Contexte général

L’Éthiopie serait le pays à la croissance économique la plus rapide au monde en 2017.

Estimée à 8,3 %, l’augmentation du PIB du géant est-africain durant cette année est trois fois supérieures à la moyenne mondiale, qui s’élève à 2,7 %.

« L’économie éthiopienne a fait preuve d’une grande résistance en 2016-2017, dans un contexte de faiblesse persistante des prix mondiaux des principaux produits d’exportation de l’Éthiopie, et de réapparition de situations de sécheresse dans plusieurs parties du pays.

Le produit intérieur brut (PIB) affiche une croissance de 9 % sur l’exercice 2016-2017, selon les estimations », a déclaré le chef de l’équipe du FMI, à l’issue d’une mission achevée le 26 septembre à Addis-Abeba.

Relations commerciales de l'Ethiopie

Les clients de l’Éthiopie sont principalement au Soudan (22 %), la zone Euro (19 %), la Chine (10 %), la suisse (8 %) et la Somalie (7 %).

En ce qui concerne les fournisseurs du pays, L’Éthiopie importe ses biens principalement de la Chine (28 %), de la Zone Euro (10 %), de l’Arabie Saoudite (10 %), de l’Inde (7 %) et du Koweït (5 %).

Relations commerciales avec la Belgique

Exportations belges vers l’Ethiopie (2019)

En 2019, l’Ethiopie était le 84ème client de la Belgique. A titre de comparaison, pour la même période, le Kenya était le 86ème client de la Belgique, la Tanzanie le 92ème, le Rwanda le 111ème, l’Ouganda le 113ème, le Burundi le 132ème et Djibouti le 135ème.

Les exportations belges pour 2019 s’élevaient à 126,88 millions d’€, soit 0,05% des exportations belges totales, ce qui représentait une augmentation de +4% par rapport à 2018 (+6,6% en 2018, -19,9% en 2017, +20,4% en 2016).  La tendance à la hausse semble se poursuivre.

Les principaux secteurs d’exportation sont actuellement (3 mois 2020 – chiffres à disposition):

  • Produits des industries chimiques (et pharmaceutiques) (10,53 mio €, 70,91% du total, + 308,63%);
  • Instrument d’optique, de précision, d’horlogerie (1,69 mio €, 11,42% du total);
  • Matériel de transport (0,99 mio €, 6,70% du total, +312,65%);
  • Machines, équipements mécaniques, électriques et électromécaniques (0,51 mio €, 3,41% du total, +2095,17%);
  • Métaux communs et ouvrages en ces métaux (0,48 mio €, 3,21% du total, -7,91%);

Ces 5 secteurs d’activité représentent à eux seuls quelque 95,65% des exportations wallonnes vers l’Ethiopie sur cette période 3 mois 2020.

On constate une progressive diversification de ces principaux secteurs d’activité, et non plus exclusivement les produits des industries chimiques et pharmaceutiques comme précédemment.

Hausse significative des secteurs des machines et équipements (+2095,17%), du matériel de transport (+312,65%), et des produits des industries chimiques et pharmaceutiques (+308,63%) suite à une nouvelle diminution de ce secteur en 2019.

Enfin, notons l’arrivée du secteur des instruments d’optique, de précision et d’horlogerie en second secteur d’exportation, et une légère baisse du secteur des métaux communs (-7,91%).

Pour ce premier trimestre 2020, les exportations wallonnes représentent 39,12% des exportations belges vers l’Ethiopie.

Importations belges de l’Ethiopie (2019)

En 2019, l’Ethiopie était le 99ème fournisseur de la Belgique. Les importations belges s’élevaient à 28,97 millions d’€. Celles-ci ont connu une augmentation de +170,7% enregistrée en 2019, consécutive à une augmentation de +9% en 2018 et +29,2% en 2017. La tendance à la hausse s’est poursuivi, significativement.

A titre de comparaison, pour la même période, la Tanzanie est le 82ème fournisseur de la Belgique, le Kenya le 96ème, l’Ouganda le 121ème, le Burundi le 143ème, le Rwanda le 148ème, et Djibouti le 185ème.

Elles sont essentiellement composées de (3 mois 2020):

  • Produits du règne végétal (19,33 mio €, 97,30% du total, +553,90%);
  • Matière textiles (0,42 mio €, 2,10% du total, +339,85%);
  • Machines et équipements mécaniques, électriques et électroniques (0,09 mio €, 0,06% du total, +20.082,04%).

Les 2 premiers secteurs d’activité représentent à eux seuls quelque 99,4% des importations belges en provenance d’Ethiopie, sur la période 3 mois 2020.

Hausse significative du secteur du matériel de transport de +1.090,72%.

La balance commerciale (2019) présente un excédent commercial en faveur de la Belgique de 97,91 millions d’€, avec cependant une baisse de l’ordre de -13,37% en 2019 consécutive à celle de de 2017 (-30,59%), et une nouvelle hausse en 2018 (+6,66%). (49ème rang).

Trade Belgium-Ethiopia 2020 – 1st quarter (CBL-ACP 2020)

EXPORT PERCENTAGE

  • Machinery and equipment 44.2%
  • Chemical products 24.7%
  • Foodstuffs 9.1%

IMPORT PERCENTAGE

  • Plant products 98.1%
  • Textile 1.6%
  • Machinery and equipment 0.3%

GDP COMPOSITION SERVICES 43.6% AGRICULTURE 34.8% INDUSTRY 21.6%

76th client I EUR 78,5 million: +46.8%

88th supplier I EUR 35,5 million: +1.3%

Balance: EUR 43,0 million

Relations commerciales avec la Wallonie

Exportations wallonnes vers l’Ethiopie (2019)

En 2019, l’Ethiopie était le 72ème client de la Wallonie. A titre de comparaison, pour la même période, l’Ouganda était le 65ème client, le Kenya le 66ème, la Tanzanie le 91ème, Djibouti le 141ème, le Rwanda le 144ème et le Burundi le 156ème client de la Wallonie.

Les exportations wallonnes 2019 s’élevaient à 20,16 millions d’€, soit 0,04% des exportations wallonnes totales, ce qui représentait une diminution signification de -36,1% par rapport à 2018 (-11,1% en 2016, -37,3% en 2017, -18,1% en 2018).  La tendance à la baisse se poursuivait donc, significativement.

Exportations wallonnes vers l’Ethiopie (3 mois 2020)

Sur la base des statistiques les plus récentes (3 mois 2020), l’Ethiopie est le 51ème client de la Wallonie. A titre de comparaison, pour la même période, le Kenya est le 49ème client ;  l’Ouganda est le 83ème, la Tanzanie le 85ème, le Rwanda le 93ème, le Burundi le 109ème, et Djibouti le 156ème  de la Wallonie.

Les exportations wallonnes pour cette période trimestrielle s’élèvent à 14,84 millions d’€, soit 0,12% des exportations wallonnes totales, représentant une hausse signification de +318% par rapport à la période 3 mois 2020, et ce après3 années de diminutions successives(-37,3% en 2017, -18 ,1% en 2018, -36,1% en 2019).

Les principaux secteurs d’exportation sont actuellement (3 mois 2020 – chiffres à disposition):

  • Produits des industries chimiques (et pharmaceutiques) (10,53 mio €, 70,91% du total, + 308,63%);
  • Instrument d’optique, de précision, d’horlogerie (1,69 mio €, 11,42% du total);
  • Matériel de transport (0,99 mio €, 6,70% du total, +312,65%);
  • Machines, équipements mécaniques, électriques et électromécaniques (0,51 mio €, 3,41% du total, +2095,17%);
  • Métaux communs et ouvrages en ces métaux (0,48 mio €, 3,21% du total, -7,91%);

Ces 5 secteurs d’activité représentent à eux seuls quelque 95,65% des exportations wallonnes vers l’Ethiopie sur cette période 3 mois 2020.

On constate une progressive diversification de ces principaux secteurs d’activité, et non plus exclusivement les produits des industries chimiques et pharmaceutiques comme précédemment.

Hausse significative des secteurs des machines et équipements (+2095,17%), du matériel de transport (+312,65%), et des produits des industries chimiques et pharmaceutiques (+308,63%) suite à une nouvelle diminution de ce secteur en 2019.

Enfin, notons l’arrivée du secteur des instruments d’optique, de précision et d’horlogerie en second secteur d’exportation, et une légère baisse du secteur des métaux communs (-7,91%).

Pour ce premier trimestre 2020, les exportations wallonnes représentent 39,12% des exportations belges vers l’Ethiopie.

Importations wallonnes de l’Ethiopie (3 mois 2020)

Sur la base des statistiques les plus récentes (3 mois 2020), l’Ethiopie est le 65ème fournisseur de la Wallonie. A titre de comparaison, pour la même période, le Kenya est le 71ème fournisseur de la Wallonie, la Tanzanie le 87ème, l’Ouganda est le 93ème, le Rwanda le 104ème, le Burundi le 122ème, et Djibouti le 169ème.

Concrètement, les importations wallonnes en provenance d’Ethiopie s’élèvent à 0,76 millions d’€ (1,29 millions d’€ en 2019).

Après une diminution des importations wallonnes en provenance de l’Ethiopie en 2019 (-21,9%), notons une nouvelle hausse significative pour ce début 2020 de +77,1% (+169,9% en 2018, +4.104,6% en 2017).

Elles sont essentiellement composées de:

  • Produits du règne végétal (0,45 mio €, 58,53% du total, +3,74%);
  • Matière textiles (0,32 mio €, 41,47% du total, +85.224,11%).

Au plan sectoriel, hausse significative enregistrée pour le secteur des matières textiles (+85.224,11%), représentant quelque 41,47% sur l’ensemble des secteurs d’importation en ce premier trimestre 2020. 

La balance commerciale (2019) présente un excédent commercial en faveur de la Wallonie de 20,16 millions d’€, et une diminution de l’ordre de -36,1% en 2019 consécutive à celle de 2018 (-18,1%) et de 2017 (-37,3%).

La balance commerciale (3 mois 2020) présente un excédent commercial en faveur de la Wallonie de 14,84 millions d’€, et une augmentation de l’ordre de +318% pour ce premier trimestre 2020, et ce consécutive à une baisse en 2019 (-36,1%), 2018 (-18,1%) et 2017 (-37,3%).

Retour en haut back to top