IMPACT COVID-19

 

1. SITUATION SANITAIRE

SITE JOHNS HOPKINS

La prestigieuse Université américaine JOHNS HOPKINS, spécialisée en médecine et santé publique, met à jour quotidiennement son site Internet afin de diffuser une information précise et actualisée sur l’évolution de l’épidémie. Cette information est disponible pays par pays. Vous la trouverez ici.

Au 15 juillet 2020, Madagascar compte 5605 cas et 43 décès liés au Covid-19. La ville d'Antananarivo est devenue le foyer de l'épidémie à Madagascar.

2. NIVEAU DE CONFINEMENT/ DECONFINEMENT

L’état d’urgence sanitaire, décrété par le gouvernement le 21 mars 2020, a été prolongé jusqu’au 25 juillet. Lors de son intervention télévisée du 12 juillet, le Président a affirmé que le pic épidémique interviendrait vers la fin du mois d'août.

Sans surprise, suite à une augmentation des cas, le chef de l'État a annoncé un reconfinement total de la région d'Analamanga (Région de la capitale, Antananarivo) du 6 au 25 juillet. Les mesures strictes suivantes ont ainsi été imposées pour cette région.

  • Interdiction d'entrer et de sortir de la région d'Analamanga;
  • Seules les pharmacies sont autorisées à ouvrir toute la journée;
  • Les commerces de produits de premières nécessité peuvent ouvrir mais uniquement de 6h à 12h;
  • Une seule personne par foyer est autorisée à sortir pour les courses;
  • La circulation des véhicules est interdite à l'exception des véhicules de transport de marchandises et des taxis-ville qui ne doivent pas transporter plus de 3 personnes;
  • Les cours sont suspendus et tous les établissements scolaires sont fermés;
  • 4000 militaires ont été déployés dans la capitale pour faire respecter le confinement.

Pour ce qui est de la région de Toamasina, les mesures de confinement ont été allégées. Désormais, les commerces, les entreprises et toutes les activités économiques et sociales ont été autorisés à ouvrir jusqu'à 17h.

Dans les 5 autres régions touchées par le coronavirus, à savoir Toamasina 1 et 2, Moramanga, Fénérice-Est et Analamanga, le couvre-feu est maintenu de 22h à 4h du matin.

Dans l'ensemble du territoire, les réunions et les attroupements de plus de 50 personnes restent interdits. Les salles de fêtes sont également fermées.

Par ailleurs, le site Internet du Fonds Monétaire International (FMI) diffuse également des informations régulièrement mises à jour. Vous les trouverez ici: Policy covid-19

3. NIVEAU D’OUVERTURE DU PAYS

Accès au territoire des personnes

Route: Les particuliers peuvent circuler librement et sortir de leurs régions respectives à condition qu'il ne s'agisse pas des régions d'Analamanga, d'Antsinanana, et de Moramanga.

Air: Seuls les vols de rapatriement des français et européens sont autorisés. A compter du 12 juillet, un vol Air France en provenance de La Réunion, effectuera la ligne Antananarivo-Paris chaque dimanche jusqu'au 30 août.

Toute information concernant les mouvements de personnes (de nationalité belge) est également disponible sur le site Internet du Service Public Fédéral Affaires étrangères : https://diplomatie.belgium.be/fr

Accès au territoire de marchandises

Maritime: Les ports sont opérationnels tout en respectant les procédures gouvernementales. Des problèmes majeurs sont rencontrés sur les expéditions et les connexions de Maurice.
 
Air: Les vols intérieurs sont toujours suspendus. Seuls les vols de fret sont opérationnels, excepté le fret de et vers La Réunion qui reste fermé. Air France et Turkish Airlines desservent Madagascar via leur vol cargo hebdomadaire. Air Madagascar organise également des vols cargos depuis Madagascar vers les destinations de l'Océan Indien et de l'Afrique. 

Route: Les camions ne sont autorisés à circuler à Antananarivo que de 15h à 20h.

Douane: Les bureaux de Tamatave et Antananarivo assurent un service maximum avec un minimum de contact. Cependant, l'aide humanitaire, les produits pharmaceutiques et les PPN seront prioritaires.

4. DECISIONS DU GOUVERNEMENT EN TERMES D’IMPORTATIONS ET/OU D’EXPORTATIONS

Suspension temporaire de toutes les exportations de médicaments et autres produits de santé.

Toutes les informations concernant les nouvelles mesures réglementaires consécutives à la crise sanitaire sont également disponibles ici: MacMap

5. MESURES DE SOUTIEN A L’ECONOMIE

Les mesures de soutien adoptées par le gouvernement sont financées par la Banque Mondiale et le FMI qui a d’ailleurs effacé 140 millions USD de la dette malgache.

Soutien aux PMI-PME: La loi des finances rectificative prévoit un budget de 35,5 millions d’euros pour financer les PMI-PME. Cette aide aux entreprises se présente sous forme d'un prêt à moindre taux d'intérêts, mais aussi d'un allègement des taxes, des droits de douanes et de la TVA.

Soutien aux commandes publiques: A été mis en place un «plan marshal» de l'économie avec un budget d’environ 260 millions d'euros pour financer les commandes publiques (construction d'hôpitaux, de routes, de logements sociaux et différentes infrastructures dans tout le pays).

Mesures de refinancement: A travers le projet "Fihariana" et la Banque centrale, l'État malgache a adopté les mesures de refinancement suivantes.

  • Le "Prêt Miarina" d'un montant de 11,5 millions d’euros accorde un prêt de 24 mois avec un taux privilégié de moins de 8 à 9% et un différé pouvant aller jusqu'à 6 mois;
  • La mise à disposition d’un budget de 20 millions d'euros accordant un taux d'intérêt concessionnel de 4.97% aux institutions de microfinances.

AUTRES INFORMATIONS PERTINENTES SUR L'ECONOMIE

  • Demandes particulières du secteur privé: Le secteur privé a avancé plusieurs requêtes en vue d'atténuer les impacts du Covid-19 sur l'économie lors d’une rencontre entre le patronat et le Président de la République le 17 juin. Parmi ces requêtes, figurent la suppression des taxes et impôts, la distribution d'aides sociales pour les employés, la vulgarisation du dépistage du coronavirus, la distribution du fameux "covid organics" (CVO), composé à 62% d’Artemisia annua (armoise annuelle), au niveau de chaque entreprises, la facilitation de l'accès aux prêts bancaires avec un taux d'intérêt de moins de 5%, la restauration de la Banque nationale de développement, la révision des prix du carburant, et la suppression des taxes et impôts pour cette année 2020, surtout pour les PMI-PME;
  • Les secteurs du tourisme et de l’hôtellerie, offrant plus de 40 000 emplois directs et plus de 300 000 emplois indirects, soit plus de 1.5 millions de malgaches concernés, sont très durement touchés. Quasiment toutes les agences de voyage et de nombreux hôtels sont menacés de fermeture. La Confédération du Tourisme de Madagascar (CTM) tire la sonnette d'alarme et réclame un plan d'aide de la part de l'État;
  • Secteur aérien : Pour la compagnie aérienne Tsaradia, 6000 annulations de vols ont été enregistré depuis le début de l'interdiction des vols domestiques. Sa perte financière est estimée à 3 millions de USD à ce jour;
  • Secteur des minerais: Ce secteur représente 25,3% des exportations du pays (14,1% pour le nickel et 7,5% pour le cobalt). Le prix du nickel était en baisse de 17 000$ la tonne en novembre 2019 à 13 000$ au début mars 2020. A cela, est venu s’ajouter la fermeture d'Ambatovy, en avril, pour une période d’au moins trois mois. Cette fermeture va avoir un impact majeur sur les exportations de nickel et de cobalt et sur de nombreux sous-traitants.

6. SECTEURS ECONOMIQUES QUI POURRAIENT EMERGER APRES LA CRISE (SECTEURS PORTEURS)

Secteur des technologies de pointe: L’Innovation high-tech au profit des entreprises et du grand public apparait comme un secteur cible pendant cette crise sanitaire.

7. PERSPECTIVES ECONOMIQUES

  • Des chiffres inquiétants: Le taux de croissance de l’économie a été revu à 0.8% en 2020, selon la Présidence de Madagascar, soit une baisse de 4.7% par rapport à la loi des finances initiale dont le taux avait été fixée à 5.5%. En outre, l'inflation est repartie à la hausse avec un taux moyen estimé à 7.2%. Le secteur touristique est tout particulièrement touché, les pertes pour les entreprises touristiques s'élevant à 675 millions d'euros. De manière globale, depuis le début de la crise, beaucoup d'entreprises ont été dans l'obligation de ralentir leurs activités et de mettre en congé une partie de leur personnel (près de 7000 salariés sont au chômage technique et 2000 employés ont été licenciés pour réduire les charges financières);
  • Un plan de soutien quasi-inexistant: Madagascar fait partie des dix pays n'ayant pas de plan de sauvegarde économique clair, les mesures citées plus haut étant généralement considérées comme largement insuffisantes. Des milliers d'entreprises déposeront leurs bilans à partir du mois prochain, faute de soutien de l'État déplorent les membres du GEM (Groupement des Entreprises de Madagascar).

8. LIENS UTILES

9. CONTACTS UTILES

Nos équipes restent bien entendu à votre disposition pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à les contacter. Elles se feront un plaisir de répondre à vos demandes.

Ambassade de Belgique

Ambassade compétente Nairobi

Ambassadeur Nicolas NIHON

Limuru Road Muthaïga
00100 Nairobi, Kenya

T: +254 708 036 674

Numéro d’urgence: +254 733 601 230

E-mail: Nairobi@diplobel.fed.be

Conseiller économique et commercial

Jean-Pierre MULLER

Embassy of Belgium

Wallonia Brussels Trade Commission

Fairway Office Park, Sable House

52 Grosvenor Road

Bryanston 2021 (Johannesbourg)

Republic of South Africa

T: +27 (0) 11 463 0378

E-mail: johannesburg@awex-wallonia.com

Credimundi

Vous souhaitez connaîtres les risques liés à ce marché tant au niveau économique que politique.

Visitez le site

Chiffres clés

  • 587041 Km2 Superficie en km2
  • 104 Rang d'exportation pour la Belgique 2018
  • 26.63 Population (en millions) 2019
  • 4 Taux de change (monnaie locale pour 1€)
  • 1 PIB par habitant (en 2019)
  • 79 Rang d'exportation en Wallonie 2018
Retour en haut back to top