Agro-alimentaire

L’AWEX-Mexico a récemment réalisé une étude sur le secteur agro-alimentaire au Mexique, notre deuxième marché d’exportation en Amérique latine, après le Brésil. Le Mexique est aux côtés du Brésil, de l’Argentine et du Chili l’une des principales puissances agro-alimentaires, en tant que producteur mais aussi exportateur, bénéficiant de la proximité du plus grand marché de consommation du monde, les Etats-Unis. A ce titre le pays a un grand besoin de techniques, d’équipements et d’ingrédients innovants pour maintenir et développer sa compétitivité sur les marchés internationaux exigeants. Par ailleurs, le classe moyenne montante mexicaine est de plus en plus friande de produits gourmets importés, en particulier en provenance d’Europe. Si l’on ajoute les avantages offerts par le traité de libre-échange avec l’Union européenne en voie de modernisation, on obtient un cocktail extrêmement attractif pour les entreprises de notre pays souhaitant faire affaire au Mexique. L’étude de l’AWEX-Mexico vous dit tout sur les segments porteurs de l’industrie alimentaire mexicaine et la façon de l’aborder pour prospérer sur ce  grand marché. 

En savoir +

Infrastructures

Pour 2019,  le gouvernement investira 5 838,060 milliards de pesos dans le secteur de l’infrastructure, soit un chiffre supérieur de 6,2 % en termes réels au budget fédéral des dépenses de 2018.

Il convient de noter l'inclusion des projets dits d' « infrastructure sociale » pour les soins de santé et ceux qui seraient réalisés pour faire exploser le secteur de l'énergie.

Pour plus d’information sur chaque projet d’investissement : https://realestatemarket.com.mx/infraestructura-y-construccion/24988-proyectos-de-infraestructura-relevantes-para-2019

 

 Octobre 2019

Santé et biotechnologies

Le secteur des biotechnologies et de la santé est en plein essor au Mexique.
Dans le cadre de l'étude Entrepreneurial Opportunities in the Health Sector in Mexico, il a été constaté que les quatre domaines du système de santé mexicain qui font le plus défaut sont les ressources humaines, les infrastructures hospitalières, l'accès aux médicaments et la démocratisation des services, qui représentent donc de réelles opportunités pour les entreprises wallonnes.
Selon l'OCDE, les dépenses de santé au Mexique sont davantage axées sur la guérison et la réhabilitation que sur la prévention. Par conséquent, le nouveau gouvernement cherche des solutions pour se doter d'équipements qui permettent de détecter plus efficacement certaines maladies comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires chroniques,.... Ici encore, les entreprises wallonnes pourraient se faire une place de choix.
À l´heure actuelle, le Mexique souhaite développer son expertise dans tous les domaines de la biotechnologie : environnement, santé, agroalimentaire et applications industrielles. À l’heure actuelle, le pays explore de nouvelles applications dans le domaine de la santé humaine et vétérinaire, de la modernisation agricole, de la protection de l’environnement, des biocombustibles, etc.

 

Octobre 2019

 

Environnement et énergie

 perspectives pour le développement durable – économie circulaire et énergies propres

Dans le cadre du thème prioritaire de l’AWEX portant sur le développement durable pour les années 2020 et 2021, l’AWEX Mexico a réalisé une étude sur les perspectives qu’offre le marché mexicain dans ces secteurs. Elle reprend le cadre normatif dont dépendent les questions environnementales au Mexique et les réglementations les plus importantes y afférant. Les institutions publiques chargées de la surveillance dans le domaine de l'environnement et des ressources naturelles sont également évoquées. Enfin, vous découvrirez une série d’initiatives prises en la matière sur le territoire mexicain, ainsi que les foires et événements commerciaux à envisager si vous vous souhaitez profiter de ce potentiel de développement.

En savoir +

Aérospatial - Aéronautique

D’après le ministère de l’Économie mexicain, l’industrie aérospatiale est un secteur stratégique, l’un des plus prometteurs du pays, non seulement en raison du dynamisme affiché et des créations d'emplois, mais aussi parce qu'il s'agit d'un secteur étroitement lié au développement technologique et à l'innovation. Cette industrie y a pris son envol en 2005 après que le Gouvernement ait accordé des aides financières aux divers acteurs du secteur et grâce à la création de la Fédération mexicaine de l'industrie aérospatiale (FEMIA). Au cours de ces 20 dernières années, les entrées cumulées des investissements directes étrangères dans ce secteur ont atteint 3,5 milliards de dollars, faisant du Mexique la troisième destination d'attraction de projets d'IDE dans le monde derrière les États-Unis et le Royaume-Uni.

La chaîne de valeur de l'industrie aérospatiale mexicaine comprend un large panel de produits : segment Tier 1 de grands fabricants OEM (Original Equipement Manufacturer), Tier 1 de fabricants de produits et de composants destinés directement à la chaîne d'assemblage finale, Tier 2.

Il existe divers salons spécialisés et la Fédération mexicaine de l’industrie aérospatiale (FEMIA) organise régulièrement des séminaires ainsi que des Webinars et des cours.

L’AWEX-Mexico a rédigé une étude sur le secteur aérospatial - disponible sur simple demande -  et est à l’entière disposition des entreprises wallonnes afin d’identifier de potentiels partenaires commerciaux et des opportunités d’affaires sur ce grand marché d’Amérique du Nord, interconnecté à celui du géant voisin mexico@awex-wallonia.com.

 

Exploitation minière

Le Mexique est le premier producteur mondial d’argent et l’un des plus grands producteurs d’or, de cuivre et de zinc. Le secteur minier est ainsi l’un des principaux moteurs du développement économique du pays. Ce secteur représente 4 % du produit intérieur brut national. Le Mexique dispose en effet de nombreux atouts dont un grand potentiel minéralogique. Toutefois, suite à la dépréciation des prix des minerais sur le marché mondial, le pays a enregistré une baisse de sa production et des investissements.
Le secteur minier se  tourne désormais vers l’innovation technologique et le développement durable afin d’augmenter la sécurité, la productivité et de diminuer les coûts de production –  un segment qui pourrait être porteur de nouvelles opportunités pour certaines de nos sociétés.
Les grands groupes miniers mexicains préfèrent traiter avec des fournisseurs présents sur place, qui peuvent répondre rapidement à des besoins urgents. Il est donc essentiel que les fournisseurs wallons de services et de matériel soient physiquement présents au Mexique ou via un distributeur, capable de répondre aux demandes et d’assurer l’après-vente.  Les prestataires de services et de matériel de l'industrie minière se trouvent principalement à Chihuahua, Hermosillo (Sonora), Guadalajara et Mexico.
La concurrence dans le secteur est rude ; les sociétés canadiennes jouissent d'une bonne réputation dans le milieu minier mexicain.  Les sociétés canadiennes ont d’ailleurs fortement investi dans le pays, mais tous les pays miniers disposant de technologies dans le secteur sont des concurrents potentiels tels les fournisseurs américains, australiens et, de plus en plus, chinois. Il est dès lors important de montrer aux clients que des achats qui peuvent représenter un investissement initial supérieur se traduisent, sur le long terme, par des économies de coûts. Les entreprises mexicaines sont très sensibles aux prix.

Octobre 2019

Automobile

De janvier à novembre 2016, l’exportation des composants automobiles fabriqués au Mexique a atteint plus de 24 milliards de dollars, chiffre historique pour l´industrie automobile, reflétant une hausse de 5 % par rapport à 2015. Bien que ce secteur sera probablement l´un des plus touchés par les décisions politiques du nouveau président américain (retrait des investissements de Ford et GM, possible retrait de l´ALENA provoquant l´imposition de nouveaux droits d’entrée pour l’exportation de véhicules mexicains vers les Etats-Unis) vu que 70 % de la production mexicaine est destinée aux Etats-Unis, le pays fait déjà la convoitise d´autres IDE, entre autres chinois. De plus, le Mexique est conscient du devoir de diversification tant pour ses exportations que pour ses IDE.
En juin 2019, les ventes de voitures au Mexique ont chuté de 11,4 %, tandis que la production a enregistré une baisse de 4,4 %, par rapport au même mois l'an dernier. Malgré cette mauvaise passe que traversent les voitures au Mexique, en juin 2019, les véhicules mexicains représentaient 16,4 % du total des véhicules légers vendus aux États-Unis, et ce grâce à la signature de l’UMSCA. Ainsi, 16 voitures sur 100 vendues aux États-Unis sont mexicaines.
Malgré les changements politiques et économiques, le Mexique reste actuellement le 7e producteur de véhicules légers à l’échelle mondiale – et le premier en Amérique latine. Selon les acteurs du secteur et le gouvernement, cette croissance devrait se poursuivre et la production annuelle s’élever à 5 millions de véhicules d’ici 2020.

 

Octobre 2019

TIC

Définitivement adoptée en juillet 2014, la réforme des télécommunications, visant à dynamiser le secteur des télécommunications mexicain, est globalement saluée comme un succès pour le Gouvernement et a déjà commencé à produire ses effets, notamment en termes de baisse des prix et d’attraction des investissements. Pour rappel, le Mexique est l’un des pays les plus déficients de l’OCDE en la matière. Plusieurs acquisitions ont été depuis lors confirmées, en particulier l’entrée sur le marché du géant américain AT&T qui a annoncé les acquisitions d’Iusacell et Nextel pour 4,4 milliards d´USD au total. Ce dernier devient dès lors le 3e opérateur du pays en termes de nombre d’abonnés de téléphonie mobile avec environ 11,5 % du marché derrière America Movil et Movistar. Le secteur de la télévision s´ouvrant également davantage, il se pourrait qu’il y ait certaines opportunités d’affaire dans un deuxième temps pour nos sociétés dans ce secteur.
L'Association mexicaine de l'industrie des technologies de l'information a annoncé son estimation d'une croissance moyenne de 7 % pour le secteur des TIC en 2019, motivée principalement par une plus grande adoption des services gérés modulaires, des projets de migration vers les services de cloud, des investissements dans la sécurité informatique et une forte demande de smartphones.

Guadalajara, depuis quelques années, se positionne comme un pôle de développement des TIC dans le pays. Néanmoins, c’est la région du Bajio qui maintient l'une des meilleures performances économiques du pays,

En ce qui concerne les services de télécommunications, les principales exigences sont actuellement :

  • Mobilité : connecter l'équipement de travail, l'ubiquité du bureau et le service à la clientèle.
  • Analyser : indicateurs de rendement, compréhension de l'entreprise et prise de décision en temps réel.
  • Sécurité : assurer l'infrastructure et les transactions, la conformité réglementaire et la protection des actifs incorporels.
  • Connectivité : utilisation de plusieurs appareils, commerce en ligne et routage intelligent et intuitif.
  • Cloud : nouveaux environnements de travail, infrastructure virtuelle et centre de données hors site.

     
    Foires :
  • Expo León Technology & Innovation México – Guanajuato
  • Logistic Summit & Expo – Ciudad de México

 

Octobre 2019

Retour en haut back to top