parité officielle de 1507,5 livres pour un dollar n’est appliquée que pour certaines transactions bancaires et interbancaires. Le taux en vigueur utilisé sur le marché noir et chez les changeurs a atteint plus de 8400 livres alors que pour les transactions autorisées par les circulaires n° 148 et n° 151 de la Banque du Liban, le taux a été fixé à 3000 livres pour un dollar.

6. SECTEURS ECONOMIQUES QUI POURRAIENT EMERGER APRES LA CRISE (SECTEURS PORTEURS) 

Nous n’avons pas identifié de secteurs économiques porteurs liés au Coronavirus qui pourraient émerger après la crise. Cependant, durant la période de confinement, le gouvernement libanais a décidé d’aller en avant avec la modernisation du réseau électrique du pays. Il vise dans l’idéal la construction de trois centrales de 500 mégawatts (MW) sur trois sites: deux au Liban-Nord, à Deir Ammar (Tripoli) et Selaata (Batroun); et une au Liban-Sud, à Zahrani (Saïda). Aucune solution n’est arrêtée pour l’instant, mais les centrales hybrides fonctionnant aussi bien au gaz qu’au diesel seront en principe privilégiées.

Des négociations pour la construction de ces centrales sont en cours avec quatre sociétés internationales. Ces dernières devront signer le MOU avant d’aller plus loin. Si le gouvernement a décidé de lancer ce processus de sélection plutôt que de passer par un appel d’offres, c’est parce que la situation économique et financière du pays ne lui permet pas de fournir une « garantie souveraine » aux candidats qui y participeraient.

A la suite des explosions du 4 août, Beyrouth a été très affecté et son port, qui importe la majorité de ses biens de première nécessité et ses silos de blé, ont été complètement détruits. De même les quartiers proches du port ainsi que les hôpitaux et les structures hospitalières ont subi de très graves dommages. Tous ces quartiers et régions endommagés feront l’objet d’une reconstruction et seront des secteurs prioritaires pour les prochains mois à venir.

Le Liban aura cependant besoin, pour se reconstruire, d’une aide massive de la communauté internationale.

Des opportunités pour les entreprises wallonnes pourraient ainsi en découler sous la forme de sous-contrats ou contrats de services.

7. PERSPECTIVES ECONOMIQUES

Le Liban traverse actuellement une crise économique sans précédent qui sévit depuis le dernier trimestre de 2019. Plusieurs éléments sont à l’origine de cette situation: le défaut de paiement de l’Etat sur sa dette en devises en mars 2020, la dérive monétaire qui a provoqué une déviation entre les taux de change officiel et parallèle, le COVID-19 qui a mené à un bouclage du pays pendant plusieurs semaines et l’explosion dévastatrice du 4 août 2020 qui a détruit le Port de Beyrouth et ses quartiers avoisinants.

Les prévisions de croissance en 2020 sont très mauvaises. D’après la Banque Mondiale, le PIB réel a été révisé à -19% en 2020 alors que le FMI prévoit une contraction de 25% du PIB. L’activité commerciale devrait rester freinée dans une économie fortement dollarisée, le Liban étant un grand pays importateur détenant, pour le moment, des devises étrangères très limitée. Quant à l’inflation, elle connaît une stagflation sévère avec un taux à trois chiffres.

Jusqu'à présent, le gouvernement libanais n'a pris aucune mesure concrète pour alléger les entreprises ni adopté de plan de relance. Cela est principalement dû au fait qu'il est financièrement incapable de le faire. Le Liban, qui traverse sa pire crise économique et financière depuis la fin de la guerre civile a demandé début mai au FMI un soutien financier et les négociations sont en cours.

8. LIENS UTILES

AIDES AUX ENTREPRISES

https://www.awex-export.be/fr/les-entreprises-wallonnes-et-le-covid19/liste-des-aides-accessibles

COVID-19 TEMPORARY TRADE MEASURES

https://www.macmap.org/covid19

VOYAGES PROFESSIONNELS HORS UNION EUROPEENNE, ESPACE SCHENGEN ET ROYAUME-UNI

https://www.info-coronavirus.be/fr/faq/  

Ce site mentionne que sont autorisés « Les déplacements à l’étranger dans le cadre d’activités professionnelles, y compris les déplacements domicile/ lieu de travail »

C’est la police des frontières qui interprète les instructions et qui prend la décision. Pour plus d’information contactez:

DGA.LPA.BruNat.GC.Immigratie@police.belgium.eu ou BRUNAT.IMMI@police.belgium.eu

FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL (FMI)

Policy responses

9. CONTACTS UTILES

Nos équipes restent bien entendu à votre disposition pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à les contacter. Elles se feront un plaisir de répondre à vos demandes.

Conseiller économique et commercial

Nada ABDUL RAHIM

Embassy of Belgium

P.O.Box 11-9555 Riad El Solh

Beyrouth

Liban

T: 961-1-976.008  

Email: beirut@hub.brussels

Ambassade de Belgique

Ambassadeur, Hubert COOREMAN

Immeuble Lazarieh, 10e étage, Rue Emir Béchir, Centre-ville

Beyrouth

Liban

BP 11-1600 Riad El Solh

T: +961 1 976 001

F: +961 1 976 007

Numéro d'urgence en dehors des heures d'ouverture: +961 3 727 789

Email: beirut@diplobel.fed.be

Credimundi

Vous souhaitez connaître les risques liés à ce marché tant au niveau économique que politique.

Visitez le site

Chiffres clés

  • 63 Rang d'exportation pour la Belgique 2018
  • 6.36 Population (en millions) 2019
  • 1 Taux de change (monnaie locale pour 1€)
  • 15 PIB par habitant (en 2019)
  • 66 Rang d'exportation en Wallonie 2018
Retour en haut back to top