IMPACT COVID-19

 

1. SITUATION SANITAIRE

SITE JOHNS HOPKINS

La prestigieuse Université américaine JOHNS HOPKINS, spécialisée en médecine et santé publique, met à jour quotidiennement son site Internet afin de diffuser une information précise et actualisée sur l’évolution de l’épidémie. Cette information est disponible pays par pays. Vous la trouverez ici.

Au 30 juin 2020, la Zambie comptait 1568 personnes testées positives au COVID-19, un grand nombre d’entre elles ayant été déclarés guéries, plus précisément 1311, et déplorait 22 décès. Jusqu’ici, la Zambie compte parmi les pays du continent les plus faiblement impactés par le COVID-19 en termes de fatalité. Néanmoins, l’économie du pays et sa population ressentent les effets négatifs de la pandémie.

https://www.moh.gov.zm/

2. NIVEAU DE CONFINEMENT/ DECONFINEMENT

Dès le 25 mars, le président Edgar Lungu avait annoncé une série de mesures contraignantes mises en place pour empêcher la propagation du coronavirus. Il faut cependant noter que la Zambie est l’un des rares pays africains à n’avoir pas imposé de confinement strict à sa population.

À partir du 24 avril, le gouvernement a amorcé un assouplissement des restrictions soumises à des distanciations sociales, notamment concernant les églises, certains sports sans contact, les salons de coiffure, ainsi que la levée des verrouillages et la fermeture des frontières.

Le 8 mai, les cinémas, les gymnases, les casinos, les lieux touristiques et les restaurants ont été autorisés à rouvrir en respectant les certaines directives sociales et sanitaires.

Les écoles primaires et secondaires ont quant à elle ouvert le 1er juin.

Voyages à l’intérieur du pays: Pas de restriction particulière

Transport en commun pays/ ville: Pas de restriction particulière

Par ailleurs, le site Internet du Fonds Monétaire International (FMI) diffuse également des informations régulièrement mises à jour. Vous les trouverez ici: Policy covid-19

3. NIVEAU D’OUVERTURE DU PAYS

Accès au territoire des personnes 

Frontières – Aéroport

  • Les frontières sont ouvertes pour les voyages essentiels;
  • Seul l’aéroport international Kenneth Kaunda de Lusaka est opérationnel (service minimal). Quatre vols commerciaux par semaine par Ethiopian Airlines entre Lusaka et Dar es Salaam avec connections possibles vers l’Europe. Les visas touristiques ont été annulés.

Déplacement vers pays limitrophe-reste du monde: autorisés.

Mesures de quarantaine

  • Le gouvernement de la Zambie applique une quarantaine obligatoire de 14 jours, des tests et une surveillance régulière à leur domicile ou lieu de séjour préféré pour les personnes entrant en Zambie;
  • Les personnes qui arrivent ne sont plus tenues de se mettre en quarantaine dans un établissement désigné par le gouvernement, mais doivent communiquer aux fonctionnaires du ministère de la Santé où elles ont l'intention de résider et fournir des coordonnées exactes pour des suivis réguliers;
  • Cela inclut ceux qui entrent en Zambie à l'aéroport international Kenneth Kaunda (KKIA) ainsi qu'aux frontières terrestres;
  • Les individus symptomatiques doivent suivre le protocole d'isolement dans une installation gouvernementale zambienne.

Toute information concernant les mouvements de personnes (de nationalité belge) est également disponible sur le site Internet du Service Public Fédéral Affaires étrangères: https://diplomatie.belgium.be/fr

Accès au territoire de marchandises

  • Routes: Les postes frontières opérationnels sont: Chirundu (Zimbabwe) Kasumbalesa (RDC) et Mpulungu (Tanzanie). Les autres postes frontières sont soumis à quarantaine;
  • Maritime: Trois corridors sont opérationnels: Dar-es-Salaam, Beira et Walvis Bays. Pas de corridor en place depuis l’Afrique du Sud;
  • Air: Opérationnel, mais uniquement par Ethiopian en vols passagers et cargo, ainsi que Stabo Air en vols cargo. Service minimal à l'aéroport.

(Source Bolloré Afrique)

4. DECISIONS DU GOUVERNEMENT EN TERMES D’IMPORTATIONS ET/OU D’EXPORTATIONS

  • Afin de soulager les entreprises, le gouvernement a suspendu les droits sur l'éthanol importé utilisé dans les désinfectants à base d'alcool et d'autres activités liées aux médicaments, les droits d'exportation sur les métaux précieux et les peaux de crocodile, ainsi que les droits sur certains concentrés utilisés dans le secteur minier.
  • Réduction tarifaire des produits suivants: Désinfectants; Produits de fournitures médicales; Concentrés utilisés dans le secteur minier; Métaux précieux et peaux de crocodile.

Des informations additionnelles concernant les nouvelles mesures réglementaires consécutives à la crise sanitaire sont également disponibles ici: MacMap

5. MESURES DE SOUTIEN A L’ECONOMIE

Mesures fiscales

Le 23 avril, le gouvernement zambien a annoncé le déblocage d’un montant équivalent à 132 millions d’euros (0,75% du PIB) pour apurer les arriérés et payer les entrepreneurs. Les droits d'importation sur les concentrés de minéraux et les droits d'exportation sur les métaux précieux ont été suspendus pour soutenir le secteur minier. Le gouvernement a renoncé aux pénalités et frais fiscaux sur les obligations fiscales impayées résultant du CoVID-19, suspendu les droits de douane et la TVA sur certaines fournitures médicales, supprimé les dispositions relatives à la demande de TVA sur les pièces de rechange, les lubrifiants et la papeterie importés pour alléger la pression sur les entreprises.

Préalablement, le gouvernement avait mis en place un Fonds de préparation aux épidémies d'un montant équivalent à 2,85 millions d’euros (0,02% du PIB) et avait approuvé un plan d'urgence et de réponse COVID-19 doté d'un budget de l’ordre de 33 millions d’euros (0,2% du PIB). En outre, 400 médecins et 3 000 ambulanciers paramédicaux ont été recrutés pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

Mesures monétaires

Le 19 mai, le comité de politique monétaire a abaissé le taux directeur de 225 points de base à 9,25 % afin d'atténuer l'impact négatif de la pandémie. La Banque de Zambie (BoZ) prévoit de fournir 10 milliards de kwacha (+/- 500 millions d’Euros ou 3 % du PIB) de liquidités à moyen terme aux prestataires de services financiers éligibles et d'intensifier les opérations d'ouverture du marché afin de fournir des liquidités à court terme aux banques commerciales. En outre, la BoZ a mis en œuvre plusieurs mesures pour stimuler l'utilisation de la monnaie électronique et réduire l'utilisation des liquidités, a révisé les règles régissant les opérations du marché interbancaire des changes pour soutenir son bon fonctionnement, en renforçant la discipline du marché et en fournissant un mécanisme pour faire face à une volatilité accrue.

AUTRES INFORMATIONS PERTINENTES SUR L'ECONOMIE

L'économie de la Zambie, deuxième producteur de cuivre en Afrique après la République démocratique du Congo, est très dépendante des prix du cuivre, qui génère les trois quarts des recettes d'exportation et de ses recettes en devises. Au 25 mars, au début de la crise du covid-19, les cours du cuivre se sont effondrés de plus de 25% en quelques jours avant de repasser, fin juin, la barre des 6.000 € la tonne, un niveau équivalent à celui du début de l’année 2020. Malgré ce rebond salutaire, le cours du cuivre est encore bien loin de son niveau du début 2018 alors que le métal rouge frôlait les 10.000 € la tonne.

Si le secteur du cuivre a retrouvé des couleurs, il n’en va pas de même pour le secteur touristique. La fermeture des frontières aux touristes, sans doute pour plusieurs mois encore, risque de peser lourdement sur les rentrées en devises. En 2018, les voyages et le tourisme étaient le secteur de croissance le plus rapide en Zambie (grâce à ses célèbres lieux touristique tels que les chutes Victoria), contribuant à 1,6 milliard d’euros à l'économie du pays (soit 6% du PIB) et employant plus de 300.000 personnes, selon le World Travel & Tourism Council. À la fin du mois de mars, le secteur avait déjà perdu 6,2 millions d’euros pour cette seule année en raison d'annulations de réservations et d'une diminution du nombre de touristes, selon le gouvernement zambien.

6. PERSPECTIVES ECONOMIQUES

Comme indiqué précédemment, l’économie zambienne qui repose en grande partie sur ses ressources minières, sera suspendue aux prix volatiles du cuivre sur le marché mondial durant la période post COVID-19.

La croissance du pays s'était déjà ralentie ces dernières années, non seulement en raison de la chute du prix du cuivre, mais aussi des conséquences de la sécheresse sur la production agricole et hydroélectrique.

En 2019, la croissance avait à peine atteint 1,5 % du PIB, contre 4 % en 2018. Selon les prévisions actualisées du FMI du 14 avril 2020 , en raison de l'apparition du COVID-19, l’économie zambienne devrait se contracter de -3,5 % en 2020 et remonter à 2,3 % en 2021, sous réserve de la reprise économique mondiale post-pandémie.

La dépréciation du kwacha est particulièrement préoccupante. La monnaie zambienne a perdu plus de 20 % de sa valeur et se négocie au 30 juin à environ 18 unités pour un dollar US, ce qui entraînera notamment une augmentation du coût du service de la dette pour le pays. La dépréciation du kwacha aura des conséquences bien plus profondes sur les moyens de subsistance en Zambie que le coronavirus lui-même. La stagnation des revenus face à une monnaie locale faible signifie que le pouvoir d'achat des personnes déjà vulnérables sera encore affaibli. Même la classe moyenne verra son statut rétrogradé dans quelques mois.

7. LIENS UTILES

8. CONTACTS UTILES

Nos équipes restent bien entendu à votre disposition pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à les contacter. Elles se feront un plaisir de répondre à vos demandes.

Ambassade de Belgique

Ambassade compétente Dar-es-Salaam

Ambassadeur Peter VAN ACKER

Barack Obama Road, 5
Dar-es-Salaam
République Unie de Tanzanie

T: +255 22 211 26 88 // +255 22 211 25 03 // +255 22 211 40 25

F: +255 22 211 76 21

Numéro d’urgence: +255 75 478 21 56

E-mail: DarEsSalaam@diplobel.fed.be

Conseiller économique et commercial

Jean-Pierre MULLER

Embassy of Belgium

Wallonia Brussels Trade Commission

Fairway Office Park, Sable House

52 Grosvenor Road

Bryanston 2021 (Johannesbourg)

Afrique du Sud

T: +27 (0) 11 463 0378

E-mail: johannesburg@awex-wallonia.com

Credimundi

Vous souhaitez connaîtres les risques liés à ce marché tant au niveau économiqu que politique.
Visitez le site

Chiffres clés

  • 122 Rang d'exportation pour la Belgique 2018
  • 18.16 Population (en millions) 2019
  • 11.65 Taux de change (monnaie locale pour 1€)
  • 4 PIB par habitant (en 2019)
  • 85 Rang d'exportation en Wallonie 2018
Retour en haut back to top