Conjoncture économique

Données macroéconomiques

 

Source: https://www.tresor.economie.gouv.fr/(Les chiffres ne tiennent pas compte de l’impact futur du covid-19).

L'économie ivoirienne est une des locomotives économiques de la sous-région. En effet, l’Organisation Mondiale du Cacao (ICCO) y a son siège, ainsi que  Banque Africaine de Développement (BAD). Abidjan est une des villes les mieux développées de la sous-région.

La Côte d'Ivoire, grâce aux ports autonomes d'Abidjan et de San Pedro, reste la porte d'entrée et de sortie pour différents pays de l'Afrique de l'Ouest: Burkina Faso, Mali, Niger, voire des parties de Guinée-Conakry et du Liberia.

Comparée à ses voisins, l'économie du pays est relativement diversifiée:

Le secteur primaire

Premier exportateur de cacao et de noix de cajou et un important producteur de caoutchouc, d'huile de palme, de fruits tropicaux (bananes, ananas et mangue), de coton, de café et de bois.

Le secteur secondaire

Les secteurs de la construction, des transports et de l’énergie devraient continuer à se montrer vigoureux, sous l’impulsion de l’investissement public dans les grands travaux d’infrastructures, dans le cadre du second Plan National de Développement (PND 2016-2020), comme l’expansion du Port Autonome d’Abidjan qui se poursuivra. Les améliorations du climat des affaires et un recours accru au PPP contribueraient au soutien de l’investissement privé. Ce dernier visera notamment les secteurs de la transformation (agro-industrie en particulier) et des services (télécommunications).

Le pétrole, et le secteur minier (or, fer, bauxite, manganèse) sont exploitées.

Le secteur tertiaire

Ce secteur sera aussi tiré par une consommation privée. Ce secteur est dominé par les télécommunications, les transports (portuaire et aérien), la distribution et les activités financières.

Le deuxième Plan National de Développement (PND 2016-2020; voir le site www.gcpnd.gouv.ci) prévoit de grandes réformes structurelles pour stimuler une croissance soutenue et inclusive, tirée par le secteur privé, avec l'objectif ambitieux de faire accéder le pays au rang des économies émergentes d’ici 2020.

Principaux partenaires commerciaux

La balance commerciale de la Côte d’Ivoire est positive de 2.3 milliards de dollars.

Les principaux clients de la Côte d’Ivoire en 2017 sont:

Les Pays-Bas (11.8%), les Etats-Unis (7.9%) et la France (6.4%).

Les principaux fournisseurs de la Côte d’Ivoire en 2017 sont:

Le Nigeria (15), la France (13.4%) et la Chine (11.3%).

Source: CIA World Factbook
Retour en haut back to top