IMPACT COVID19

Après la découverte du 1er cas de COVID-19 en Pologne le 4 mars 2020, le pays a rapidement mis en place des mesures de confinement et a déclaré l’état de menace épidémiologique le 13 mars 2020.

Retrouvez l’évolution des statistiques par pays sur le site de l’Université John Hopkins.

Le gouvernement polonais a également publié une carte interactive du nombre de contamination : https://www.gov.pl/web/koronawirus/wykaz-zarazen-koronawirusem-sars-cov-2

En Pologne il n’existe pas de mesures similaires au chômage économique ou temporaire en cas de force majeure.

Néanmoins, le 18 mars 2020, le Président polonais Andrzej Duda et son Premier ministre Mateusz Morawiecki, ont annoncé des mesures exceptionnelles afin de faire face à la crise sociale et économique engendrée par le Covid-19.

Le 31 mars 2020, le Président Duda a signé le « Bouclier économique et social anti-crise pour la sécurité des entrepreneurs et des employés dans le cadre de la pandémie de SARS-Cov-2 ».

Le montant initial de ce plan d’aide est estimé à 212 milliards PLN, environ 46,6 milliards EU, et repose sur 5 piliers : le soutien aux entreprises (16 milliards EUR), la sécurité des emplois (6,5 milliards EUR), le renforcement des liquidités (15,3 milliards EUR), les aides au secteur des soins de santé (1,6 milliards EUR), et l’investissement public (6,5 milliards EUR) et est régulièrement adapté.

La version 3.0 du bouclier a été approuvée par la Diète le 14/05/2020 ; elle prévoit :

  • Tous les entrepreneurs soient dorénavant exempts de payer des cotisations ZUS si leur revenu dépasse 300%, pour autant qu’il ne soit pas supérieur à 7 000 PLN. La remise ne s'applique qu'à deux mois (contributions pour avril et mai) ;
  • L’augmentation pour les parents isolés du montant du critère de revenu du fonds de pension alimentaire à 900 PLN et l’introduction de la règle du "zloty pour zloty" si les revenus dépassent ce seuil ;
  • La possibilité pour les citoyens étrangers d’effectuer un travail saisonnier sans permis ;
  • Des dispositions pour que l'Institut polonais du cinéma reçoive des fonds de la part des géants du streaming : Netflix, Amazon, Apple, CDA.pl, Polsat ou TVN devront payer 1,5% des revenus de leur plateformes à l’Institut. L’Institut polonais du cinéma devrait ainsi recevoir environ 15 millions de PLN ;
  • 900 millions PLN supplémentaires pour l'Agence de développement industriel visant à soutenir les entrepreneurs. Il s'agit, par exemple, d'une augmentation des investissements réalisés par les entreprises ;
  • Un soutien au secteur du bois et au transport par autobus en portant la surtaxe maximale à un véhicule de 1 PLN à 3 PLN par kilomètre ;
  • Des dispositions visant à protéger les emprunteurs contre des intérêts ou frais excessifs ;
  • L’exonération des redevances pour l'utilisation des voies navigables intérieures et de leurs tronçons et installations hydrauliques afin de réduire les coûts d'exploitation pour le secteur touristique.

À peine une semaine plus tard, le 28/05/2020, la version 4.0 du bouclier anti-crise voit le jour et prévoit :

  • La bonification des intérêts sur les prêts bancaires – la BGK (Bank Gospodarstwa Krajowego) créera à cette fin un fonds d'une valeur de 560 millions de PLN ;
  • La facilitation de la mise en œuvre des marchés publics ;
  • Une couverture pour les gouvernements locaux ;
  • La facilitation des suspensions de crédits ;
  • L’adaptation du marché du travail aux enjeux de COVID-19 - travail à domicile, congés sans consentement des salariés, indemnités de licenciement plus faibles.
  • La protection contre les acquisitions par des entités hors UE/EEE pour les entreprises dont le chiffre d'affaires annuel des deux dernières années dépasse 10 millions EUR/an :
    • Entreprises publiques ;
    • Entreprises stratégiques ;
    • Sociétés produisant des logiciels informatiques essentiels, tels que des logiciels pour les centrales électriques, les installations d'approvisionnement en eau, les communications, les paiements, les hôpitaux, le transport, l’approvisionnement alimentaire, etc. ;
    • Entreprises opérant dans des secteurs stratégiques, tels que la production d'électricité ou de carburants, la chimie, les télécommunications, la défense, la production pharmaceutiques, l'agroalimentaire, etc. 

Parallèlement, le gouvernement polonais prévoit une loi anti-crise facilitant les licenciements des employés des membres du personnel ayant des sources de revenus supplémentaires (deuxième emploi, pension, indépendant complémentaire) dans une procédure simplifiée. Les employeurs seraient également autorisés à modifier les conditions d'emploi et à réduire les salaires de ces employés, à suspendre les conventions collectives ou d’autres accords conclus avec le personnel. Le projet de loi inclus également la possibilité de demander aux employés d'utiliser leur congé annuel non réclamé (jusqu'à 30 jours pour l'année précédente) et une partie de leur congé de l'année en cours. Enfin, le projet de loi élargit le droit de réclamer des subventions salariales pour les employés qui travaillent actuellement à temps partiel ou ont une réduction de salaire. 

En juillet 2020, à l’issue des négociations pour le futur budget européen, la Pologne a reçu 160 milliards d'euros du plan de relance post-pandémique de l'UE. Cette somme comprend plus de 124 milliards d'euros de subventions non remboursables, environ 34 milliards d'euros de prêts à faible taux d'intérêt et 600 millions d'euros seront destinés aux régions qui ont le plus besoin de fonds pour le développement. 

Les différentes mesures du bouclier anti-crise sont disponibles sur le portail du gouvernement polonais (uniquement en polonais à ce jour).

Plusieurs newsletters peuvent également vous renseigner en français et en anglais (Valians International, Polish News Bulletin, etc.). 

******** 

DÉCONFINEMENT

À l’instar des autres pays européens, la Pologne a fait face à une troisième vague en mars 2021.

Depuis lors, le déconfinement est graduel ; en plus des gestes barrières et du port du masque dans les endroits publics, des mesures plus spécifiques sont appliquées.

Mise à jour régulière des mesures selon les types de situations et d’événement : https://www.gov.pl/web/coronavirus/temporary-limitations 

Frontières et transport + règles d’entrée

La LOT a repris ses vols directs entre Bruxelles et Varsovie alors que Brussels Airlines n’a pas encore repris les vols directs ; des vols Lufthansa ou Austrian Airlines sont par exemple possibles entre Bruxelles et Varsovie avec une escale.

La Pologne met régulièrement à jour la liste des pays depuis lesquels les vols directs sont bannis, selon leur situation sanitaire covid.

Règles pour les passagers arrivant en Pologne depuis la zone Schengen :

Les passagers sont soumis à la quarantaine SAUF s'ils présentent un test PCR ou antigénique négatif au COVID-19 de moins de 48 heures avant l’arrivée sur le territoire polonais. Les passagers qui ont été mis en quarantaine en Pologne pourront passer un test dont un résultat négatif les exemptera de quarantaine.

Règles pour les passagers arrivant en Pologne depuis un pays en dehors de la zone Schengen :

Les passagers sont placés en quarantaine même s’ils sont en possession d'un test négatif effectué dans le pays de provenance. Néanmoins, les passagers placés en quarantaine peuvent passer un test en Pologne, dont un résultat négatif les exemptera de la quarantaine.

Les personnes vaccinées contre le COVID-19 sont exemptées de quarantaine. Ceci s'applique aux personnes qui ont reçu un certificat de vaccination préventive avec un vaccin dont la commercialisation a été approuvée dans l'Union européenne. 

Vaccination

La vaccination est dorénavant ouverte à toute la population polonaise.
Les enfants de plus de 12 ans peuvent également se faire vacciner depuis le 7 juin 2021. 

Mis à jour le 11 juin 2021.

Credimundi

Vous souhaitez connaîtres les risques liés à ce marché tant au niveau économiqu que politique.
Visitez le site

Chiffres clés

  • 9 Rang d'exportation pour la Belgique 2019
  • 37.8 Population (en millions) 2021
  • 4.38 Taux de change (monnaie locale pour 1€)
  • 35180 PIB par habitant (en 2021)
  • 9 Rang d'exportation en Wallonie 2019

Taux de croissance du PIB (à prix constants)

2014

3,32 %

2015

3,84 %

2016

3,06 %

2017

4,94 %

2018

5,35 %

2019

4,15 %

2020

-4,01 %

2021

3,90 %

Taux de croissance des importations (à prix constants)

2014

9,99 %

2015

6,60 %

2016

7,65 %

2017

9,78 %

2018

7,64 %

2019

2,67 %

2020

-8,76 %

2021

6,39 %

Retour en haut back to top