Commerce Wallonie - Arabie Saoudite

Exportations wallonnes vers l’Arabie Saoudite (année complète 2019)

Selon les statistiques de l’année 2019, l’Arabie saoudite était le 21ème client de la Wallonie. Concrètement, les exportations wallonnes vers ce pays s’élevaient à 313,3 millions d’€, soit 0,64% des exportations wallonnes totales pour cette même période. Les exportations wallonnes vers l’Arabie Saoudite ont enregistré une progression de +2,96% par rapport à 2018, faisant suite à trois années consécutives de diminution (-9,57% en 2016, -0,8% en 2017 et -4,95% en 2018).

En ce qui concerne l’ensemble du Moyen-Orient, l’Arabie saoudite est notre plus gros client, se situant devant les Emirats Arabes Unis 36ème, Israël 37ème, le Koweït 68ème, le Liban 70ème, le Qatar 75ème, l’Irak 79ème, l’Iran 89ème, Oman 92ème, le Yémen 105ème et la Syrie 137ème.

Principaux secteurs d'exportation

Au plan sectoriel, on constate que la Wallonie exportait surtout en 2019:

  • Armes et munitions (62,3% du total, +7,08%);
  • Produits des industries chimiques (et pharmaceutiques) (16,9% du total, -12,87%);
  • Machines et équipements mécaniques (7,1% du total, +63,29%);
  • Produits alimentaires, boissons, tabacs (4,2% du total, +77,47%).

Ces 4 secteurs d’activité représentent à eux seuls 90,5% des exportations wallonnes vers l’Arabie saoudite. En dehors des produits des industries chimiques (et pharmaceutiques) qui ont enregistré une diminution de -12,87%, tous ces autres secteurs ont enregistré une augmentation par rapport à l’année précédente.

Importations wallonnes depuis l’Arabie Saoudite (année complète 2019)

Selon les statistiques de l’année 2019, l’Arabie saoudite était le 59me fournisseur de la Wallonie. Les importations wallonnes à partir de ce pays se sont élevées à 5,47 millions d’€, soit 0,01% des importations wallonnes totales pour cette même période. Les importations à partir d’Arabie Saoudite ont enregistré une progression de 9,48% par rapport à 2018.

En ce qui concerne l’ensemble du Moyen-Orient, l’Arabie saoudite se situait derrière Israël 25ème mais devant les Emirats arabes unis 74ème, l’Iran 88ème, le Qatar 99ème, Oman 104ème, le Liban 107ème, la Syrie 127ème, l’Irak 129ème, le Koweït 138ème et le Yémen 226ème.

Principaux secteurs d’importation

Au plan sectoriel, on constate que la Wallonie importait surtout en 2019:

  • Plastiques et caoutchouc (66,5% du total, +20,91%);
  • Armes et munitions (12,2% du total, nul les années précédentes);
  • Instruments d’optique (7,7% du total, -69,19%);
  • Produits des industries chimiques (et pharmaceutiques) (7,1% du total, -4,64%).

Ces 4 secteurs d’activité représentent à eux seuls 93,5% des importations wallonnes à partir d’Arabie saoudite. On notera que les plastiques et caoutchoucs, déjà le principal secteur d’importation en 2018, ont enregistré une progression de +20,91%. Les importations d’armes et munitions sont également une nouveauté, celles-ci étant nulles les années précédentes.

Commerce Belgique - Arabie Saoudite

Exportations belges vers l’Arabie Saoudite (année complète 2019)

Selon les statistiques de l’année 2019, l’Arabie Saoudite était le 30ème client de la Belgique. Concrètement, les exportations belges vers ce pays s’élevaient à 1292,6 millions d’€, soit 0,47% des exportations belges totales pour cette même période. Les exportations belges vers l’Arabie saoudite ont enregistré une progression de +11,32% par rapport à 2018, faisant suite à trois années consécutives de diminution (-1,94% en 2016, -0,20% en 2017 et -4,32% en 2018).

En ce qui concerne l’ensemble du Moyen-Orient, l’Arabie Saoudite se situait ainsi derrière les Emirats arabes unis 21ème, Israël 27ème, mais devançait le Liban 62ème, le Qatar 67ème, le Koweït 70ème, l’Irak 76ème, l’Iran 81ème, Oman 87ème, le Yémen 105ème, Bahreïn 116ème et la Syrie 133ème.

Principaux secteurs d’exportation

Au plan sectoriel, on constate que la Belgique exportait surtout en 2019:

  • Produits des industries chimiques (et pharmaceutiques) (32,9% du total, +9,01%);
  • Armes et munitions (15,1% du total, +5,92%);
  • Machines et équipements mécaniques (11% du total, +18,08%);
  • Produits alimentaires, boissons, tabacs (9,9% du total, +18,9%);
  • Matières plastiques et caoutchouc (8,5% du total, +29,2%).

Ces 5 secteurs d’activité représentent à eux seuls 77,4% des exportations belges vers l’Arabie Saoudite. On peut noter que l’ensemble de ces secteurs principaux ont enregistré une progression par rapport à 2018.

Importations de la Belgique depuis l’Arabie Saoudite (année complète 2019)

Selon les statistiques de l’année 2019, l’Arabie Saoudite était le 27ème fournisseur de la Belgique. Concrètement, les importations belges à partir de ce pays s’élevaient à 1271,07 millions d’€, soit 0,45% des importations belges totales pour cette même période. Les importations belges à partir de l’Arabie Saoudite ont enregistré une légère diminution de -7,37% par rapport à 2018, faisant suite à trois années consécutives de progression (+30,52% en 2016, +8,55% en 2017 et +25,90% en 2018).

En ce qui concerne l’ensemble du Moyen-Orient, l’Arabie Saoudite est notre premier fournisseur devant les Emirats Arabes Unis 31ème, Israël 40ème, le Qatar 42ème, Bahreïn 81ème, le Liban 110ème, le Koweït 113ème, l’Iran 117ème, Oman 129ème, le Yémen 141ème, l’Irak 151ème et la Syrie 163ème.

Principaux secteurs d’importation

Au plan sectoriel, on constate que la Belgique importait surtout en 2019:

  • Produits minéraux (47,2% du total, +2,45%);
  • Produits des industries chimiques (et pharmaceutiques) (26,5% du total, -10,48%);
  • Plastiques et caoutchouc (23,8% du total, -18,13%).

Ces 3 secteurs d’activité représentent à eux seuls 97,5% des importations belges à partir de l’Arabie Saoudite. On peut noter que même si les importations de produits minéraux, représentant près de la moitié des importations, a enregistré une très légère augmentation (+2,45%), les deux autres secteurs ont quant à eux enregistré une baisse plus importante (respectivement -10,48% et -18,13%).

 

Retour en haut back to top