IMPACT COVID-19

 

1. SITUATION SANITAIRE

SITE JOHNS HOPKINS

La prestigieuse Université américaine JOHNS HOPKINS, spécialisée en médecine et santé publique, met à jour quotidiennement son site Internet afin de diffuser une information précise et actualisée sur l’évolution de l’épidémie. Cette information est disponible pays par pays. Vous la trouverez ici.

Malgré les mesures rapides et décisives prises par le gouvernement omanais pour lutter contre le COVID-19 dès le début de l’épidémie - notamment grâce à une communication claire et régulière avec le grand public dans plusieurs langues, illustrée sur Twitter par l'initiative « Oman vs COVID-19 » - le pays fait figure de mauvais élève parmi les membres du GCC. C’est le dernier à avoir lancé sa campagne de vaccination (Pfizer) et le taux de mortalité y est le plus élevé du Golfe.

Selon le ministère de la Santé (MOH), le nombre total de cas de coronavirus a dépassé la barre des 130.000 cas dont 6000 actifs. Bien que la propagation du virus ait ralenti, les chiffres restent moroses. Pays pourtant peu peuplé avec une population estimée à seulement 5 millions d’habitants, le royaume ne parvient pas à tester aussi efficacement que ses voisins. A ce jour, seul un demi-million de personnes ont été testées, un chiffre peu enviable si l’on compare à son voisin les Emirats Arabes Unis dont la population est certes deux fois supérieure mais qui peut se targuer d’avoir testé plus de deux fois chaque citoyen!

Conformément aux directives émises par le Sultan Haïtham ben Tariq (qui accéda au trône le 11 janvier 2020, soit un mois et demi avant l’éclatement de l’épidémie au Sultanat), les tests et le traitement COVID-19 ont été rendus gratuits pour toutes les communautés du sultanat, y compris les expatriés. Mais pour le moment, seuls les Omanais en bénéficient. Les expatriés doivent débourser entre 40 et 85 rials omanais pour un test.

2. CONFINEMENT/ DECONFINEMENT

Au cours des premiers mois de la pandémie, les autorités omanaises avaient décidé de ne pas imposer de confinement à l’échelle nationale. Toutefois, des mesures de confinement avaient été prises à l’échelle locale dès le mois de mars. Ces mesures de confinement ont été levées le 7 août. Les entreprises ont pu progressivement reprendre leurs activités, dans le cadre de protocoles sanitaires stricts.

Voyager à l’intérieur du pays

Depuis le 1er octobre tous les déplacements entre gouvernorats sont permis. Le port du masque est obligatoire dans tout l’espace public sous peine d’une amende de 1000 OMR.

3. NIVEAU D'OUVERTURE DU PAYS

Accès au territoire des personnes

Frontières fermées aux non-résidents

Avec l'Arabie saoudite et le Koweït, le sultanat du Golfe avait suspendu les voyages commerciaux et interdit l'entrée et la sortie via ses frontières terrestres et maritimes fin décembre après l'apparition d'une nouvelle souche du virus en Grande-Bretagne. Le pays est de nouveau ouvert aux vols internationaux depuis le 29 décembre pour les voyageurs en possession d’un permis de résidence.

Seuls les étrangers en possession d'un permis de résidence valide sont autorisés à entrer dans le Sultanat sans autorisation préalable. Tous les voyageurs arrivant à Oman de n'importe quelle destination devront subir un test PCR dans les 72 heures avant leur arrivée à Oman et à nouveau sept jours après leur arrivée. Les voyageurs doivent également télécharger l’application Tarassud + avant leur vol afin de s’enregistrer pour leur second test au bout des sept jours. L’auto isolement est obligatoire durant ces sept jours et est contrôlé au moyen d’un bracelet électronique.

Les aéroports d'Oman ont mis en place des laboratoires de test Covid-19 à l'aéroport international de Mascate, à l'aéroport de Salalah, à l'aéroport de Suhar et à l'aéroport de Duqm pour aider les passagers à subir un test PCR et à renforcer la détection précoce et l’endiguement du virus. Les tests devront être pré-réservés via l’application Tarassud +. Le prix fixé pour les tests PCR drive-through est de 25 OMR.

Il est dès lors conseillé de reporter tout voyage d’affaires jusqu’à nouvel ordre.

Nous vous recommandons de consulter régulièrement l’avis du SPF Affaires Etrangères sur Oman:

https://diplomatie.belgium.be/fr/Services/voyager_a_letranger/conseils_par_destination/oman

Accès au territoire des marchandises

  • Routes: Pas de restrictions;
  • Maritime: Pas de restrictions;
  • Air: Vols cargo autorisés.

4. DECISIONS DU GOUVERNEMENT EN TERMES D'IMPORTATION ET D'EXPORTATION

  • Depuis le 26 février 2020, le gouvernement omanais a interdit les exportations de masques et de désinfectants pour les mains;
  • Depuis le 31 mars 2020, toutes les importations désignées par le ministère de la Santé d'Oman comme nécessaires dans la lutte contre le virus COVID-19, seront exonérées de droits de douane;
  • De plus, les certificats d’origine ne sont plus exigés lors du dédouanement des marchandises;
  • En outre, l'exigence actuelle d'obtenir une garantie en cas de non-soumission de la documentation originale légalisée a été levée jusqu'à nouvel ordre;
  • Enfin, la Direction générale des douanes a mis sur pied un service de dédouanement à distance (Customs Bayan System), qui ne nécessite pas la présence du propriétaire des marchandises ou de son représentant (courtier en douane) pour les procédures d'inspection dans les ports et aéroports. Aux points de douane terrestres, la présence du chauffeur de camion est tout de même requise.

Toutes les informations concernant les nouvelles mesures réglementaires consécutives à la crise sanitaire sont disponibles ici.

5. SECTEURS ECONOMIQUES PRIORITAIRES QUI POURRAIENT EMERGER APRES LA CRISE

Le secteur des technologies de l’information devrait connaître une accélération suite à la nécessité de travailler à distance ainsi que celui de la construction, revigoré en juin dernier par l’abolition du NOC, véritable barrière à la mobilité des travailleurs. Ce «certificat de non objection» délivré par les entreprises du bâtiment à leurs employés immigrés au bout de deux ans était indispensable pour leur permettre de changer d’employeur.

L’investissement de longue date du Sultanat dans la promotion et le soutien de l’entrepreneuriat et son objectif de favoriser l’apparition d’une société à la pointe de la technologie semblent porter leurs fruits pendant la pandémie. Preuve en est les nombreux exemples d’entrepreneurs omanais ayant mis au point des innovations pour combattre le virus et soutenir l’économie (respirateurs artificiels ou masques imprimés en 3D, portail en ligne de mise en relation de producteurs locaux avec leurs clients, etc.).

D’autres secteurs portés par le plan de réforme Vision 2040 sortiront vainqueurs de cette crise. Parmi eux citons la santé, l’éducation, la recherche, le digital ou encore le développement durable.

6. MESURES DE SOUTIEN A L'ECONOMIE

Les autorités omanaises ont annoncé cet été une aide d’approximativement 20 milliards de dollars pour stimuler l’économie via un apport au secteur bancaire.

Fin décembre, le ministère du Travail a annoncé une extension des mesures financières mises à la disposition des employeurs du secteur privé pour atténuer certaines des pressions auxquelles ils sont confrontés. Un certain nombre de ces mesures ont été introduites pour la première fois par le Comité suprême en avril 2020.

Les mesures étendues comprennent:

  • Des réductions de salaire autorisées et négociées par les employeurs avec les employés pour une période maximale de trois mois, sous réserve d'une réduction proportionnelle des heures de travail, et à condition que les employés aient d'abord utilisé leur droit au congé annuel (à plein salaire);
  • La réduction des taxes douanières sur la main d’œuvre expatriée de 301 OMR à 201 OMR;
  • La suppression des amendes (pour les premières infractions) pour la période du 15 mars 2020 au 31 mars 2021 infligées aux employeurs en raison de renouvellements tardifs ou erronés des documents / autorisations de travail et autres services;
  • Le renouvellement des cartes de séjour / de travail expirées des employés expatriés qui n'ont pas pu rentrer à Oman pendant la période de confinement et l’annulation des amendes pour non-renouvellement;
  • Le renouvellement des cartes d’établissement expirées pour les entreprises qui emploient des ressortissants omanais;
  • L'approbation des visas de travail temporaire pour les employés expatriés;
  • Le détachement d'employés auprès d'autres employeurs au sein du même groupe de sociétés actionnariales;
  • Le détachement de salariés auprès d'autres employeurs sous réserve d'un accord écrit.

Ces mesures resteront en vigueur jusqu'au 31 mars 2021.

Pour consulter en détail l’ensemble des mesures de soutien mises en place par le gouvernement, cliquez ici.

Pour de plus amples informations sur l’économie, merci de consulter ce lien.

7. PERSPECTIVES ECONOMIQUES

Les premières analyses de l’année écoulée dressent un bilan difficile pour l’économie omanaise, déjà mal en point avant la pandémie. Le fonds monétaire international estime que le PIB du pays a chuté de 10% en 2020 et ne devrait rebondir qu’en 2022 avec une hausse de 11%. Oman espère commencer rapidement à recevoir des touristes, en particulier de ses riches pays voisins, pour stimuler son économie qui a été durement touchée par la chute des prix du pétrole et la pandémie. Selon la Banque central d’Oman, ce sont les emprunteurs des secteurs du tourisme, des transports, du commerce, de l’immobilier et de la construction qui sont les plus touchés.

8. LIENS UTILES

INFORMATIONS SUR LE PAYS

http://www.awex-export.be/fr/marches-et-secteurs/

AIDES AUX ENTREPRISES

https://www.awex-export.be/fr/les-entreprises-wallonnes-et-le-covid19/liste-des-aides-accessibles

VOYAGES PROFESSIONNELS HORS UNION EUROPEENNE, ESPACE SCHENGEN ET ROYAUME-UNI

https://www.info-coronavirus.be/fr/faq/

Ce site mentionne que sont autorisés « Les déplacements à l’étranger dans le cadre d’activités professionnelles, y compris les déplacements domicile/ lieu de travail ».

C’est la police des frontières qui interprète les instructions et qui prend la décision. Pour plus d’information contactez:

DGA.LPA.BruNat.GC.Immigratie@police.belgium.eu ou BRUNAT.IMMI@police.belgium.eu

  • Call center Ministère fédéral de la Santé: 0800 14 689
  • Guichet entreprises: 1890 du lundi au vendredi de 12h à 17h

COVID-19 TEMPORY MEASURES

https://www.macmap.org/covid19

FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL (FMI)

POLICY RESPONSES

 9. CONTACTS UTILES

Nos équipes restent bien entendu à votre disposition pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à les contacter. Elles se feront un plaisir de répondre à vos demandes.

Conseiller économique et commercial

Adrien LACROIX

Ambassade de Belgique

Diplomatic Quarter

Main Road 2 – Lot n°A2

P.O. Box 94396

Riyadh 11693

T: +966 11 480 86 14

E-mail: riyadh@awex-wallonia.com

Ambassade compétente à Riyadh (pour des affaires politiques)

Ambassadeur Dominique MINEUR

Diplomatic quarter Main Road 2 Lot n° A2

11693 Riyadh

Arabie Saoudite

T: +966 11 488 28 88

F: +966 11 488 20 33

Numéro d'urgence: +966 505 693 459 

E-mail: Riyadh@diplobel.fed.be

Ambassade compétente à Abu Dhabi (pour des affaires consulaires) 

Ambassadeur Peter CLAES

Al Masaood Tower (6th floor) Hamdan Street

Abou Dhabi

Emirats Arabes Unis

T: +971 2 631 94 49

Numéro d'urgence: +971 50 441 34 60

E-mail: abudhabi@diplobel.fed.be

Consulat honoraire Mascate 

Consul honoraire Reggy VERMEULEN

Port of Duqm Company SAOC - PO Box 2409 PC 111

Mascate

Oman

T: +968 2434 91 29

T: +968 7176 60 70

E-mail: belgium@omantel.net.om

Credimundi

Vous souhaitez connaître les risques liés à ce marché tant au niveau économique que politique.

Visitez le site

Chiffres clés

  • 309 500 Superficie en km2
  • 89 Rang d'exportation pour la Belgique 2019
  • 4.56 Population (en millions) 2021
  • 0.43 Taux de change (monnaie locale pour 1€)
  • 30790 PIB par habitant (en 2021)
  • 90 Rang d'exportation en Wallonie 2019

Taux de croissance du PIB (à prix constants)

2014

1,46 %

2015

4,63 %

2016

5,10 %

2017

0,35 %

2018

1,76 %

2019

0,47 %

2020

-6,49 %

2021

1,25 %

Taux de croissance des importations (à prix constants)

2014

-7,91 %

2015

-0,47 %

2016

-11,97 %

2017

13,80 %

2018

0,06 %

2019

-0,80 %

2020

-10,50 %

2021

5,50 %

Retour en haut back to top