Conjoncture économique

 

L'Argentine est la troisième plus grande économie d'Amérique latine. Bien qu'elle bénéficie d'une richesse en ressources naturelles, d'une base industrielle diversifiée et d'une main-d'œuvre hautement qualifiée, les politiques étatistes et interventionnistes exposent l'économie à des cycles persistants d'expansion et de récession.
Le président, Alberto Fernández s'efforce de gérer les divisions internes qui se concentrent sur un accord controversé de prêt au titre du mécanisme élargi de crédit (MEDC) du FMI, qui est crucial pour éviter une nouvelle crise économique mais qui est impopulaire.
Le PIB réel progressera d'un solide 4,3 % en 2022, bien que partant d'une base faible, après un profond ralentissement en 2018-2020. Les indicateurs économiques du premier semestre 2022 ont largement surpris à la hausse, compte tenu des circonstances troubles de l'Argentine. Cette performance plus forte que prévu reflète plusieurs facteurs :

  • la libération de la demande refoulée des consommateurs (suite à la réouverture économique post-pandémie) ;
  • l'augmentation de la demande de biens durables (auxquels les Argentins consacrent souvent leurs économies en période d'inflation élevée) ;
  • les lignes de crédit subventionnées pour les consommateurs et les entreprises.

Toutefois, cet élan ne sera pas durable face à la spirale de l'inflation, à l'affaiblissement de la confiance des consommateurs et des entreprises, au resserrement des politiques et aux contrôles des prix et des changes de plus en plus lourds. L'économie argentine devrait s'essouffler pendant le reste de l'année.
Ce pessimisme concernant les perspectives à court terme reflète des conditions économiques mondiales de plus en plus sombres, l'incertitude liée aux élections et ses effets sur les investissements à long terme ainsi que les risques pour la production agricole liée aux conditions météorologiques.

Source : Argentina One-click Report August 2022 – www.eiu.com

Statistiques des échanges commerciaux avec la Wallonie (2021)
 

Exportations de la Wallonie vers l’Argentine
Pour l’année 2021, l’Argentine se positionne au 44ème rang des clients de la Wallonie. C’est notre 5ème marché pour la zone Amériques, après les USA, le Canada, le Brésil et le Mexique et avant le Chili, la Colombie et le Pérou.
La Wallonie a exporté vers l’Argentine pour un montant de 80,46 millions € en 2021, ce qui correspond à 0,15% du montant total des exportations wallonnes.

Variations de l’export depuis 2018(%)

 

2018

2019

2020

2021

Variations

-20,2%

+93,5%

-46,7%

+73,8%

Au cours de cette période 2018-2021, les exportations wallonnes à destination du marché argentin ont fortement fluctué d’une année à l’autre. Elles se sont surtout distinguées en 2019 et en 2021, avec respectivement une hausse de plus de 93% et de près de 74% par rapport à l’année précédente.
La part de la Wallonie dans les exportations belges à destination de l’Argentine est de 17,39% en 2021.

Ces 5 secteurs concentrent 98,5% des exportations wallonnes à destination de l’Argentine ; les 3 premiers, quant à eux, 97,2%. A l’exception du poste des machines et équipements, tous les autres sont en nette progression par rapport à l’année 2020.

Section

Part

Variation

Chimie & pharmacie

66,8%

+34,9%

Machines et équipements

0,7%

-74,5%

Métaux communs

2,5%

+149,5%

Ouvrages en pierres, ciments, produits céramiques et verre

0,7%

+49,6%

Instruments d’optique, de précision

27,9%

+9.395,5%

Importations de la Wallonie depuis l’Argentine
En 2021, l’Argentine se positionne au 68ème rang des pays fournisseurs de la Wallonie. C’est notre 6ème fournisseur pour la zone Amériques, après les USA, le Canada, le Mexique, le Brésil et le Chili et devant l’Equateur, le Pérou et le Costa Rica. La part de ce pays dans le total des exportations wallonnes est inférieure à 0,01%.

 

2018

2019

2020

2021

Variation

-42,9%

-7,7%

+0,9%

+55,4%

Au cours de cette période 2018-2021, la Wallonie a importé pour des montants peu significatifs d’Argentine, inférieurs à 2 millions €. Elles connaissent une baisse conséquente en 2018 et 2019 pour se reprendre en 2020 et surtout en 2021.
Secteurs des importations

Produits alimentaires

43,0%

+162,7%

Peaux et cuirs

19,8%

+1.474,6%

Animaux et produits du règne animal

16,4%

+50,7%

Produits chimiques

14,0%

+56,9%

Machines et appareils

6,1%

+51,6%

La Balance commerciale de la Wallonie est traditionnellement positive.

Retour en haut back to top