IMPACT COVID-19

 

1. SITUATION SANITAIRE

SITE JOHNS HOPKINS

La prestigieuse Université américaine JOHNS HOPKINS, spécialisée en médecine et santé publique, met à jour quotidiennement son site Internet afin de diffuser une information précise et actualisée sur l’évolution de l’épidémie. Cette information est disponible pays par pays. Vous la trouverez ici.

 

Sur les 6 membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), l'Arabie Saoudite a été le plus durement touchée par la pandémie de COVID-19. Néanmoins, le Royaume a été classé 17e parmi les 20 pays les plus sûrs au monde durant la pandémie de COVID-19, selon une analyse régionale sur la sécurité menée par le consortium basé à Hong Kong, Deep Knowledge Group.

Selon le ministère de la Santé (MOH), le nombre total de cas de coronavirus est estimé aujourd’hui à plus de 300 000 dont près de 3000 cas actifs. Avec une population estimée à 34 millions d’habitants, le Royaume se classe ainsi au 27e rang mondial. Cela dit, le pays affiche un taux de guérison record de plus de 90%, soit la 11e meilleure performance parmi les pays touchés.

Malgré l’ouverture de centres de dépistage – dits « Taakkad » - disponibles 24/7 aux quatre coins du pays, moins d’un septième de la population a à ce jour été testée. Le Royaume se classe donc à la 40e place mondiale, juste derrière le Canada et l’Italie.

Il est à noter que les outils numériques sont fortement mis à contribution dans la lutte contre le Covid-19. Ainsi, les citoyens peuvent prendre rendez-vous dans un centre de dépistage via l'application «Sehaty» ou utiliser «Mawid» pour évaluer leur état de santé s’ils présentent des symptômes. Enfin, pour toucher un public le plus large possible, un Service Center disponible 24/7 offre des services interactifs via l'application WhatsApp. Des informations sanitaires sur le COVID-19 y sont également mises à jour en temps réel.

2. CONFINEMENT/ DECONFINEMENT

Bien que le gouvernement saoudien avait imposé un couvre-feu général le 7 avril sur les villes de La Mecque, Médine, Riyadh, Tabuk, Dammam, Dhahran, Hofuf, Djeddah, Taif, Qatif et Khobar, toutes les restrictions prises précédemment en matière de déplacements à l’intérieur du pays ont été levées depuis le 21 juin 2020. Avec un nombre de nouveaux cas détectés au plus bas depuis 4 mois, le pays a maintenant entamé le processus de déconfinement, mettant fin au couvre-feu et permettant aux mosquées et aux entreprises de rouvrir. Depuis le 30 août dernier, les travailleurs des secteurs public et privé peuvent désormais retourner travailler au bureau tandis que les habitants sont autorisés à quitter leur domicile et se déplacer librement à tout moment.

Le pèlerinage dans les villes saintes de La Mecque et Médine qui a pris fin début août a été fortement impacté par les mesures sanitaires. En conséquence, seul un millier de fidèles y ont participé – principalement des résidents et des ressortissants Saoudiens–contre plus de 2 millions habituellement. En outre, les pèlerins sont tenus de porter des bracelets électroniques afin que les autorités puissent suivre leur quarantaine de 14 jours une fois rentrés chez eux.

Dans l’espace public, le port de masques et les mesure de distanciation sociale sont toujours obligatoires. Les contrevenants s’exposent à une amende s’élevant à 1000 SAR ($270).

Voyager à l’intérieur du pays: Il reste recommandé, pour les trajets essentiels, de rouler seul. 

Transports en commun: le transport public n'existe presque pas dans les villes et il est déconseillé de l'utiliser. Il n'existe que quelques lignes ferroviaires entre Riyad et Dammam, entre Riyad et Hail ou entre Djeddah, Médine et La Mecque. La suspension des liaisons ferroviaires annoncée précédemment doit prendre fin en septembre, selon la Saudi Transport Railways (SAR).

3. NIVEAU D’OUVERTURE DU PAYS

Accès au territoire des personnes: Frontières ouvertes sous conditions

L’Autorité Nationale de l’Aviation Civile (GACA) avait décidé de suspendre tous les vols domestiques et internationaux le 15 mars dernier. Les vols domestiques ont repris depuis le 30 mai et les vols internationaux depuis le 15 septembre. Les étrangers sont autorisés à entrer dans le Royaume avec des visas de travail, de résidence ou de visite valides, pour autant qu'ils présentent un résultat négatif au test de dépistage du coronavirus effectué par un organisme certifié au plus tôt 48 heures avant le voyage. Une fois sur place, une période de quarantaine de 3 jours doit être observée et un test de dépistage PCR (nasopharyngé) conduit au bout de 48 heures. Si le résultat est négatif et que vous ne présentez aucun symptôme, il est mis fin à votre quarantaine. Il a été décidé que les mesures de suspensions pour les vols internationaux seront entièrement levées d’ici au 1er janvier 2021. Entre temps, la GACA continuera de mettre à jour les règles sanitaires pour les voyageurs internationaux.

Nous vous recommandons de consulter régulièrement l’avis du SPF Affaires Etrangères sur l’Arabie Saoudite ainsi que celui de L’Autorité Nationale de l’Aviation Civile (en anglais) avant de planifier un voyage d’affaires dans le Royaume:

https://diplomatie.belgium.be/fr/Services/voyager_a_letranger/conseils_par_destination/arabie_saoudite

https://gaca.gov.sa/web/en-gb/page/home

  • Routes: Le 7 mars, l'Arabie Saoudite avait annoncé que le passage des frontières terrestres avec les Émirats arabes unis (EAU), le Koweït et Bahreïn serait limitée aux camions commerciaux uniquement et que les marchandises en provenance des trois pays seraient temporairement limitées au transport aérien dans le cadre des efforts du Royaume pour lutter contre la propagation du coronavirus. Dorénavant, tous les camions de marchandises seront autorisés à entrer en Arabie Saoudite par les points d’entrée terrestres, selon une circulaire émise par les douanes saoudiennes. La seule condition est de soumettre les conducteurs à un test de dépistage du Covid-19;
  • Maritime: Pas de restriction;
  • Air: Vols cargo autorisés.

4. DECISIONS DU GOUVERNEMENT EN TERMES D’IMPORTATION ET EXPORTATION

  • Depuis le 2 mars 2020: L'Arabie Saoudite interdit toute exportation de produits de détection et de prévention du coronavirus;
  • Depuis le 20 mars 2020: Les autorités douanières saoudiennes ont annoncé la suspension des exportations de médicaments, de produits pharmaceutiques et de dispositifs médicaux;
  • Depuis le 31 mars 2020: La perception des droits de douane à l'importation est reportée de 30 jours ou, contre présentation d'une garantie bancaire, de trois mois.

Toutes les informations concernant les nouvelles mesures réglementaires consécutives à la crise sanitaire sont disponibles ici.

5. SECTEURS ECONOMIQUES PRIORITAIRES QUI POURRAIENT EMERGER APRES LA CRISE

Des opportunités devraient apparaître dans le domaine médical, notamment grâce aux changements de lois qui permet à un actionnaire privé de détenir 100% de l’actionnariat. Les technologies de l’information, le tourisme et le divertissement devraient également continuer à se développer après la crise.

6. PERSPECTIVES ECONOMIQUES

S’il est difficile d’estimer quel sera l’impact de cette crise sur l’économie saoudienne, il est déjà certain qu’il sera important. L’économie tourne au ralenti et les finances publiques, à la base de la croissance économique dans le pays, seront évidemment fortement touchées par ce ralentissement. Le Fonds monétaire international estime que le PIB du pays devrait connaître une contraction de 6,8% en 2020 et une croissance de 3,1% en 2021.

7. MESURES DE SOUTIEN A L’ECONOMIE

Un budget de 61 milliards de dollars (240 milliards de SAR) a été débloqué par les autorités afin d’atténuer les effets de cette crise. Parmi ceux-ci, le gouvernement a annoncé un programme de soutien au secteur privé, et plus particulièrement aux PME, de 18,7 milliards de dollars (70 milliards de riyal saoudiens) octroyés proportionnellement à leur degré d’exposition à la pandémie. Il est notamment question d’exemptions fiscales et de report de cotisations pour les entreprises.

Riyad a également débloqué une enveloppe de 13,3 milliards de dollars allouée aux entités publiques pour leur permettre de payer leurs échéances vis-à-vis des opérateurs privés en temps et en heure.

Entre autres, le ministère des Finances a mis en place une assurance chômage extraordinaire destinée à couvrir 60% des salaires des ouvriers du secteur privé.

Enfin, le régulateur bancaire (SAMA), permet aux entreprises de reporter le dépôt de leurs déclarations de revenus et le paiement de ces impôts. La SAMA a en outre annoncé l'injection de 13,3 milliards de dollars dans le secteur bancaire pour améliorer la liquidité bancaire et permettre aux banques de continuer à fournir des facilités de crédit au secteur privé.

Parmi les secteurs les plus touchés citons le tourisme, le divertissement et le transport de passagers. A l’inverse, le secteur agricole, les services administratifs ou encore la défense, plus épargnés par la crise, devraient bénéficier en dernier lieu de ces mesures de relance.

Enfin, le ministère de l'Investissement un centre d’appel spécialement dédié aux PME. Le centre MISA COVID-19 est un service d’aide aux entreprises actif 24/7 pour répondre aux demandes de renseignements et tenter d’apporter des solutions ou des conseils aux PME en croissance. Le ministère a également préparé un « Guide de la continuité des activités en cas d'urgence Coronavirus ».

AUTRES INFORMATIONS PERTINENTES SUR L'ECONOMIE

L'Arabie Saoudite a fait passer le taux de TVA de 5% à 15% au 1er juillet 2020 dans le cadre d'une campagne d'austérité pour contrer le ralentissement des activités pétrolières.

8. LIENS UTILES

INFORMATIONS SUR LE PAYS

http://www.awex-export.be/fr/marches-et-secteurs/

AIDES AUX ENTREPRISES

https://www.awex-export.be/fr/les-entreprises-wallonnes-et-le-covid19/liste-des-aides-accessibles

VOYAGES PROFESSIONNELS HORS UNION EUROPEENNE, ESPACE SCHENGEN ET ROYAUME-UNI

https://www.info-coronavirus.be/fr/faq/

Ce site mentionne que sont autorisés «Les déplacements à l’étranger dans le cadre d’activités professionnelles, y compris les déplacements domicile/ lieu de travail».

C’est la police des frontières qui interprète les instructions et qui prend la décision. Pour plus d’information contactez:

DGA.LPA.BruNat.GC.Immigratie@police.belgium.eu ou BRUNAT.IMMI@police.belgium.eu

  • Call center Ministère fédéral de la Santé: 0800 14 689
  • Guichet entreprises: 1890 du lundi au vendredi de 12h à 17h

COVID-19 TEMPORY MEASURES

https://www.macmap.org/covid19

FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL (FMI)

POLICY RESPONSES

9. CONTACTS UTILES

Conseiller économique et commercial

Adrien LACROIX

Ambassade de Belgique

Diplomatic Quarter

Main Road 2 – Lot n°A2

P.O. Box 94396

Riyadh 11693

T: +966 11 480 86 14

E-mail: riyadh@awex-wallonia.com

Ambassade de Belgique 

Ambassadeur Dominique MINEUR

Diplomatic quarter Main Road 2 Lot n° A2

11693 Riyadh

Arabie Saoudite

T: +966 11 488 28 88

F: +966 11 488 20 33

Numéro d'urgence: +966 505 693 459 

E-mail: Riyadh@diplobel.fed.be

Credimundi

Vous souhaitez connaître les risques liés à ce marché tant au niveau économique que politique.

Visitez le site

Chiffres clés

  • 2 253 000 Superficie en km2
  • 32 Rang d'exportation pour la Belgique 2018
  • 34.61 Population (en millions) 2019
  • 4.5 Taux de change (monnaie locale pour 1€)
  • 54 PIB par habitant (en 2019)
  • 22 Rang d'exportation en Wallonie 2018
Retour en haut back to top