Situation économique

Le gouvernement de Luis Lacalle Pou a fait d'importants progrès en adoptant des réformes favorables au marché afin d'augmenter le faible taux de croissance du PIB de l'Uruguay. Toutefois, des défis tels que l'augmentation du nombre de cas de coronavirus, les politiques budgétaires prudentes et le chômage pèsent sur les prévisions de PIB. L'augmentation des exportations et les investissements importants réalisés dans la construction de la nouvelle usine de pâte à papier compenseront temporairement la faiblesse de la consommation privée et la diminution des dépenses publiques. La croissance annuelle moyenne du PIB devrait être de 2,4 % entre 2021 et 2025 et le PIB devrait revenir à son niveau de 2019 d'ici 2022.

L'impact économique des mesures gouvernementales liées à la pandémie se fera sentir plus fortement au cours du premier semestre 2021. La croissance de la consommation privée devrait tourner autour de 1 % en 2021 et ensuite augmenter l’an prochain, dès que l'emploi commencera à se redresser et que les salaires augmenteront.

La croissance  sera soutenue par la construction d'une usine de pâte à papier de 3 milliards USD par UPM (une entreprise finlandaise), la rénovation d'une voie ferrée et l'amélioration des infrastructures portuaires du pays. Toutefois, en l'absence de nouveaux projets majeurs d'investissements directs étrangers, la croissance des investissements devrait ralentir à partir de 2022.

Les exportations constitueront un domaine dynamique. A moyen terme, l'augmentation de la production et de la demande industrielles en Chine bénéficiera aux exportations uruguayennes, essentiellement agricoles (la Chine est le principal partenaire commercial de l'Uruguay). Les exportations devraient augmenter de 8,5 % cette année, après une baisse estimée à 9,2 % en 2020. Le démarrage de la production de l'usine de pâte et papier en 2022 stimulera également les volumes d'exportation.

Du côté de l'offre, la croissance dans le secteur de l'agriculture - bien qu'elle soit vulnérable aux intempéries - sera soutenue par la demande extérieure. L'industrie manufacturière uruguayenne devrait souffrir jusqu'à ce que la reprise locale et économique en Argentine et au Brésil se renforce à moyen terme. À court terme, les exportations de services - en particulier le tourisme - resteront limitées par la décision du gouvernement de fermer les frontières pour la saison estivale 2020-2021 de l'hémisphère sud.

Mise à jour du 7 janvier 2021

Source : Country Report 4th Quarter 2020 - www.eiu.com - © Economist Intelligence Unit Limited 2020

 

Statistiques des échanges commerciaux avec la Wallonie (2019)

1. Exportations de la Wallonie à destination de l’Uruguay 
L’Uruguay occupe le 106ième rang dans le classement mondial des clients de la Wallonie. 
Si nous prenons en compte uniquement les clients de la Wallonie sur le continent américain, ce pays se trouve en 17ième position.  Son poids dans le total mondial des exportations wallonnes s’élève à 0,01 %.  En 2019, les exportations wallonnes à destination du Uruguay se sont élevées 5,91 millions euros, ce qui représente une hausse de 24,0% par rapport à 2018.

Secteurs des exportations wallonnes à destination de l’Uruguay

Variation
2016/2015 : +13,3%
2017/2016 : -12,5%
2018/2017 : +11,0%
2019/2018 : +24,0%

 

2. Importations de la Wallonie en provenance de l’Uruguay 
L’Uruguay se situe au 101ième rang dans le classement mondial des fournisseurs de la Wallonie. Si nous prenons en compte uniquement les fournisseurs de la Wallonie sur le continent américain, l’Uruguay se trouve en 16ième position.  
Son poids dans le total mondial des importations wallonnes s’élève à 0,0005%. 
En 2019, les importations wallonnes en provenance de l’Uruguay se sont élevées à 0,18 million euros, ce qui représente une baisse de -20,0% par rapport à l’année 2018.

 

Secteurs des importations wallonnes en provenance de l’Uruguay 

Variation
2016/2015 : +14,8%
2017/2016 : -100,0%
2018/2017 : +1127,0%
2019/2018 : -20,0%

La balance commerciale est favorable pour la Wallonie (+ 5,72 millions euros).

Retour en haut back to top