IMPACT COVID-19

 

1. SITUATION SANITAIRE

SITE JOHNS HOPKINS

La prestigieuse Université américaine JOHNS HOPKINS, spécialisée en médecine et santé publique, met à jour quotidiennement son site Internet afin de diffuser une information précise et actualisée sur l’évolution de l’épidémie. Cette information est disponible pays par pays. Vous la trouverez ici.

 

 

Les principales provinces comme Téhéran, Qom, Ispahan et l’Azerbaïdjan oriental sont les plus touchées par la pandémie. La situation reste préoccupante et d’après des sources non officielles, les hôpitaux arrivent à nouveau à saturation.

Le nombre de patients devrait augmenter considérablement après les vacances de l'Achoura (28-29 août) dans les semaines à venir.

2. NIVEAU DE CONFINEMENT/ DECONFINEMENT

Les transports en commun sont à nouveau bondés.

Nous pouvons cependant noter que les iraniens prennent des initiatives privées pour contenir la pandémie. Ils sont plus nombreux à porter le masque même s’ils ne respectent pas tous les injonctions du gouvernement à porter le masque dans les endroits clos. Le port du masque est devenu une nouvelle normalité.

Les universités et les écoles devraient ouvrir normalement fin septembre mais cette décision pourrait être reconsidérée selon l’évolution de la situation.

Dans les faits, la vie économique a repris son cours et le milieu des affaires fonctionnent normalement, le port du masque et les produits désinfectants à l’entrée des bureaux en plus.

Voyages à l’intérieur du pays

  • Les vols internes en Iran sont opérationnels;
  • Il n’y a plus de restriction pour les voyages entre provinces.

3. NIVEAU D’OUVERTURE DU PAYS

Accès au territoire des personnes 

Frontières – Aéroport:  Tous les vols passagers sont à l’arrêt sauf Qatar Airways qui maintient quelques vols par semaine ainsi qu’Iran Air (Paris, Amsterdam, Londres, Milan). Turkish Airlines devrait reprendre ses vols vers l’Iran à partir de septembre.

ATTENTION: L’Iran ne délivre plus de visa touristique. Pour les autres visiteurs, un test Covid-19 PCR négatif de moins de 96h en anglais.

Tous les cafés, restaurants, commerces et centres commerciaux sont ouverts. 

Toute information concernant les mouvements de personnes (de nationalité belge) est également disponible sur le site Internet du Service Public Fédéral Affaires étrangères : https://diplomatie.belgium.be/fr

Accès au territoire de marchandises

  • Routes: La plupart des frontières terrestres sont ouvertes pour les marchandises mais des difficultés peuvent être rencontrées. Il y a peu, les marchandises transitaient via le Caucase pour éviter les retards à la frontière avec la Turquie. Le transport ferroviaire pose moins de problème ;
  • Maritime: Pas de problème à signaler à part le manque de liaisons maritimes à cause des sanctions US. Les marchandises transitent souvent via Dubai ;
  • Air: Principalement Qatar Airways via des freight forwarders.

Sites utiles:  http://en.tccim.ir/; http://en.iccima.ir/; http://eng.tpo.ir/

4. DECISIONS DU GOUVERNEMENT EN TERMES D’IMPORTATIONS ET/OU D’EXPORTATIONS

  • 3 mai: Le gouvernement iranien a mis fin à l’interdiction d'exportation de masques de protection;
  • 22 mai: l'interdiction d'exporter des produits médicaux et hygiéniques liés au Covid-19 a été levée, selon le chef de la Food and Drug Administration d'Iran.

Toutes les informations concernant les nouvelles mesures réglementaires consécutives à la crise sanitaire sont également disponibles ici: MacMap

5. MESURES DE SOUTIEN À L’ECONOMIE

Il est à noter que les industries et les entreprises manufacturières n’ont pas fermé pendant la crise. Faisant face à une crise économique, l’Iran a dû opérer un choix entre la maitrise de l’épidémie et le bien-être économique.

Différents subsides sont octroyés par l’Etat iranien afin de soutenir certaines industries et les plus bas revenus.

Le gouvernement à récompenser les travailleurs de la santé via des primes. Dix mille lits d’hôpitaux supplémentaires ont été créés pendant cette crise.

6. SECTEURS ECONOMIQUES QUI POURRAIENT EMERGER APRES LA CRISE (SECTEURS PORTEURS)

  • Le secteur de la santé a été très actif pendant la crise. L’Iran est un pays producteur d’équipements de protection personnelle mais aussi de tests Covid-19. Des sociétés comme Pishtaz Teb ont même exporté leurs tests dans les pays voisins et même en Europe.

Pour nos entreprises exportatrices, l’actuelle crise ne redistribue pas les cartes des secteurs porteurs dans le contexte des sanctions US. Les principaux secteurs sont:

  • Le secteur agricole et notamment les fertilisants et les matières premières (soja, beurre, feedstock, …);
  • L’agroalimentaire en B2B. La plupart des produits finis sont interdits d’importation en Iran;
  • Le secteur médical : Le pouvoir d’achat baisse mais les besoins restent. Certaines entreprises qui ont trouvé des niches réalisent une part importante de leur chiffre d’affaires en Iran.

7. PERSPECTIVES ECONOMIQUES

Le pays a demandé un prêt de 5 milliards de dollars au FMI pour faire face à la crise. Les Etats-Unis y ont apposé leur veto.

Le gouvernement a débloqué un budget (environ 6 milliards de dollars) pour faire face à la crise du Covid-19. Ce budget sera notamment utilisé afin de venir en aide à 3 millions d’iraniens qui vivent dans la précarité, pour subsidier les 10 emplois les plus touchés par la crise et acheter du matériel médical.

Les perspectives macroéconomiques sont pessimistes pour l’année prochaine mais c’était déjà le cas avant la crise du Covid-19. Elles dépendront également du résultat des élections US surtout pour l’horizon 2022 et un éventuel allègement des sanctions US.

8. LIENS UTILES

9. CONTACTS UTILES

Nos équipes restent bien entendu à votre disposition pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à les contacter. Elles se feront un plaisir de répondre à vos demandes.

Ambassade de Belgique

Ambassadeur Véronique PETIT

Agha Bozorghi - Shirin Dd End Nr 4
Elahieh 1964616451 Téhéran
République Islamique d’Iran

T: +98 21 223 987 80 (section consulaire)

T: +98 21 223 919 09 (section politique)

Numéro d’urgence: +98 912 105 22 01

E-mail: tehran@diplobel.fed.be

Conseiller économique et commercial

Christophe SMITZ

Embassy of Belgium

Economic and Commercial Office

Wallonia Export-Investment Agency (AWEX)

Namad Elahieh Bld, 33

4th floor Office 406

Nelson Mandela Ave, Elahieh, Tehran

T: +98 (0) 21 2635 58 24 ou GSM: +98 (0)901 038 95 95

E-mail: c.smitz@awex-wallonia.com et teheran@awex-wallonia.com

Credimundi

Vous souhaitez connaître les risques liés à ce marché tant au niveau économique que politique.

Visitez le site

Chiffres clés

  • 58 Rang d'exportation pour la Belgique 2018
  • 82.82 Population (en millions) 2019
  • 59 Taux de change (monnaie locale pour 1€)
  • 21 PIB par habitant (en 2019)
  • 69 Rang d'exportation en Wallonie 2018
Retour en haut back to top