IMPACT COVID-19

 

1. SITUATION SANITAIRE

SITE JOHNS HOPKINS

La prestigieuse Université américaine JOHNS HOPKINS, spécialisée en médecine et santé publique, met à jour quotidiennement son site Internet afin de diffuser une information précise et actualisée sur l’évolution de l’épidémie. Cette information est disponible pays par pays. Vous la trouverez ici.

 

2. NIVEAU DE CONFINEMENT/DECONFINEMENT

Depuis le 19/4:

Les entreprises high-tech en particulier sont autorisées à faire revenir leurs employés;

Une nouvelle certification dite du Label mauve est introduite. Les magasins et les entreprises devront y adhérer pour pouvoir rouvrir leurs portes. Cette certification n’exigera pas d’approbation extérieure de la part d’un organisme d’Etat mais elle sera obligatoire. Elle supposera l’approvisionnement en masques, des contrôles quotidiens de température pour tous les employés et une stérilisation régulière des surfaces. Une enquête épidémiologique sera conduite dans les espaces de travail où une contamination a été observée;

Réouverture de certains magasins – notamment ceux qui vendent de l’électronique, des produits de quincaillerie et d’optique, de l’habillement, du tapis, du papier peint, des meubles, des appareils ménagers, du matériel de sport et des cycles, des instruments de musique, des films et de la musique, des accessoires médicaux ainsi que les laveries, les cordonniers, les tailleurs et les librairies– avec prise de température à l’entrée, une limite de deux clients dans les enceintes des commerces, installation d’une zone-tampon aux caisses et d’une protection physique entre client et caissier, nettoyage fréquent.  Les centres commerciaux et les marchés restent par contre fermés;

Priorité est donnée aux personnels des bureaux du gouvernement qui assistent le secteur privé;

Dans le secteur public, seul le personnel « essentiel » reste autorisé à se rendre sur son lieu de travail.  Toutefois, ce personnel peut être désormais remplacé une seule fois, pour un maximum de 25 % des agents concernés, par du personnel « non essentiel »;

Reprendre les programmes d’enseignement à destination des enfants à besoins particuliers pour des groupes allant jusqu’à trois élèves et permettre aux enfants de trois familles d’être pris en charge par une seule garderie.

Voyages à l’intérieur du pays

Les déplacements sont autorisés dans les villes et entre les villes.

Transport en commun pays/ ville

Les bus ont recommencé à circuler, mais pas encore à régime normal (problèmes avec la distanciation sociale).

Par ailleurs, le site Internet du Fonds Monétaire International (FMI) diffuse également des informations régulièrement mises à jour. Vous les trouverez ici: Policy covid-19

3. NIVEAU D'OUVERTURE DU PAYS

Accès au territoire des personnes

Les visiteurs étrangers ne peuvent plus entrer en Israël. Dans des circonstances exceptionnelles, le Ministère des Affaires étrangères israélien peut quand même permettre à un visiteur étranger d’entrer. Les personnes concernées doivent, au préalable, contacter la section consulaire de l’Ambassade d’Israël compétente pour leur lieu de résidence pour obtenir une lettre les autorisant à entrer en Israël, Elles doivent envoyer au minimum un formulaire (cliquer ici) rempli et signé, accompagné d’une copie de leur passeport et de leur billet d’avion, et expliquer les circonstances exceptionnelles pour lesquelles elles veulent aller en Israël. Il y a lieu de noter que, en cas de doute, la décision finale de laisser entrer une personne en Israël appartient au représentant du service du Contrôle des frontières et à l’Autorité d’Immigration.

Le visiteur étranger qui est autorisé à entrer en Israël, doit rester 14 jours en quarantaine à son arrivée. Cette quarantaine doit se passer dans un hôtel désigné à cet effet, où le visiteur sera transporté, à son arrivée, par le Home Front Command.

Pour plus d’informations sur cette procédure et la possibilité exceptionnelle d’être en quarantaine à domicile, il y a lieu de consulter le site du Ministère de la Santé israélien (voir ci-dessous). 

Les Israéliens et les étrangers résidant en Israël peuvent rentrer en Israël. Quel que soit le pays d’où ils viennent, ils doivent, à leur arrivée, se mettre en quarantaine à domicile pendant 14 jours. Il est conseillé aux résidents de contacter aussi l’Ambassade d’Israël dans le pays où ils séjournent, pour vérifier s’ils ont besoin d’une autorisation pour rentrer en Israël.

Pour plus d’informations, il y a lieu de contacter les autorités israéliennes (voir ci-dessous). Ces mesures sont susceptibles d’être revues. Il est, dès lors et de toute façon, conseillé de consulter régulièrement le site du Ministère israélien de la Santé (https://govextra.gov.il/ministry-of-health/corona/corona-virus-en/(link is external)).

Frontières-Aéroport: Depuis le 28 mars, il y a plus de vols commerciaux directs entre Israël et l’Europe.

Toute information concernant les mouvements de personnes (de nationalité belge) est également disponible sur le site Internet du Service Public Fédéral Affaires étrangères: https://diplomatie.belgium.be/fr

Accès au territoire de marchandises

  • Routes: En principe, fonctionnement normal
  • Maritime: fonctionnement relativement normal
  • Air: importations par avion impactées vu la réduction presque totale des vols

Sites utiles:https://govextra.gov.il/ministry-of-health/corona/corona-virus-en/guidelines/

4. DECISIONS DU GOUVERNEMENTEN TERMES D'IMPORTATIONS ET/OU D'EXPORTATIONS

Du15/03/2020 au 31/05/2020: Exigences en matière de licences ou de permis pour exporter de l'alcool, des masques faciaux, de l'oxygène, des tampons, des piles au lithium, des tissus non tissés.

Exigences en matière de licences d'exportation temporaires sur les équipements de protection individuelle et médicaux.

À partir du 16/04/2020: Exigences en matière de licences ou de permis pour exporter des produits de fournitures médicales.  Interdiction temporaire d'exportation des respirateurs et des respirateurs médicaux.

Toutes les informations concernant les nouvelles mesures réglementaires consécutives à la crise sanitaire sont également disponibles ici: MacMap

5. MESURES DE SOUTIEN A L'ECONOMIE

28 mai 2020

FISCAL

Le Parlement a approuvé un ensemble de mesure de 80 milliards de shekels (environ 6,1 du PIB 2020), dont 11 milliards de shekels pour les dépenses de santé. Les mesures visent à soutenir le filet de sécurité sociale (20 milliards de shekels), finançant un assouplissement des exigences en matière d'allocations de chômage et d'allocations pour les travailleurs indépendants. Elles fournissent également 41 milliards de shekels d'aide sous forme de liquidités à travers:

  • Des prêts directs et garantis par le gouvernement pour les grandes entreprises, les PME et d'autres organisations;
  • Un allégement de l'impôt foncier pour les entreprises;
  • Des reports de paiement pour la TVA, les taxes municipales, les services publics, et les impôts sur le revenu;
  • Les remboursements d'impôts accélérés;
  • Les subventions aux entreprises. Les mesures contiennent également 8 milliards de shekels pour les projets d'infrastructure, y compris le soutien informatique aux PME et la numérisation gouvernementale.

Une subvention unique de 500 shekels pour les familles avec enfants, les personnes âgées et les autres groupes de population vulnérables a également été approuvée par le Parlement. Les autorités ont annoncé 15,6 milliards supplémentaires, y compris des subventions aux entreprises et des garanties accrues pour les PME.

MONÉTAIRE ET MACRO-FINANCIER

Les principales mesures de politique monétaire comprennent:

  • L'annonce d'achats d'obligations d'État jusqu'à 50 milliards de shekels (13,2 milliards de shekels achetés fin avril);
  • Les «repo operations » (Sale and Repurchase Agreement )pour fournir des liquidités en shekel aux banques (1,8 milliard de shekels à partir de fin avril);
  • Une réduction du taux directeur de 15 points de base à 0,1%;
  • L'élargissement de la garantie acceptable pour les « repos » pour inclure les obligations de sociétés notées AA ou plus;
  • Un système de financement à terme d'un montant de 5 milliards de shekels pour fournir des prêts sur 3 ans pour que les banques financent le crédit aux petites et microentreprises.

La Banque d’Israël a pris des mesures pour assouplir les conditions financières des ménages et des entreprises en:

  • Réduisant d’un point de pourcentage les exigences réglementaires de fonds propres des banques;
  • L'augmentation du plafond de la valeur du prêt sur les prêts garantis par résidence (de 50 à 70 pour cent);
  • L'élimination de l'exigence de capital supplémentaire de 1% sur les prêts au logement;
  • La possibilité pour les banques de calculer le ratio dette / paiement pour les prêts hypothécaires en utilisant les revenus d'avant la crise, dans certaines circonstances;
  • L'augmentation du plafond (de 20 à 22%) sur le portefeuille de prêts des banques alloué aux entreprises de construction;
  • Permettre aux banques commerciales d’augmenter les facilités de crédit des clients et de suspendre les restrictions sur les comptes des clients dont les chèques sont retournés en raison de fonds insuffisants.

La Banque d’Israël a également annoncé un cadre global qui a été adopté par le système bancaire pour différer les paiements de prêts afin d’aider les clients des banques à faire face aux ramifications de la crise des coronavirus. Voir également: https://www.boi.org.il/en/Pages/CoronaUpdates.aspx

TAUX DE CHANGE ET BALANCE DES PAIEMENTS

La Banque d'Israël fournit des liquidités supplémentaires en USD par le biais de swaps de devises pouvant atteindre 15 milliards de dollars (7,5 milliards de NIS à la fin avril).

6. SECTEURS ECONOMIQUES QUI POURRAIENT EMERGER APRES LA CRISE (SECTEURS PORTEURS)

  • Science de la vie: Tous les intrants utilises par les sociétés de biotechnologie (équipement, matières premières, ..), kits de diagnostic;
  • Matériel médical;
  • Pharma;
  • Remote working, remote learning, «tele-medicine».

7. PERSPECTIVES ECONOMIQUES

Selon les prévisions actualisées du FMI du 14 avril 2020, en raison du COVID-19, la croissance du PIB devrait tomber à -6,3 % en 2020 et remonter à 5 %, sous réserve de la reprise de l'économie mondiale post-pandémique. L’exploitation des gisements de gaz du Léviathan devrait néanmoins stimuler la croissance.

Selon les prévisions de la Bank of Israel, la baisse du PIB serait de -5.3% en 2020 et de +8.7% en 2021.La Banque prévoit egalement une diminution des importations civiles de 13.5% en 2020 suivie d’une croissance de 9% en 2021.

8. LIENS UTILES

9. CONTACTS UTILES

Nos équipes restent bien entendu à votre disposition pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à les contacter. Elles se feront un plaisir de répondre à vos demandes.

Ambassade de Belgique

Ambassadeur Olivier BELLE

Embassy of Belgium
Sasson Hoogi Tower

Abba Hillel Silver St. 12, 15th floor

5250606 Ramat-Gan

Israël

Une permanence téléphonique sera tenue les lundi, mardi, mercredi et jeudi de 14.00 h- 16.00 h

T: +972 3 613 81 30

F: +972 3 613 81 60

Numéro d'urgence: +972 54 467 95 36 (uniquement en cas d'urgences dehors des heures d'ouverture)

Conseiller économique et commercial

Gino NALE

Brussels and Walloon Regions Trade Office

Embassy of Belgium

Sasson Hoogi Tower

Abba Hillel Silver Rd 12

5250606 Ramat Gan

Israël

T +972-544 792 792

telaviv@hub.brussels

Credimundi

Vous souhaitez connaître les risques liés à ce marché tant au niveau économique que politique.

Visitez le site

Chiffres clés

  • 25 Rang d'exportation pour la Belgique 2018
  • 9.01 Population (en millions) 2019
  • 4.2 Taux de change (monnaie locale pour 1€)
  • 41 PIB par habitant (en 2019)
  • 35 Rang d'exportation en Wallonie 2018
Retour en haut back to top