IMPACT COVID-19

 

1. SITUATION SANITAIRE

SITE JOHNS HOPKINS

La prestigieuse Université américaine JOHNS HOPKINS, spécialisée en médecine et santé publique, met à jour quotidiennement son site Internet afin de diffuser une information précise et actualisée sur l’évolution de l’épidémie. Cette information est disponible pays par pays. Vous la trouverez ici.

Par ailleurs, les autorités locales ont mis en place un numéro vert (3030) et un numéro de téléphone dédié pour la prise en charge de patients potentiellement infectés (1021 ou 14).

2. NIVEAU DE CONFINEMENT/ DECONFINEMENT

Sur l’ensemble du territoire algérien

  • Au 20 décembre, l'Algérie avait confirmé 95203 cas liés au COVID-19 et 2666 décès au COVID-19;
  • À la mi-novembre, le gouvernement algérien a imposé des fermetures quotidiennes obligatoires à 15h00 sur certaines entreprises, y compris les salons, les magasins d'articles ménagers et les centres commerciaux, dans les 32 wilayas, dont Alger. Les restaurants et cafés sont également soumis à l'obligation de fermeture de 15h00 et n'offrent que des services de livraison ou à emporter. On s'attend à ce que le gouvernement algérien réexamine ces restrictions à la mi-décembre. La levée des restrictions sera progressive et dépendante de l'évolution des cas de COVID-19 en Algérie;
  • Les gens sont tenus de porter un masque de protection lorsqu'ils sont en public et ceux qui ne le respectent pas peuvent être passibles d'une amende;
  • Toutes les frontières terrestres restent fermées et la suspension des voyages aériens et maritimes internationaux autres que le fret reste en place. Les voyages aériens intérieurs ont repris début décembre. Le transport public et privé a été interdit entre les provinces énumérées ci-dessous comme étant touchées par un couvre-feu. Le transport en commun (et selon la province, le transport privé) peut être suspendu les vendredis et samedis dans les provinces touchées par un couvre-feu;
  • Un couvre-feu est en vigueur dans 34 des 48 provinces algériennes, y compris à Alger, où le couvre-feu est de 20h00 à 5h00 du matin. Les autres provinces couvertes par le couvre-feu sont: Adrar, Laghouat, Oum El Bouaghi, Batna, Bejaïa, Biskra, Blida, Bouira, Tébessa, Tlemcen, Tiaret, Tizi-Ouzou, Jijel, Sétif, Guelma, Annaba, Constantine, Médéa, Mostaganem , M'Sila, Ouargla, Oran, Illizi, Bordj Bou Arréridj, Boumerdes, El Tarf, Tindouf, Tissemsilt, El Oued, Khenchela, Souk Ahras, Tipaza et Aïn Temouchent. Les couvre-feux sont constamment revus et révisés et le couvre-feu peut être plus restrictif dans certaines provinces ou dans certaines zones des provinces ci-dessus pendant de courtes périodes à mesure que la situation sanitaire évolue;
  • Le ministère de la Santé a conseillé aux gens de composer le 3030 s'ils soupçonnent qu'ils sont symptomatiques. Visitez le site Web du ministère algérien de la Santé pour les mises à jour et sa page Web dédiée pour plus d'informations sur ces mesures.

Conditions d'entrée et de sortie

  • L'Algérie a fermé toutes les frontières terrestres et suspendu les voyages aériens et maritimes internationaux non cargo à partir du 17 mars. Des vols intérieurs limités ont repris le 6 décembre;
  • La reprise des vols nationaux sur l’ensemble du territoire algérien est entrée en vigueur le dimanche 6 décembre 2020. Néanmoins, cette reprise se fera d’une manière progressive ;
  • Des mesures sanitaires strictes seront appliquées aussi bien aux compagnies aériennes qu'aux structures aéroportuaires.

Quel protocole sanitaire sera mis en place?

  • Au sein des aéroports, une signalétique adaptée à la situation sanitaire due à la propagation du Coronavirus a été mise en place notamment le marquage au sol des passages obligatoires d’entrées et de sorties. Aussi, une signalétique du port des masques et du respect de la distance sera affichée et toute autre mesure sera appliquée conformément au programme sanitaire exigé ;
  • Les avions seront systématiquement désinfectés avant et après chaque embarquement. Les produits utilisés ont été validés par les autorités sanitaires compétentes.

Est-ce que la reprise concerne la totalité des horaires de vols habituels ?

  • Les compagnies aériennes Air Algérie et Tassili Airlines assureront ensemble la reprise des vols du réseau domestique. Néanmoins, cette reprise sera progressive. Dans la partie sud du pays, 100% des vols depuis et vers les villes de cette zone seront opérés. La partie nord quant à elle n’aura que 50% des vols qui reprendront.

Manifestations

En cas de manifestations, se tenir à l’écart des cortèges et rassemblements de foule et suivre les consignes de sécurité des autorités locales ainsi que l’ensemble des recommandations de ce site.

Transport en commun pays/ville

Interdiction de circulation des taxis à travers tout le pays.

Par ailleurs, le site Internet du Fonds Monétaire International (FMI) diffuse également des informations régulièrement mises à jour. Vous les trouverez ici: Policy covid-19

3. NIVEAU D’OUVERTURE DU PAYS

Accès au territoire des personnes

Les frontières algériennes sont fermées. Les autorités algériennes ont décidé de suspendre temporairement les dessertes de voyageurs aériennes et maritimes à destination ou en provenance de l’Europe à compter du jeudi 19 mars 2020.

Toute information concernant les mouvements de personnes (de nationalité belge) est également disponible sur le site Internet du Service Public Fédéral Affaires étrangères: https://diplomatie.belgium.be/fr

Accès au territoire de marchandises

Les autorités locales ont annoncé la suspension, depuis le 19 mars 2020 de toutes les liaisons aériennes et maritimes à destination et en provenance de l’Algérie, à l’exception du transport des marchandises.

4. DECISIONS DU GOUVERNEMENT EN TERMES D’IMPORTATIONS ET/OU D’EXPORTATIONS

Toutes les informations concernant les nouvelles mesures réglementaires consécutives à la crise sanitaire sont également disponibles ici: MacMap

5. MESURES DE SOUTIEN A L’ECONOMIE

Situation économique 

La pandémie de COVID-19 et l’effondrement simultané des prix du pétrole ont frappé de plein fouet l’environnement macroéconomique vulnérable de l’Algérie, mettant les nouvelles autorités aux prises avec une crise multiforme. Si l’adoption rapide de mesures de confinement a contribué à ralentir la pandémie, celles-ci ont gravement entravé l’activité. La forte baisse des prix et de la demande d’hydrocarbures à l’échelle mondiale a ajouté aux difficultés du secteur, réduisant encore davantage la rente des hydrocarbures. De ce fait, une action rapide pour réduire le double déficit et l’adoption de réformes structurelles propices à une croissance tirée par le secteur privé sont plus que jamais nécessaires.

En 2019, une mobilisation sociale prolongée et une longue transition politique ont accru l’incertitude économique et découragé l’activité. La consommation a ralenti, tout comme l’investissement, quoique de façon plus marquée. Parallèlement, la croissance a été modérée dans les secteurs de la construction, de l’agriculture et des services commerciaux. Alors que la croissance du PIB hors hydrocarbures ralentissait à 2,4%, le PIB provenant des hydrocarbures reculait de 4,9 %. Une nouvelle loi sur les hydrocarbures offrant de meilleures conditions aux investisseurs a été promulguée dans le but de relancer l’investissement. Pendant ce temps, les restrictions à l’investissement étranger ont été levées dans des secteurs non stratégiques. Le déficit du compte courant s’est stabilisé, les importations ayant suivi la diminution des dépenses intérieures et les politiques de restriction des importations, annulant ainsi l’effet de la baisse des prix des hydrocarbures.

L’économie devrait se contracter considérablement en 2020 et 2021 du fait de la pandémie de COVID-19, de grandes incertitudes entourant la durée des crises sanitaire et économique. Les mesures de confinement entraîneront une dégringolade des composantes de la demande globale, et l’effet de l’incertitude économique pourrait se prolonger. Les déficits extérieur et budgétaire augmenteront, la diminution des revenus des hydrocarbures n’étant contrebalancée que partiellement par le recul des importations et l’investissement public, respectivement, et par la dévaluation de la monnaie. L’inflation devrait rester modérée jusqu’à ce que la demande commence à se redresser. Une reprise partielle est possible en 2021 et 2022 en cas de remontée partielle de la demande, de la production et des exportations d’hydrocarbures, et si un ensemble de réformes structurelles propres à rétablir la confiance et à encourager les investissements privés sont mises en œuvre.

FISCAL

Un plan national de relance socio-économique a été discuté lors d’une conférence les 18 et 19 août 2020. Le plan vise entre autres à assurer la sécurité alimentaire et pharmaceutique, à promouvoir un climat favorable des affaires et à promouvoir des secteurs à forte valeur ajoutée ainsi que le commerce international et l’IED. Une loi de finances complémentaire (LFL) a été promulguée le 4 juin. Il comprend des provisions d’un montant de 70 milliards de dinars pour atténuer les impacts sanitaires et économiques de la crise COVID-19. Pour le secteur de la santé, cela comprend 3,7 milliards pour les fournitures médicales, 16,5 milliards pour les primes versées aux agents de santé et 8,9 milliards pour le développement du secteur de la santé. Pour l’impact économique, la loi prévoit 20 milliards d’allocations aux chômeurs à cause du COVID, et 11,5 milliards pour les transferts aux ménages pauvres. Dans l’ensemble, afin de s’adapter au nouvel environnement de bas prix du pétrole, la SFL prévoit une réduction des dépenses actuelles et d’investissement de 5,7 pour cent (représentant 2,2 pour cent du PIB de 2019) par rapport à la loi budgétaire initiale de 2020. En réponse à l’impact économique sur les ménages et les entreprises des mesures de blocage, les autorités ont également annoncé que:

  • La déclaration et le paiement de l’impôt sur le revenu des particuliers et des entreprises ont été reportés à l’exception des grandes entreprises;
  • Les délais contractuels seraient assouplis et les pénalités pour les entreprises qui connaissent des retards dans l’achèvement des marchés publics seraient suspendues.

MONÉTAIRE ET MACROFINANCIER

Le 15 mars 2020, la Banque d’Algérie a abaissé le ratio des réserves obligatoires de 10% à 8% et son principal taux directeur de 25 points de base à 3,25%.

Le 6 avril, la Banque d’Algérie a annoncé qu’elle assouplissait les ratios de solvabilité, de liquidité et de NPL pour les banques. Les banques sont également autorisées à prolonger le paiement de certains prêts sans avoir à s’y prendre.

Le 30 avril, la Banque d’Algérie a annoncé qu’elle abaissait son principal taux directeur de 3,25 à 3,00 %, qu’elle abaissait son ratio de réserves obligatoires de 8 % à 6 % et qu’elle abaissait les décote sur les titres d’État utilisés dans les opérations de refinancement.

Le 14 septembre, la Banque d’Algérie a annoncé une réduction du ratio des réserves obligatoires de 6% à 3% et l’activation d’opérations de libre marché d’un mois.

Le 14 octobre 2020, la Banque d’Algérie a annoncé que l’assouplissement des exigences prudentielles pour les banques, annoncé en avril 2020, serait prolongé jusqu’à la fin de l’année.

TAUX DE CHANGE ET BALANCE DES PAIEMENTS

Les autorités ont annoncé plusieurs mesures pour réduire la facture des importations d’au moins 10 milliards de dollars (6 % du PIB). Les autorités ont interdit l’exportation de plusieurs produits, y compris des aliments, des articles médicaux et d’hygiène.

Le 11 octobre 2020, le gouvernement a annoncé qu’une interdiction antérieure des importations de voitures de moins de 3 ans serait maintenue.

Source Banque Mondial

6. PERSPECTIVES ECONOMIQUES

Dernières mises à jour en Septembre 2020.

7. LIENS UTILES

INFORMATIONS SUR LE PAYS

http://www.awex-export.be/fr/marches-et-secteurs/

AIDES AUX ENTREPRISES

https://www.awex-export.be/fr/les-entreprises-wallonnes-et-le-covid19/liste-des-aides-accessibles

VOYAGES PROFESSIONNELS HORS UNION EUROPEENNE, ESPACE SCHENGEN ET ROYAUME-UNI

https://www.info-coronavirus.be/fr/faq/

Ce site mentionne que sont autorisés «Les déplacements à l’étranger dans le cadre d’activités professionnelles, y compris les déplacements domicile/ lieu de travail».

C’est la police des frontières qui interprète les instructions et qui prend la décision. Pour plus d’information contactez:

DGA.LPA.BruNat.GC.Immigratie@police.belgium.eu ou BRUNAT.IMMI@police.belgium.eu

  • Call center Ministère fédéral de la Santé: 0800 14 689
  • Guichet entreprises: 1890 du lundi au vendredi de 12h à 17h

COVID-19 TEMPORY MEASURES

https://www.macmap.org/covid19

FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL (FMI)

POLICY RESPONSES

8. CONTACTS UTILES

Nos équipes restent bien entendu à votre disposition pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à les contacter. Elles se feront un plaisir de répondre à vos demandes.

Conseiller économique et commercial

Sébastien HARDY (Représentant le Gouvernement bruxellois en Algérie et Tunisie)

Ambassade du Royaume de Belgique en Tunisie

Rue du 1er Juin 1955, 47

1082 Mutuelleville – Tunisie

T: +216 71 781 446;  + 216 23 652 106

www.hub.brussels

Ambassade de Belgique

Ambassade Alger

Rue Mohammed Benadache, coin 22, Chemin Youssef Tayebi

16030 El Biar Alger

Algérie

PO Box 341 - 16030 El Biar - Alger

Ambassadeur Pierre GILLON

T: +213 23 052 406

T: +213 23 052 401

T: +213 770 880 083 Numéro d'urgence en dehors des heures d'ouverture

algiers@diplobel.fed.be

algiers.visa@diplobel.fed.be

http://algeria.diplomatie.belgium.be

http://www.goo.gl/rijTZq  (Facebook)

Credimundi

Vous souhaitez connaître les risques liés à ce marché tant au niveau économique que politique.

Visitez le site

Chiffres clés

  • 44 Rang d'exportation pour la Belgique 2018
  • 43.24 Population (en millions) 2019
  • 140.17 Taux de change (monnaie locale pour 1€)
  • 16 PIB par habitant (en 2019)
  • 54 Rang d'exportation en Wallonie 2018
Retour en haut back to top