Doing Business

La banque mondiale publie chaque année un classement de 189 pays qui évalue la facilité d’y faire des affaires. Ce classement constitue une référence importante pour les prises de décision d’exportateurs et surtout d’investisseurs internationaux. 

 Dix critères principaux d’évaluation sont pris en compte :  

- Création d’entreprise
- Recrutement de personnel
- Transfert de propriété
- Obtention de prêts
- Protection des investisseurs
- Fiscalité
- Commerce transfrontalier
- Paiement des impôts
- Exécution des contrats
- Règlement de l’insolvabilité 

Les différentes formalités et procédures liées aux critères sélectionnés sont également explicitées pour chaque pays étudié.

Reposant sur des études et interviews de milliers de professionnels du droit des affaires,  « Doing Business » constitue une excellente base introductive à l’environnement légal de la vie des entreprises dans les différents pays examinés. 

En savoir +

Formalités douanières et d’importation – Droits de douane – Barrières commerciales

La Direction générale du Commerce de la Commission européenne a mis en ligne  une base de données qui constitue une mine d’informations complète, précise, à jour et  officielle sur les réglementations douanières des 1O0 premiers marchés d’exportation de l’Union européenne. Vous y trouverez notamment :

· Le tarif douanier complet avec les  taux  de droit de douane 

  (Applied Tariffs Database)

· Les formalités douanières et réglementations sur les importations

  (Exporter’s guide  to import formalities)

· Les principales barrières commerciales

  (Trade Barriers Database)

· Les statistiques d’importation/exportation

  (Statistical database)

Ces informations sont accessibles gratuitement (en anglais) par le biais d’une base de données unique permettant une recherche par pays et  par  produit.

Réglementation

L’Etat du Belize encourage les investissements dans tous les secteurs, néanmoins, les non-béliziens doivent se fournir des autorisations spéciales et des licences  pour les secteurs suivants : commerce de détail, immobilier, institut de beauté.  

Les investisseurs étrangers doivent enregistrer tout investissement fait au Belize en devise étrangère à la Banque Centrale afin de faciliter le rapatriement des profits, la distribution des dividendes,… 

Il existe un contrôle des propriétés terrestres des étrangers qui excèdent 0,5 acre dans une ville ou 10 acres en zone rurale. Le Ministre des Ressources Naturelles émet des licences si un plan de développement satisfaisant est présenté ou est en cours. 

Le Belize fait partie du CARICOM, la Communauté des Caraïbes, qui a pour but de stimuler la coopération économique, de promouvoir la coopération industrielle et d’entretenir les relations commerciales entre les pays signataires. 

De plus, le Belize bénéficie via le CBI (Caribbean Basin Initiative) d’exemptions de droits de douanes pour l’exportation de ses  produits vers les Etats-Unis. 

Certains produits comme les bananes et le sucre sont exempts de droits de douanes grâce à la Convention LOME IV.  Le CARIBCAN  facilite l’entrée de certains biens béliziens au Canada.   Enfin, un accord de coopération commercial a été conclu en juin 2009 entre le Belize et le Mexique afin d’encourager la libre circulation de biens entre les deux pays. Le traité vise à accroître l’exportation de bœuf et l’échange d’autres produits à valeur ajoutée.

Retour en haut back to top