IMPACT COVID-19

 

1. SITUATION SANITAIRE

SITE JOHNS HOPKINS

La prestigieuse Université américaine JOHNS HOPKINS, spécialisée en médecine et santé publique, met à jour quotidiennement son site Internet afin de diffuser une information précise et actualisée sur l’évolution de l’épidémie. Cette information est disponible pays par pays. Vous la trouverez ici.

 2. NIVEAU DE CONFINEMENT/DECONFINEMENT

Le Sénégal n’a pas instauré de confinement mais un couvre-feu. Le 23 mars 2020, l’état d’urgence a été proclamé sur l’étendue du territoire national et prorogé le 3 avril, le 3 puis le 29 mai 2020.

En application de l’arrêté ministériel du ministère de l’intérieur, du 5 juin 2020 portant «interdiction de circuler», les nouvelles règles sont fixées: la circulation des personnes et des biens est interdite entre 23H00 et 5H00 sauf autorisation:

  • Pour raison professionnelle d’une région à une autre délivrée par le ministère de l’intérieur;
  • Pour raison professionnelle à l’intérieur d’une région délivrée par le gouverneur de la région;
  • Pour raison de maladie ou de transfert de corps sans vie délivré par les gouverneurs des régions ou les préfets des départements.

Dans les gares routières ou autres lieux servant au départ et à l’arrivée de personnes, le respect des mesures de protection individuelle et collectives ci-après est obligatoires:

  • Désinfection régulière des lieux;
  • Port du masque;
  • Mise en place d’un dispositif de lavage des mains;
  • Distanciation physique.

En outre, il s’ajoute l’arrêté ministériel du ministère de l’intérieur portant « interdiction temporaire des manifestations et rassemblements » disponible sur le lien suivant: https://interieur.sec.gouv.sn/sites/default/files/actudoc/interdit_manifestation_05_juin_2020.pdf

Le lundi 29 juin, le président Macky Sall met fin à l’état d’urgence en cours depuis le 24 mars dernier et au couvre-feu suite à des manifestations.

Un arrêté ministériel du 10 juillet prescrit le port obligatoire d’un masque de protection pour une période de trois (3) mois dans les lieux publics et privés ci-après:

  • Les services de l'Administration publique quel qu'en soit le mode de gestion;
  • Les services du secteur privé;
  • Les lieux de commerce;
  • Les moyens de transport.

Le 8 aout 2020, le gouverneur de la région de Dakar, Al Hassan Sall a sorti un arrêté pour mettre en application les mesures prises par le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique. Le communiqué annonce, entre autres mesures, la fermeture des bars, discothèques et autres lieux de spectacles pour une durée de trois mois dans la région de Dakar.

https://www.pressafrik.com/Fermeture-des-bars-discotheques-et-autres-le-gouverneur-de-la-region-de-Dakar-sort-son-arrete_a219695.html

Par ailleurs, le site Internet du Fonds Monétaire International (FMI) diffuse également des informations régulièrement mises à jour. Vous les trouverez ici: Policy covid-19

3. NIVEAU D’OUVERTURE DU PAYS

Accès au territoire des personnes

  • Les frontières sénégalaises sont fermées jusqu’au 30 juin. Cette situation est susceptible d’être prolongée. Il convient de rester informé;
  • Les frontières terrestres avec la Gambie et la Mauritanie sont fermées jusqu’à nouvel ordre.

Les frontières aériennes sont à nouveau ouvertes depuis le 15 juillet, et les vols internationaux ont repris selon un protocole sanitaire défini.

Les frontières terrestres et maritimes restent fermées jusqu’à nouvel ordre.

Le circulaire n°03/2020 du ministère du tourisme et des transports aériens de juillet 2020, apporte des précisions sur l’accessibilité du territoire aux personnes: https://ambdakar.esteri.it/ambasciata_dakar/resource/resource/2020/07/3eme_circulaire_n1215.pdf

Toute information concernant les mouvements de personnes (de nationalité belge) est également disponible sur le site Internet du Service Public Fédéral Affaires étrangères: https://diplomatie.belgium.be/fr

Accès au territoire de marchandises

  • Les marchandises, notamment les denrées de première nécessité ont accès au territoire national dansle respect des conditions sanitaires mises en place.

Sites utiles: www.douanes.sn

4. DECISIONS DU GOUVERNEMENT EN TERMES D’IMPORTATIONS ET/OU D’EXPORTATIONS

Selon la note de service n°349 du 29 janvier 2020 provenant de la direction des douanes, il y a un gel de l’importation des oignons au titre de l’année 2020 pour un bon déroulement de la campagne de commercialisation de la production locale.

Des guides sur les mesures fiscales et douanières du Programme de Résilience économique et sociale (PRES) apportent des précisions sur les facilités octroyées à la circulation des marchandises par catégorie.http://www.douanes.sn/sites/default/files/fichiers/Guide-sur-les-mesures-fiscales-et-douanieres-du-PRES_MFB.pdf

A titre d’exemple, il y a l’admission en franchise des droits et taxes d’entrée à l’exclusion des prélèvements communautaires des biens, équipements, intrants, produits pharmaceutiques destinés à la lutte contre le COVID par une demande d’exonération adressée à la Direction générale de la douane.

Toutes les informations concernant les nouvelles mesures réglementaires consécutives à la crise sanitaire sont également disponibles ici: MacMap

5. MESURES DE SOUTIEN À L’ECONOMIE

Le 3 avril 2020, le président Macky Sall annonce le Programme de résilience économique et social – PRES- pour faire face aux effets de la pandémie sur le plan sanitaire, social et économique. Ce programme s’articule autour de 4 piliers:

1) le renforcement du système de santé;

2) le renforcement de la résilience sociale des populations;

3) la stabilité macroéconomique et financière pour soutenir le secteur privé et maintenir les emplois;

4) l’approvisionnement régulier en hydrocarbures, produits médicaux, pharmaceutiques, et denrées de première nécessité. Le prêt qui est financé par le Fonds de Riposte contre les Effets du Covid-19 dénommé «Force Covid-19» doté à hauteur de 1.000 milliards FCFA.

Réf: https://covid19.economie.gouv.sn/

Le fonds est géré par le Comité de suivi du force covid19 créé par le président de la République pour assurer sa bonne gouvernance.

http://aps.sn/actualites/article/force-covid-19-creation-du-comite-de-suivi-de-la-mise-en-oeuvre-des-operations

Dans un communiqué de la direction des impôts du 23 avril 2020, le dépôt des états financiers des entreprises initialement prévu le 30 avril a été reporté au 30 juin 2020. Outre les états financiers, il y a également un report au 15 juillet 2020, de toutes les obligations de déclarations et de paiement qui reste valable pour les petites et moyennes Entreprises (PME) dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 100 millions et les entreprises évoluant dans les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, du transport de personnes, de la presse, de la culture, de l’éducation et de l’agriculture. http://www.impotsetdomaines.gouv.sn/fr/report-du-depot-des-etats-financiers

Sur le plan bancaire, La BCEAO adopte un plan de riposte économique et financier pour contrer l’impact négatif que le covid-19 pourrait avoir sur le système bancaire et le financement de l’activité économique dans l’union. Elle injecte 4332,5 milliards de Fcfa dans le système bancaire. En outre, elle donne l’autorisation aux institutions de microfinance d’accorder à leur clientèle un report d’échéances de leurs prêts, pour une période de trois mois renouvelables une fois, sans charge d’intérêt ni frais ni pénalité de retard. Le ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération et l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Sénégal, ont signé un accord-cadre relatif à la mise en place d’un mécanisme de financement de 200 milliards de Fcfa pour soutenir les entreprises affectées par la pandémie.

Le Sénégal adopte le Programme post-COVID de Relance de l’Economie Nationale (PREN) qui est une révision des orientations du Plan d’Actions Prioritaires (Pap2) qui opérationnalise la seconde phase du PSE sur la période 2019-2023. Les réajustements portent notamment autour de la souveraineté alimentaire, pharmaceutique et sanitaire, l’industrialisation et l’équité sociale et territoriale. Les financements du PAP2 réajustés sont projetés à 14.712 milliards avec une participation du secteur privé à 33% au lieu des 22% initialement prévus.

6. SECTEURS ECONOMIQUES QUI POURRAIENT EMERGER APRES LA CRISE (SECTEURS PORTEURS)

Une grande attention a été accordée durant cette crise à la formation à distance et de réelles initiatives ont vu le jour telles que la plateforme https://www.education.sn/fr/article/230 mais également dans l’enseignement supérieur.

Des réflexions sur la fragilité du secteur de la santé des pays membres de l’UEMOA pourraient laisser croire que des actions pourraient être dirigées dans ce domaine.

Le tourisme durement touché par la crise, est repensé par les autorités qui développent des stratégies tournées sur le tourisme domestique avec la valorisation des richesses locales. Une campagne marketing dans le cadre du programme «taamu Sénégal» est développée par l’Agence sénégalaise de promotion touristique.

L’habitat n’est pas en reste avec le programme des 100.000 logements sociaux supervisé par le chef de l’Etat.

Avec la mise en place et l’extension des Zones économiques spéciales et des agropoles, il y a de fortes incitations dans le domaine de l’industrie, notamment l’agro-industrie.

L’économie numérique, l’éducation et la santé sont des secteurs qui se développent.

7. PERSPECTIVES ECONOMIQUES

L’Etat travaille à la mise en œuvre de la sécurité alimentaire du pays. Certains programmes tels que le Pnar, Programme national d’autosuffisance en riz, vont s’intensifier. Le gouvernement souhaite faciliter l’accès aux intrants de qualité (semences certifiées, engrais, protection des cultures), à des équipements modernes, au conseil… aux petits producteurs de riz. Sur le moyen et le long terme, l’Etat est en train de déployer des projets et des programmes de grande envergure en vue de consolider la maitrise de l’eau et permettre au pays d’être mieux résilient face aux changements climatiques.

8. LIENS UTILES

https://covid19.economie.gouv.sn/; http://www.sante.gouv.sn/; https://interieur.sec.gouv.sn/; www.douanes.sn; http://www.impotsetdomaines.gouv.sn/fr/report-du-depot-des-etats-financiers

9. CONTACTS UTILES

Nos équipes restent bien entendu à votre disposition pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à les contacter. Elles se feront un plaisir de répondre à vos demandes.

Ambassade de Belgique

Ambassadeur Hubert ROISIN

Avenue des Jambaars
Dakar, Sénégal

B.P. 524

T: +221 33 889 43 90

F: +221 33 889 43 98

T: +221 77 637 01 78 Numéro d'urgence pour ressortissants belges en dehors des heures d'ouverture

dakar@diplobel.fed.be

http://senegal.diplomatie.belgium.be

 

Conseiller économique et commercial

Ivan KORSAK

Ambassade de Belgique

Service économique et commercial

NG-205 Ngor-Diarama

Dakar – Sénégal

T: +221 766 366 881

Direct – Whatsapp +221 782 943 524

Credimundi

Vous souhaitez connaître les risques liés à ce marché tant au niveau économique que politique.

Visitez le site

INFORMATIONS GENERALES

 

Source: https://www.tresor.economie.gouv.fr/(Les chiffres ne tiennent pas compte de l’impact futur du covid-19).

Chiffres clés

  • 197 161 Superficie en km2
  • 57 Rang d'exportation pour la Belgique 2018
  • 16.69 Population (en millions) 2019
  • 655.95 Taux de change (monnaie locale pour 1€)
  • 3 PIB par habitant (en 2019)
  • 89 Rang d'exportation en Wallonie 2018
Retour en haut back to top