Structure étatique

République Parlementaire Constitutionnelle. La constitution de 1976 a été révisée en 1989, 1997 et 2016.

Pouvoir législatif

Depuis 1996, le pouvoir législatif est exercé dans le cadre d’un système bicaméral:

La Chambre Basse, l’Assemblée populaire nationale, avec 462 membres et la Chambre Haute, le Conseil de la Nation, qui se compose de 144 membres, dont un tiers est nommé par le Président. Les 96 membres restants sont élus indirectement par les membres des conseils communaux (APC) et provinciaux (APW), pour un mandat de six ans.

Pouvoir exécutif

Le Conseil des ministres est présidé par le Premier Ministre qui est choisi par le Président.

Principaux partis politiques

  • Front de libération nationale (FLN), jadis le seul parti légal
  • Rassemblement national démocratique (RND)
  • Front des forces socialistes (FFS)
  • Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD)
  • Mouvement de la réforme nationale (El Islah, Islamist)
  • Mouvement de la société pour la paix (MSP; Islamist)
  • Parti des travailleurs (Labour Party).

Elections nationales

Après l’annonce de la candidature pour un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika, au pouvoir depuis 1999, il a été contraint à la démission le 2 avril 2019, soit 16 jours avant la tenue du scrutin présidentiel.

Dernières élections

Décembre 2019 (présidentielle) ; mai 2017 (législative) ; novembre 2017 (Conseils provinciaux et municipaux).

Prochaines élections

Les prochaines élections législatives sont prévues en mai 2022 et les prochaines élections présidentielles en décembre 2024.

Chef d'Etat

Le Président, Abdelmajid Tebboune, a été élu pour 5 ans le 19 décembre 2020. Il a occupé le poste de premier ministre d’Abdelaziz Bouteflika en 2017.

Le Gouvernement actuel

Premier Ministre: Abdelaziz Djerad

Vice-ministre de la défense nationale, chef de l’armée: Saïd Chengriha (interim depuis le décès, le 23 décembre 2019, du Général Ahmed Gaïd Salah).

Principaux ministères :

  • Agriculture, péché et développement rural: Cherif Omari
  • Communication: Amar Belhimer
  • Défense: Abdelmajid Tebboune
  • Energie: Mohamed Arkab
  • Finance: Abderrahmane Raouia
  • Affaires Etrangères et coopération internationale: Sabri Boukadoum
  • Santé, population & réforme hospitalière: Abderrahmane Benbouzid
  • Education supérieurs et recherche scientifique: Chems-Eddine Chitour
  • Habitation et développement urbain: Kamel Belhoud
  • Industries & mines: Ferhat Ali-Ait
  • Gouvernement intérieur et local: Kamel Beldjoud
  • Justice: Belkacem Zeghmati
  • Labour & social sécurité: Kamel Nasri
  • Moudjahidine (vétérans de guerre): Tayeb Zitouni
  • Education nationale: Mohamed Ouadjaout
  • Solidarité nationale, famille et la femme: Kaoutar Krikou
  • Services postaux et télécommunications: Brahim Boumzar
  • Travaux publics et transport: Farouk Chiali
  • Affaires religieuses: Youcef Belmehdi
  • Tourisme: Hassane Mermouri
  • Commerce: Kamel Rezig
  • Eau et environnement: Arezki Berraki
  • Jeunesse & sports: Sid Ali Khaldi
  • Porte-parole du Parlement: Slimane Chenine

Source: Country Report avril 2020 www.eiu.com © Economist Intelligence Unit Limited 2017

Pouvoir judiciaire

Les membres du Conseil Constitutionnel, la plus haute juridiction du pays, sont directement nommés par le Président de la République.

Politique extérieure

L’Algérie est membre de plusieurs organisations et institutions internationales:

  • Politique: Organisation de la Coopération Islamique (OCI), Ligue Arabe (LA), Union du Maghreb Arabe (UMA) et G77;
  • Energétique: OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole), APPA (Association des Producteurs de Pétrole Africains), OPAEP (Organisation des Pays Arabes Exportateurs de Pétrole) et FPEG (Forum des Pays Exportateurs de Gaz);
  • Financier: BIRD (Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement), BAD (Banque Africaine de Développement), BADEA (Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique), BID (Banque Islamique de Développement), FADES (Fonds Arabe pour le Développement Economique et Social), FMA (Fonds Monétaire Arabe).

L’Algérie est candidate à une adhésion à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) depuis 1987 mais son adhésion reste difficile.

Les relations entre l’Algérie et le Maroc sont suspendus en raison d’un différend portant sur le Sahara Occidental. Le frontières terrestres communes sont fermées depuis 1994.

Retour en haut back to top