La République dominicaine occupe une position géographique stratégique dans les Caraïbes. Son attractivité a été consolidée par des accords de partenariat économique clés qui en font une plaque tournante commerciale entre l'Europe, l'Amérique du Nord et le reste des Caraïbes et de l'Amérique latine.  Le dynamisme de son économie, avec une croissance moyenne de 6,5% au cours des 4 dernières années, sa stabilité politico-sociale, sa sécurité juridique, ses incitants concurrentiels et un climat des affaires favorable sont quelques-uns des aspects qui font de la République Dominicaine un partenaire attractif pour les entreprises belges. Cette croissance économique soutenue a fait de la République dominicaine une destination majeure pour les investissements, avec une augmentation de 48,3 % en 2017, pour atteindre 3 100 millions d'euros. C'est le principal pays bénéficiaire des investissements directs étrangers dans les Caraïbes, offrant des opportunités de partenariats dans des domaines tels que le tourisme, l'agriculture, l'agro-industrie, les infrastructures, l'énergie, le traitement des déchets et les technologies de l'information.

Informations de base sectorielles

La République dominicaine s'est positionnée comme une destination attrayante pour l'industrie des énergies renouvelable, favorisant le développement de nombreux projets liés à l'éolien, au solaire, à la biomasse, à l'hydroélectrique et au gaz naturel. Le secteur des énergies renouvelables a généré environ 600 millions USD d'investissements. La loi no 57-07 sur le développement des sources d'énergie renouvelables prévoit des incitants et des exonérations fiscales pour les producteurs et les autoproducteurs d'énergies alternatives, ouvrant ainsi la voie pour que le pays devienne l'un des premiers producteurs d'énergies alternatives de la région.

L'agro-industrie

L'offre agricole du pays comprend la canne à sucre, le café, le cacao et le tabac, ainsi que des fruits comme les bananes, les oranges, les avocats, les ananas et les melons Cantaloup. La loi n° 150-97 établit un taux zéro pour les intrants agricoles, les équipements et les machines destinés aux projets d’agriculture. Le pays est l'un des principaux fournisseurs du marché américain et de plusieurs pays européens. La Belgique est la quatrième destination des exportations dominicaines vers l'UE et le huitième fournisseur européen à destination de la République Dominicaine.

Plusieurs produits dominicains sont actuellement dans les premières positions mondiales en matière de production et d'exportation : le pays est le premier exportateur mondial de cigares artisanaux, atteignant 42% du marché mondial à l'exportation, et aussi le plus grand exportateur de cigares fabriqués à la machine, avec une production de 4,8 milliards d'unités en 2017. La dernière société belge à avoir investi en République Dominicaine est J.Cortés, leader dans l'UE dans la fabrication de cigares. J.Cortés emploie actuellement 200 personnes en République Dominicaine, soit 5% du total de ses employés. Enfin, La République dominicaine est le principal exportateur de rhum vers l'Espagne et le Chili, et le plus grand exportateur de cacao biologique au monde.

Le tourisme

L'industrie du tourisme s'est positionnée comme le plus grand générateur de flux monétaires du pays, grâce à une capacité de plus de 68 500 chambres dans des chaînes hôtelières renommées et 32 terrains de golf de classe mondiale. Les plus de 6,1 millions de visiteurs reçus par le pays en 2017 ont généré des revenus de plus de 7 177 millions de dollars US, ce qui fait de nous la première destination dans les Caraïbes. La République Dominicaine s'est positionnée comme l'une des destinations les plus populaires pour les Belges. 35 000 Belges se sont rendus en République dominicaine en 2018, représentant 3% du nombre total de visiteurs européens dans le pays.  Il existe encore de nombreuses opportunités de croissance pour le secteur, compte tenu du développement de nouveaux pôles touristiques et des récents investissements publics dans les infrastructures. Ce secteur bénéficie de la loi n° 158-01 de promotion du développement touristique.

L'industrie

L'exportation de produits manufacturés est l'un des secteurs les plus dynamiques de l'activité économique dominicaine. La loi 8-90, qui réglemente et encourage l'établissement d'entreprises et de parcs dans les zones franches, offre aux entreprises de nombreuses incitants pour s'installer dans ce pays. Ces accords s'ajoutent aux accords de libre-échange avec les Caraïbes, l'Amérique centrale, les États-Unis et l'UE. Ils constiutent des opportunités uniques pour les sous-secteurs productifs à fort potentiel, tels que les produits médicaux et pharmaceutiques, les équipements électriques et électroniques, les chaussures et le cuir, les cigares et les produits du tabac, entre autres.

De janvier 2010 à mai 2018, le total cumulé des exportations en provenance des zones franches dominicaines était d'environ 43 104,60 milliards USD.

Les call centers

La loi 8-90 sur les zones franches bénéficie et accorde des incitants fiscaux aux calls centers. Ces centres d'appels offrent des services à un portefeuille diversifié de secteurs industriels, y compris les interprétations médicales et les télécommunications, les services informatiques et commerciaux.

Le développement de logiciels

Le pays compte plus de 70 sociétés de développement de logiciels. Certains ont une expérience internationale, tandis que beaucoup d'autres sont des exportateurs potentiels, dont certaines sont associées à des marques internationalement reconnues telles que Microsoft, Oracle et Hewlett Packard, et avec des certifications internationales telles que CMMI, ISO 9001, IBM Rational et Nortel.

Le cinéma et le secteur audiovisuel

La République dominicaine a été le cadre idéal pour des scènes de longs métrages à succès tels que Le Parrain II, Rambo : First Blood Part II, La Havane, Jurassic Park, La Fiesta del Chivo, The Good Shepherd, Fast and Furious 4 et La Cité perdue.  Le secteur de la production audiovisuelle dominicaine regroupe plus de 60 entreprises dans le domaine de la production. Celle-ci est régie par la loi n° 108-10 pour la promotion de l'activité cinématographique en République dominicaine, qui a créé la Direction générale du cinéma (DGCINE) et a établi une série d'incitants pour les productions locales et étrangères. La République dominicaine fait partie d’une série d'accords internationaux en matière cinématographique, parmi lesquels l'Accord pour la création du marché cinématographique commun latino-américain et l'Accord latino-américain sur la coproduction cinématographique.  De même, la République dominicaine est membre du célèbre programme IBERMEDIA et a signé un protocole de collaboration cinématographique avec la Corporation pour le développement des arts, des sciences et de l'industrie cinématographique de Puerto Rico.

Les télécommunications

La loi 153-98 sur les télécommunications, qui a modernisé la réglementation du secteur et l'a adaptée aux normes internationales, a fait des télécommunications l'un des domaines productifs les plus dynamiques de la vie nationale, atteignant 5,4 %, soit 1 116 millions USD du total des investissements directs étrangers au cours des huit dernières années.  La République dominicaine possède l'une des infrastructures de télécommunications les plus avancées des Caraïbes. A ce jour, le pays compte cinq fournisseurs de téléphonie fixe, quatre fournisseurs de téléphonie mobile et huit fournisseurs d'accès Internet (ADSL, modem câble, WiMAX, 3G et 4G).

 

Source : Embassy of the Dominican Republic to the Kingdom of Belgium

Mr. Leonel Mateo Hernández, Counsellor for Economic and Commercial Affairs – mai 2019 – traduction libre de l’AWEX

Retour en haut back to top