IMPACT COVID-19

 

1. SITUATION SANITAIRE

SITE JOHNS HOPKINS

La prestigieuse Université américaine JOHNS HOPKINS, spécialisée en médecine et santé publique, met à jour quotidiennement son site Internet afin de diffuser une information précise et actualisée sur l’évolution de l’épidémie. Cette information est disponible pays par pays. Vous la trouverez ici.

 

 

Selon la déclaration des autorités sanitaires iraniennes, plus de 5 549 990 cas ont été confirmés et plus de 119 649 malades sont décédés depuis le début de l’épidémie (Date de l’information : 28.09.2021).

Les variants britannique, sud-africain et indien ont été identifiés dans le pays.

Les autorités iraniennes ont mis en place de nouvelles mesures de restrictions à partir du 21 novembre 2021 sur tout le territoire iranien. Les villes sont catégorisées en quatre couleurs (rouge, orange, jaune et bleu) en fonction de l’aggravation de la situation sanitaire. (Plus de détails sont mentionnés dans la partie ‘Niveau de confinement’). Malheureusement la carte n’est disponible qu’en farsi : شهر‌های قرمز، نارنجی و زرد کرونا | به‌روز رسانی نقشه تا ۲۵ اردیبهشت (shenasname.ir)

2. NIVEAU DE CONFINEMENT/ DECONFINEMENT

  • Aucun véhicule individuel ne pourra circuler entre 21h et 3h du matin dans toutes les villes. Les restrictions de circulation seront réduites au cours des deux prochaines semaines par une décision du ministère de la Santé.
  • Des mesures de confinement et de restriction ont été mises en place selon la situation de chaque ville:
    • Dans les villes rouges tous les commerces, sauf ceux de première nécessité (les pharmacies, les supermarchés, les hôpitaux, les services de secours, les centres de service public), sont fermés.
    • Dans les villes orange les activités des groupes de métiers faisant l’objet des catégories 3 et 4 sont interdites. Catégorie 3 : Les halles de réceptions, Piscines et salles de gym, les jardins d’enfants, cinémas et théâtres…; Catégorie 4 : Zoos et villes de jeux, Centres de loisirs aquatiques, Game net…)
    • Dans les villes jaunes, les activités des groupes de métiers figurant dans la catégorie 4 sont restreintes.
    • Enfin, dans les villes bleues, toutes les activités sont autorisées, mais le virus circule encore dans ces territoires et la vigilance doit continuer de s’appliquer. (Source : https://ir.ambafrance.org/)

Les autorités appellent à respecter strictement les mesures de distanciation sociale et les protocoles d’hygiène, à éviter les rassemblements et les déplacements non indispensables.

Depuis le 5 juillet 2020, le port du masque est obligatoire sur tout le territoire dans les endroits clos. Depuis le 10 octobre, il est obligatoire dans tout l’espace public à Téhéran et sa proche banlieue. Une amende de 500 000 rials sera imposée à toute personne qui ne porte pas le masque.

A noter que les iraniens prennent des initiatives privées pour contenir la pandémie. Ils sont plus nombreux à porter le masque même s’ils ne respectent pas tous les injonctions du gouvernement à porter le masque dans les endroits clos. Le port du masque est devenu une nouvelle normalité.

Concernant la réouverture des écoles et les universités, le gouvernement n’a pas encore annoncé une décision officielle. Pour le moment l’enseignement se poursuit uniquement en ligne dans les zones rouge et orange.

Dans les faits, la vie économique a repris son cours et le milieu des affaires fonctionnent normalement, le port du masque et les produits désinfectants à l’entrée des bureaux en plus. Tous les cafés, restaurants, commerces et centres commerciaux sont ouverts (après plus de trois semaines de confinement du 9 avril au 14 mai).

Voyages à l’intérieur du pays

  • Les vols internes en Iran sont opérationnels;
  • Les déplacements par véhicule individuel sont limités. A noter que dans toutes les villes, les véhicules disposant de plaques d’immatriculation locales ne pourront pas sortir de leur ville et ne pourront pas entrer dans une autre ville. De même, les véhicules ne disposant pas de la plaque d’immatriculation de la localité ne pourront pas entrer dans celles classées en rouge et en orange;
  • L'amende pour entrer et sortir de l'une des villes interdites (villes rouges) est d'un million et le montant est de 500.000 Tomans (pour les villes oranges);
  • Tous les déplacements par voie terrestre, aérienne ou maritime en Iran se feront sur présentation du résultat négatif d’un test PCR Covid-19.

Remarque à propos de la politique de vaccination

L'Iran compte 83 millions d'habitants, mais la campagne de vaccination a été lente.

La vaccination contre la Covid 19 a commencé le 09 février pour le premier groupe, y compris les médecins, les infirmières et les agents de santé. Les personnes souffrant des maladies graves faisaient également partie de ce groupe prioritaire. La deuxième priorité concerne les personnes âgées de 80 ans et plus dont la vaccination a été commencé le 27 Avril.

Selon le ministère de la Santé, 13 961 491 personnes ont reçu la deuxième dose (16.8 % fully vaccinated). Le nombre total de vaccins injectés dans le pays a atteint 43,372,270 doses.

Lien utile : https://ourworldindata.org/covid-vaccinations

Les vaccins disponibles actuellement dans le pays sont des vaccins Spoutnik de la Russie, Sinopharm de la Chine, Astrazenca de la Corée du Sud et le vaccin iranien Barekat.

L'Iran travaille également sur plusieurs vaccins locaux, dont l'un est en collaboration avec Cuba qui s’appelle Sabrina. Cependant, la production n'est pas attendue avant le troisième trimestre de 2021 ou plus tard.

La production du vaccin russe par une sociétés pharmaceutique Iranienne serait également attendue.

3. NIVEAU D’OUVERTURE DU PAYS

Accès au territoire des personnes : 

  • Les autorités iraniennes ont suspendu la délivrance de visas touristiques et le visa sur place à l’aéroport depuis le 1er août 2020. Cependant récemment pour les cas particuliers le visa sur-place à l’aéroport pourrait être accordé;
  • L'entrée est autorisée pour toute personne détenant un passeport iranien ou un visa valide. Les arrivées qui sont exemptées de toute interdiction d'entrée doivent avoir un certificat sanitaire valide contenant un résultat de test Covid-19 PCR négatif de moins de 72h et rédigé en anglais. Aucun auto-isolement ni mise en quarantaine n'est requis;
  • Les non-ressortissants sans certificat se verront refuser l'entrée. Les ressortissants seront dirigés vers des lieux de quarantaine pendant 14 jours;
  • Depuis le 26 avril 2021 l'Iran a également interdit, jusqu’à nouvel ordre, les vols à destination et en provenance du Pakistan et d’Inde.

Frontières – Aéroport :  Les compagnies aériennes Emirates, Turkish Airlines, Qatar Airlines, Lufthansa et Iran Air ont repris les vols normalement. Iran Air a repris ses vols à destination et en provenance de la France.

D’après le MAE iranien, les autres types de visa (Diplomatique, regroupement familial, éducation, médical, travail et investissement) pourraient être délivrés. Les informations, y relatives, sont mises à jour sur le site de MAE à l’adresse https://evisa.mfa.ir/en/.

Quelques liens utiles sur les dernières informations de voyage :

Accès au territoire de marchandises

  • Routes : La plupart des frontières terrestres sont ouvertes pour les marchandises mais des difficultés peuvent être rencontrées. Il y a peu, les marchandises transitaient via le Caucase pour éviter les retards à la frontière avec la Turquie. Le transport ferroviaire pose moins de problème;
  • Maritime : Pas de problème à signaler à part le manque de liaisons maritimes à cause des sanctions US. Les marchandises transitent souvent via Dubaï;
  • Air : Principalement Qatar Airways via des freight forwarders.

Note: En raison des troubles actuels à la frontière entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, l'Azerbaïdjan a déployé des forces de contrôle le long de cette route et imposé des péages et des droits d'entrée pour la flotte de transport.

Naturellement, ces troubles dans la région ont entraîné une augmentation du coût pour les commerçants y compris les iraniens.

L’Azerbaïdjan a récemment imposé une réglementation stricte aux camions traversant son territoire vers l'Arménie, de sorte qu'il a même bloqué l'entrée de plusieurs camions iraniens à destination de l'Arménie.

Sites utiles: http://en.tccim.ir/ ; http://en.iccima.ir/ ; http://eng.tpo.ir/

4. DECISIONS DU GOUVERNEMENT EN TERMES D’IMPORTATIONS ET/OU D’EXPORTATIONS

  • 3 mai: Le gouvernement iranien a mis fin à l’interdiction d'exportation de masques de protection;
  • 22 mai: L'interdiction d'exporter des produits médicaux et hygiéniques liés au Covid-19 a été levée, selon le chef de la Food and Drug Administration d'Iran;
  • Selon les sociétés fabricantes de seringues, le gouvernement a interdit l’exportation de ce produit vu la campagne de vaccination contre la Covid-19 dans le pays;
  • Pour les six premiers mois de l'année 1400, 6 milliards de dollars (au taux subsidié de 4 200 Tomans) seront alloués pour fournir et importer les produits nécessaires dont le pays a besoin.

Toutes les informations concernant les nouvelles mesures réglementaires consécutives à la crise sanitaire sont également disponibles ici: MacMap

5. MESURES DE SOUTIEN À L’ECONOMIE

Il est à noter que les industries et les entreprises manufacturières n’ont pas fermé pendant la crise. Faisant face à une crise économique, l’Iran a dû opérer un choix entre la maitrise de l’épidémie et le bien-être économique.

Différents subsides sont octroyés par l’état iranien afin de soutenir certaines industries et les plus bas revenus. Début de l’épidémie Président Rouhani a chargé Dr Mohammad Baqer Nobakht, vice-président et chef de l'Organisation de la planification et du budget de l'État d’attribuer immédiatement 75 000 milliards toman à différentes catégories d'emplois touchés gravement par l’épidémie.

L'Iran a débloqué 1 milliard de dollars du Fonds national de développement, qui est distribué sous forme de prêts et de crédits à quelque 23 millions de ménages.

Début de Ramadan 2021, 60 millions iraniens ont reçu les aides financières.

Le gouvernement a récompensé les travailleurs de la santé via des primes. Dix mille lits d’hôpitaux supplémentaires ont été créés pendant cette crise. 

6. SECTEURS ECONOMIQUES QUI POURRAIENT EMERGER APRES LA CRISE (SECTEURS PORTEURS)

Le secteur de la santé a été très actif pendant la crise. L’Iran est un pays producteur d’équipements de protection personnelle mais aussi de tests Covid-19. Des sociétés comme Pishtaz Teb ont même exporté leurs tests dans les pays voisins et même en Europe.

Pour nos entreprises exportatrices, l’actuelle crise ne redistribue pas les cartes des secteurs porteurs dans le contexte des sanctions US. Les principaux secteurs sont:

  • Le secteur agricole et notamment les fertilisants et les matières premières (soja, beurre, feedstock…);
  • L’agroalimentaire en B2B: La plupart des produits finis sont interdits d’importation en Iran;
  • Le secteur médical: Le pouvoir d’achat baisse mais les besoins restent. Certaines entreprises qui ont trouvé des niches réalisent une part importante de leur chiffre d’affaires en Iran.

7. PERSPECTIVES ECONOMIQUES

Le pays a demandé un prêt de 5 milliards de dollars au FMI pour faire face à la crise. Les Etats-Unis y ont apposé leur veto.

D’après les prévisions du FMI, en 2021, la croissance économique de l’Iran sera de 2.5%. (Source : https://www.imf.org/en/Countries/IRN)

Les perspectives économiques dépendront bien évidemment du résultat des élections Iraniennes en juin 2021 et aussi la reprises des négociations à Vienne.

8. LIENS UTILES

AIDES AUX ENTREPRISES
https://www.awex-export.be/fr/les-entreprises-wallonnes-et-le-covid19/liste-des-aides-accessibles

VOYAGES PROFESSIONNELS HORS UNION EUROPEENNE, ESPACE SCHENGEN ET ROYAUME-UNI
https://www.info-coronavirus.be/fr/faq/

Ce site mentionne que sont autorisés « Les déplacements à l’étranger dans le cadre d’activités professionnelles, y compris les déplacements domicile/ lieu de travail ».

C’est la police des frontières qui interprète les instructions et qui prend la décision. Pour plus d’information, contactez :
DGA.LPA.BruNat.GC.Immigratie@police.belgium.eu ou BRUNAT.IMMI@police.belgium.eu

  • Call center Ministère fédéral de la Santé : 0800 14 689
  • Guichet entreprises : 1890 du lundi au vendredi de 12h à 17h

COVID-19 TEMPORARY MEASURES
https://www.macmap.org/covid19

FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL (FMI)
POLICY RESPONSES

9. CONTACTS UTILES

Nos équipes restent bien entendu à votre disposition pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à les contacter. Elles se feront un plaisir de répondre à vos demandes.

Sahba FARAHI

Embassy of Belgium
Economic and Commercial Office
Wallonia Export-Investment Agency (AWEX)
Namad Elahieh Bld, 33
4th floor Office 406
Nelson Mandela Ave, Elahieh, Tehran
T : +98 (0) 21 2635 58 24 ou GSM : +98 (0) 912 324 56 50
E-mail : s.farahi@awex-wallonia.com et teheran@awex-wallonia.com

Ambassade de Belgique

Ambassadeur Gianmarco RIZZO

Agha Bozorghi - Shirin Dd End Nr 4
Elahieh 1964616451 Téhéran
République Islamique d’Iran
T: +98 21 223 987 80 (section consulaire)
T: +98 21 223 919 09 (section politique)
Numéro d’urgence: +98 912 105 22 01
E-mail: tehran@diplobel.fed.be

Credimundi

Vous souhaitez connaître les risques liés à ce marché tant au niveau économique que politique.

Visitez le site

Chiffres clés

  • 81 Rang d'exportation pour la Belgique 2019
  • 85.03 Population (en millions) 2021
  • 63951.38 Taux de change (monnaie locale pour 1€)
  • 11590 PIB par habitant (en 2021)
  • 91 Rang d'exportation en Wallonie 2019

Taux de croissance du PIB (à prix constants)

2014

4,34 %

2015

-1,28 %

2016

13,40 %

2017

3,76 %

2018

-6,03 %

2019

-6,78 %

2020

-12,01 %

2021

1,98 %

Taux de croissance des importations (à prix constants)

2014

-5,69 %

2015

-16,69 %

2016

6,14 %

2017

13,41 %

2018

-29,54 %

2019

-38,10 %

2020

-28,50 %

2021

0,20 %

Retour en haut back to top