Inflation

L’inflation moyenne a chuté modestement à 1.7 % en 2014, 1.9% en 2013, venant de 2 % en 2012, déjà le taux de croissance le plus bas depuis 2000. Ceci est dû à la baisse du prix des matières premières et à la diminution de la demande intérieure. L’Economist Intelligent Unit  prévoit une inflation annuelle moyenne de 3,2 % en 2015 suite au rebondissement de la demande.

Le ralentissement économique ainsi que les faiblesses de la perception des recettes ont pesé sur le budget, qui a affiché d'importants déficits dans les six dernières années. Après la reconnaissance des arriérés gouvernementaux, la dette publique par rapport au PIB dépasse à présent 70 %, un niveau élevé par rapport aux normes régionales. Afin d’endiguer les risques de refinancement et de reconstruire l'espace budgétaire, le gouvernement a augmenté les impôts en 2014 et fourni des efforts pour améliorer la collecte des recettes, avec des résultats notoires.

Perspectives

POINTS FORTS

  • Perspective d'intégration à l’UE
  • Investissements en infrastructures soutenus
  • Ressources naturelles (pétrole, minerai de chrome, cuivre)
  • Retombées économiques du gazoduc TAP
  • Retour de la stabilité politique

POINTS FAIBLES

  • Accroissement préoccupant de la dette publique
  • Poids de la corruption dans les affaires et le système judiciaire / puissance de la mafia
  • Dépendance commerciale envers l'Italie (50 % des exportations)
  • Economie dépendante des aléas climatiques : génération d’électricité hydraulique (95 % de la production) et prépondérance du secteur agricole (50 % de l’emploi)

 

Retour en haut back to top