IMPACT COVID-19

 

1. SITUATION SANITAIRE

SITE JOHNS HOPKINS

La prestigieuse Université américaine JOHNS HOPKINS, spécialisée en médecine et santé publique, met à jour quotidiennement son site Internet afin de diffuser une information précise et actualisée sur l’évolution de l’épidémie. Cette information est disponible pays par pays. Vous la trouverez ici.

2. NIVEAU DE CONFINEMENT/DECONFINEMENT

Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, les autorités locales ont pris les décisions suivantes en date du 24/04/2020:

1. Maintien de la fermeture de l’aéroport international de Beyrouth et de l’annulation des vols commerciaux jusqu’à fin juin/début juillet 2020. Les types de vols encore possibles sont les suivants:

  • Les vols de rapatriement des citoyens de l’UE (ou des résidents de longue durée établis dans l’un des pays de l’UE) vers l’UE;
  • Les vols affrétés par la compagnie aérienne nationale (Middle East Airlines) pour rapatrier des ressortissants libanais vers le Liban (depuis l’Europe et l’Afrique);
  • Les vols cargo et les vols privés sont également possibles.

2. Maintien de l’état de mobilisation générale nationale jusqu’au à 05/07/2020 minimum, avec adaptation des horaires du couvre-feu (dorénavant de 24h à 5h du matin), maintien des mesures de distanciation sociale, obligation de porter un masque couvrant la bouche et le nez en-dehors du lieu de résidence et circulation alternée selon que le véhicule soit équipé d’une plaque minéralogique paire ou impaire. Les personnes de plus de 65 ans doivent rester confinées jusqu’à nouvel ordre et ne peuvent sortir qu’en cas d’absolue nécessité.

3. Adoption d’un plan de déconfinement en cinq étapes, étalées entre le 27/04 et le 08/06, prévoyant la réouverture progressive des commerces, des établissements du secteur HORECA et des lieux de culte. Les écoles resteront fermées jusqu’à la fin de l’année scolaire. Ce plan tient compte de l’impact économique du confinement mais aussi des risques d’une seconde vague de contamination.

Le système hospitalier local reste en mesure de faire face à l’épidémie pour le moment (un peu plus de 1200 cas détectés à ce jour) et n’est pas en état de saturation. L’ambassade ne conseille pas aux ressortissants belges de quitter le pays à ce stade. Nous recommandons de suivre les prescriptions des autorités locales et de l’Organisation mondiale de la santé à la lettre.

Voyages à l’intérieur du pays

Les déplacements sont autorisés dans la ville et entre villes avec une limite de 3 personnes par voiture. La circulation alternée pour les véhicules privés reste en vigueur jusqu’à fin juin minimum.

Transport en commun pays/ ville

Il n’existe pas de transport en commun au Liban à l’exception des bus et des taxis partagés qui sont autorisés avec un nombre restreint de passagers.

Plan de déconfinement annoncé 

Réouverture de l'économie. Le 24 avril 2020, un plan en cinq phases a été approuvé pour faciliter progressivement la mobilisation générale de manière à prendre en compte les risques potentiels dans les catégories des différentes activités économiques.

Le Liban est entré le lundi 1er juin dans la quatrième phase du plan de déconfinement progressif. Le plan en cinq phases, ouvre progressivement les différents secteurs économiques sur une période de cinq semaines et culmine avec la reprise de la pleine activité économique.  La réouverture des établissements scolaires, prévue le 8 juin, a toutefois été annulée avec la décision du ministre de l’Éducation de terminer l’année scolaire via l’enseignement à distance et de supprimer exceptionnellement les épreuves du brevet et du baccalauréat libanais.

L'aéroport international de Beyrouth n'ouvrira pas le 8 juin tel qu'il était prévu, mais probablement fin juin-début juillet.

Cependant, deux semaines après l'assouplissement progressif et avec le rapatriement continu des expatriés, les cas d'infection ont augmenté. Par conséquent, le gouvernement a rétabli un verrouillage complet pour la période du 14 au 18 mai 2020. Il a ensuite annoncé la reprise du plan de réouverture progressive de l'économie.

Par ailleurs, le site Internet du Fonds Monétaire International (FMI) diffuse également des informations régulièrement mises à jour. Vous les trouverez ici: Policy covid-19

3. NIVEAU D'OUVERTURE DU PAYS

Accès au territoire des personnes

Frontières – Aéroport:  fermées jusqu’à fin juin-début juillet- tous les vols commerciaux de et vers le Liban ont été annulés.

Déplacement vers pays limitrophe-reste du monde: toutes les frontières terrestres et maritimes ont également été fermées.

Mesures de quarantaine: 14 jours pour les ressortissants libanais rapatriés.

Toute information concernant les mouvements de personnes (de nationalité belge) est également disponible sur le site Internet du Service Public Fédéral Affaires étrangères: https://diplomatie.belgium.be/fr

Accès au territoire de marchandises

Accès légèrement impacté et retardé, augmentation des prix en raison de la situation économique et financière du pays.

  • Routes: accessibles
  • Maritime: accessible
  • Air: accessible

Sites utiles: http://www.customs.gov.lb/home.aspx

4. DECISIONS DU GOUVERNEMENT EN TERMES D'IMPORTATIONS ET/OU D'EXPORTATIONS

Restrictions en matière d’importation; restriction en matière d’exportation, nouvelles règles en matière de TVA, étiquetage, mesures particulières pour certains produits, restrictions en matière d’investissements, nouvelles barrières tarifaires, barrières non tarifaires, restrictions en matière de sourcing etc.

Interdiction d'exporter des équipements de protection individuelle, fournitures médicales (Official HS codes affected 401511, 401519, 630790, 39269090, 6401, 630790, 902000, 39269090, 650610, 6210, 401590, 420310, 611300, 6210, 6114, 621132, 621133, 621139, 621142, 621143, 621149)

Toutes les informations concernant les nouvelles mesures réglementaires consécutives à la crise sanitaire sont également disponibles ici: MacMap

5. MESURES DE SOUTIEN A L'ECONOMIE

FISCAL

Le gouvernement a créé un fonds national de solidarité qui accepte les dons en nature et monétaires. Le ministère des finances a annoncé la prolongation de tous les délais liés au paiement des taxes et redevances. Le ministère des Affaires sociales, en collaboration avec les ministères de l'Industrie, de l'Agriculture, de la Défense, de l'Intérieur, du Travail, des Finances, de l'Économie et de l'Information, a commencé la mise en œuvre d'un plan - à exécuter en coordination avec les municipalités, les maires, les centres des affaires sociales et l’armée - pour distribuer une aide en espèces aux familles touchées économiquement et financièrement à la suite de COVID-19.

MONÉTAIRE ET MACRO-FINANCIER

La Banque du Liban (BDL) a publié la circulaire 547 autorisant les banques et les institutions financières à accorder des prêts exceptionnels à taux zéro sur cinq ans en livres libanaises et en dollars à des clients qui disposent déjà de facilités de crédit mais qui ne sont pas en mesure de respecter leurs obligations, leurs dépenses d'exploitation, ou payer les salaires de leurs employés en mars, avril et mai 2020 en raison de l'interruption d'activité due au COVID-19. BDL fournira à son tour aux banques et aux institutions financières des lignes de crédit à taux d'intérêt nul sur cinq ans en dollars équivalant à la valeur des prêts exceptionnels accordés.

TAUX DE CHANGE ET BALANCE DES PAIEMENTS

Suite à la dégradation de la situation financière et bancaire du pays, la parité officielle de 1507,5 livres pour un dollar n’est appliquée que pour certaines transactions bancaires et interbancaires. Le taux en vigueur utilisé sur le marché noir et chez les changeurs a atteint plus de 4000 livres alors que pour les transactions autorisées par les circulaires n° 148 et n° 151 de la Banque du Liban, le taux a été fixé à 3000 livres pour un dollar.

6. SECTEURS ECONOMIQUES QUI POURRAIENT EMERGER APRES LA CRISE (SECTEURS PORTEURS)

Nous n’avons pas identifié de secteurs économiques porteurs liés au Coronavirus qui pourraient émerger après la crise. Cependant, durant la période de confinement, le gouvernement libanais a décidé d’aller en avant avec la modernisation du réseau électrique du pays. Il vise dans l’idéal la construction de trois centrales de 500 mégawatts (MW) sur trois sites : deux au Liban-Nord, à Deir Ammar (Tripoli) et Selaata (Batroun) ; et une au Liban-Sud, à Zahrani (Saïda). Aucune solution n’est arrêtée pour l’instant, mais les centrales hybrides fonctionnant aussi bien au gaz qu’au diesel seront en principe privilégiées.

Des négociations pour la construction de ces centrales sont en cours avec quatre sociétés internationales. Ces dernières devront signer le MOU avant d’aller plus loin. Si le gouvernement a décidé de lancer ce processus de sélection plutôt que de passer par un appel d’offres, c’est parce que la situation économique et financière du pays ne lui permet pas de fournir une « garantie souveraine » aux candidats qui y participeraient.

Des opportunités pour les entreprises wallonnes pourraient ainsi en découler sous la forme de sous-contrats ou contrats de services.

7. PERSPECTIVES ECONOMIQUES

Aujourd’hui, il y a une double crise. La pandémie du coronavirus, qui intervient dans un contexte de crise sévère (contraction du PIB, forte inflation et suspension du paiement des obligations du Liban à l’échéance du 9 mars 2020), plombe un peu plus les perspectives économiques. Les économistes estiment que le confinement et l’arrêt de l’activité d’un grand nombre d’entreprises aura certainement un effet négatif sur tous les secteurs économiques et va certainement se traduire par une baisse des revenus, voire des faillites. Jusqu'à présent, le gouvernement libanais n'a pris aucune mesure concrète pour alléger les entreprises ni adopté de plan de relance. Cela est principalement dû au fait qu'il est financièrement incapable de le faire. Le Liban, qui traverse sa pire crise économique et financière depuis la fin de la guerre civile a demandé début mai au FMI un soutien financier et les négociations sont en cours.

8. LIENS UTILES

9. CONTACTS UTILES

Nos équipes restent bien entendu à votre disposition pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à les contacter. Elles se feront un plaisir de répondre à vos demandes.

Ambassade de Belgique au Liban

Ambassadeur Hubert COOREMAN

Immeuble Lazarieh, 10e étage, Rue Emir Béchir, Centre-ville

Beyrouth

Liban

BP 11-1600 Riad El Solh

T: +961 1 976 001

F: +961 1 976 007

Numéro d'urgence en dehors des heures d'ouverture: +961 3 727 789

beirut@diplobel.fed.be

Conseiller économique et commercial

Nada ABDUL RAHIM

Embassy of Belgium

P.O.Box 11-9555 Riad El Solh

BEIRUT

LEBANON

T 961-1-976.008  

beirut@hub.brussels

Credimundi

Vous souhaitez connaître les risques liés à ce marché tant au niveau économique que politique.

Visitez le site

Chiffres clés

  • 63 Rang d'exportation pour la Belgique 2018
  • 6.36 Population (en millions) 2019
  • 1 Taux de change (monnaie locale pour 1€)
  • 15 PIB par habitant (en 2019)
  • 66 Rang d'exportation en Wallonie 2018
Retour en haut back to top